Une citation positive pour les jours nuageux et les esprits embrumés

Souviens-toi que derrière les nuages il y a toujours le soleil.

François Garagnon

 

Malgré les difficultés, les problèmes que l’on rencontre, il est fort probable qu’il y ait au moins un rayon de soleil très proche de vous.

Plus ou moins facile à repérer, plus ou mois rapide à trouver, mais il est là.

Il vous attend, caché derrière ce nuage qui vous fait de l’ombre, mais qui très vite, si l’on sait faire preuve de patience, disparait pour vous laisser entrevoir davantage de ses rayons, puis si vous êtes bien placé, vous réchauffera le corps tout entier.

Et là gros smile, le soleil est là… et la réponse aussi : il ne reste plus qu’à laisser le soleil faire fondre ce qu’il reste de glace, de doutes, d’incertitudes, et simplement avancer en direction du point lumineux.

Laissez les nuages passer, sans lutter, avec patience et accueillez la lumière de tout votre corps.

Et si les nuages restent trop longtemps, aidez les en soufflant dessus si vous voulez, ça aidera je vous assure ! Vous connaissez l’effet papillon et sa théorie :

« Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil pourrait provoquer une tornade au Texas »

Et si le temps est trop pourri, que le soleil ne vient vraiment pas, faîtes alors comme Rahan : partez à l’aventure, et allez carrément chercher le soleil là où il est déjà !

>> NOUVEAU : un concentré d’astuces mieux-être accessible à chaque instant, c’est par ici !

3 réponses à “Une citation positive pour les jours nuageux et les esprits embrumés”

  1. Lucie 3 janvier 2018 at 10 h 45 min #

    Merci pour ce clin d’oeil positif en lien direct avec la météo du jour ☺

    • Sébastien
      Sébastien 3 janvier 2018 at 16 h 52 min #

      Oui en l’occurence je pense qu’il va falloir chercher le rayon de soleil « à l’intérieur » en ce moment ;-)

  2. Ben 13 janvier 2018 at 20 h 58 min #

    Salut Sébastien, je suis ton blog depuis mes premières angoisses (j’avais 18 ans, j’en ai 24).
    Ca ma beaucoup aidé, je pense que sans ce blog j’aurais pu sombré dans une sorte d’incompréhension face à mes angoisses.

    Elles sont toujours là, parfois, mais je m’en sors bien, il faut tenir bon, trouver les bonnes personnes pour nous accompagner.

    Ce que j’ai appris de toutes ces mauvaises pensées, ces petites dépressions, ces tocs récalcitrants, c’est que nos problèmes intérieur nous font grandir, ils nous permettent d’acquérir de la sagesse plus rapidement que les autres humains. C’est une sorte de « bonne malédiction » si tu vois ce que je veux dire.

    Bon courage pour cette nouvelle épreuve, tu en sortiras plus grand.

Laisser un commentaire