Ma fierté du jour : j’ai gardé mon bonnet !

Ce matin, je me suis fait interviewer sur Skype par Aurélien, auteur d’un blog sur le développement personnel et accessoirement mon coach depuis quelques semaines, et je voulais partager avec vous une petite fierté…

 …j’ai gardé mon bonnet !

Eh oui, ma fierté du jour est aussi simple que d’être resté moi-même en gardant mon bonnet pendant une interview.

Rassurez-vous, vous allez vite comprendre pourquoi je vous parle de ça ;-)

Des difficultés à être moi même…

etre soi meme vers une vie sereine En effet, aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours eu du mal à être pleinement moi-même.

Non seulement j’ai mis longtemps à savoir à peu près qui j’étais, mais en plus de ça, même en le sachant, j’ai toujours eu beaucoup de mal à le montrer.

J’en ai encore aujourd’hui.

J’ai en effet du mal à me montrer tel que je suis, par peur d’être jugé, rejeté, moqué, alors le plus souvent soit :

  • Je dis ce que les autres veulent entendre
  • Je m’adapte exagérément aux gens ou à la situation
  • Je joue un rôle pour me fondre dans la masse, ne pas déplaire ou ne pas attirer à moi de critiques.

…mais ce matin, c’était différent !

Ce matin, mon coach – la personne qui au final m’aide à vous aider davantage – alors qu’on discute sur Skype, me propose de réaliser une courte interview de moi afin d’inspirer ses lecteurs.

Vers une vie sereine commence en effet à être bien connu, et il souhaitait donc montrer à d’autres ce qu’il était possible de faire avec un blog.

Dans le passé ça m’aurait fait peur, et j’aurais peut-être remis ça à plus tard en trouvant une quelconque excuse (besoin de me préparer, pas le bon jour, pas le bon endroit…) mais j’ai finalement accepté de jouer le jeu et de sortir de ma zone de confort.

En effet, même si j’ai déjà fait largement pire avec l’émission sur France 5, ce n’est tout de même pas tous les jours que j’ai l’occasion de parler de moi en vidéo…

…et j’ai donc saisi cette opportunité afin de me challenger.

A ma grande surprise, je n’ai presque pas ressenti d’angoisse, à peine une petite appréhension (que j’ai vite balayé avec la méthode CLEF)… ce qui était encore un nouveau signe très positif de tout le travail que je fais sur moi.

Par contre, étant donné que j’allais être filmé, j’ai très vite pensé à mon image :

« Tiens c’est vrai ça… à quoi je ressemble? est-ce que je suis présentable? quelle image je vais donner? »

1. lac Hoan Kiem (5)A cet instant je me suis rendu compte que j’étais avec mon gros bonnet à pompon, vous savez celui qu’on peut mettre pour aller au ski :-)

Vous pouvez d’ailleurs le voir en condition « normale » sur la photo de mon voyage au Vietnam.

Donc je me trouvais à l’intérieur, avec mon bonnet sur la tête,mais la différence c’est que là j’allais être filmé en interview…

…et là je me suis dit :

« non ça va pas là, tu vas avoir l’air d’un con… vire-moi ça, recoiffe-toi… fais quelque chose !»

J’ai donc enlevé mon bonnet, remis quelques mèches en place…

…et là j’ai ressenti un malaise.

Je me suis arrêté, j’ai réfléchi deux secondes…

« Si je l’ai mis, c’est que je me sens bien comme ça – et par ce temps pluvieux ça me tient chaud – alors pourquoi l’enlever? »

« Pourquoi vouloir donner l’image de quelqu’un… qui n’est pas moi? »

Car oui le truc c’est qu’en hiver, chez moi et même à l’intérieur, j’aime bien mettre ce bonnet. Il se trouve que je suis un peu frileux et ça me tient chaud :-)

Ensuite je me suis demandé :

« Est-ce que ma peur de sembler ridicule vaut vraiment la peine de ne pas être moi? »

…NON !

J’ai finalement décidé de le remettre !

Pourquoi ne pas simplement être moi même?

etre soi memeJ’ai décidé que peu importe l’image que j’allais renvoyer, peu importe ce que les autres allaient penser en me voyant, j’allais faire cette interview avec mon bonnet.

J’allais être moi !

La personne qui a mis ce bonnet, c’est moi, et je n’ai aucune raison valable pour donner l’image de quelqu’un d’autre.

J’ai donc fièrement remis mon bonnet, et au moment de démarrer l’interview, je me sentais aligné, serein… et surtout moi-même.

Non seulement ça m’a permis de répondre aux questions en toute authenticité, mais ça m’a aussi permis de me sentir bien tout le long.

Être soi-même a de nombreux avantages !

J’ai pris conscience encore un peu plus que :

  • Quand on est soi, on se sent bien.
  • Quand on ose se montrer tel que l’on est, on est serein.
  • Quand on est soi, on économise de l’énergie… et on en génère davantage !

Et qu’au contraire :

  • Quand on joue un jeu, on est stressé.
  • Quand on cherche à faire plaisir aux autres, on gâche notre énergie.
  • Quand on donne une image fausse de soi, alors le mal-être, l’angoisse ou la frustration viennent pointer le bout de leur nez… et augmentent tant que l’on continue !

Alors le message que j’ai envie de partager aujourd’hui, c’est…

…gardez vos « bonnets », exprimez et montrez-vous tel que vous êtes !

Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner ;-)

cadeau 500

7 réponses à “Ma fierté du jour : j’ai gardé mon bonnet !”

  1. Xavier 29 janvier 2015 at 18 h 17 min #

    Coucou, où peut on trouver la video stp?

    • Sébastien
      Sébastien 19 mars 2015 at 19 h 13 min #

      Bonjour Xavier, malheureusement je ne suis pas certain qu’elle ait été publiée pour l’instant.

  2. Xolali (Holali) 6 février 2015 at 20 h 02 min #

    Bonjour Sebastien,

    En effet être soi-même est toujours le meilleur moyen se se libéré de ses angoisses.
    Cherchez tout le temps à faire plaisir aux autres est vraiment une perte de temps.
    Tu as gardé ton bonnet et tu as très bien fait.
    Peu importe ce que peuvent dire les autres, tant que tu te sents bien, c’est l’essentiel !

    A bientôt.

    Xolali

  3. diot 9 février 2015 at 19 h 44 min #

    je trouve cela très cool alors on continue comme cela,
    j’ai un fils de votre aĝe et je crois qu’il l’aurait gardé aussi

    merci Sébastien

  4. laurence 4 mars 2015 at 13 h 28 min #

    Merci Sébastien!
    Je me reconnais à fond dans ce que tu dis: « Je dis ce que les autres veulent entendre
    Je m’adapte exagérément aux gens ou à la situation
    Je joue un rôle pour me fondre dans la masse, ne pas déplaire ou ne pas attirer à moi de critiques »

    Et pourtant, j’ai 40 ans, un peu désespérant! Alors, je continue d’essayer et ton blog m’aide beaucoup!

  5. marianna 8 mars 2015 at 14 h 08 min #

    Bonjour. C’est ma grande réussite de ma vie aujourd’hui « être moi même », enfin exister pour moi. Par contre être moi même avec un homme, j’ai encore à travailler là dessus mais je sais que c’est une réaction normal dû à mon passé.

  6. Audrey 5 avril 2015 at 17 h 15 min #

    Merci Sébastien je fais le même principe que toi ces jours-ci. J’étais quelqu’un qui de maquillais beaucoup mais derrière ce maquillage je ne me sentais pas belle en étant moi ..en étant naturelle ! Et maintenant finit le maquillage , je suis moi-même!!! Doucement, je sent que m’aimer pour ce que je suis et c’est le plus beau cadeau que je puisse me faire!! Merci pour ce beau post de ta part !! Continue comme ça et garde le sourire !!! Xxx

Laisser un commentaire