Moins d’angoisse grâce à la communication non violente

Si vous avez de l’angoisse, de l’anxiété, ou que vous ressentez simplement un sentiment de mal être : il est à peu près sûr que vous avez du mal à vous affirmer, à dire NON. Vous ne voulez sans doute pas blesser votre interlocuteur, et vous ne voulez pas déplaire… En bref, vous préférez faire passer les besoins des autres avant vos propres besoins.

C’était en tout cas vrai en ce qui me concerne …

Jusqu’à ce que je découvre : la communication « sereine »

Cette communication « sereine » est possible grâce à la communication non violente! La communication non violente (CNV) peut vous aider à améliorer tous ces problèmes.

Pratiquer cette méthode peut vous permettre d’être beaucoup plus serein dans vos rapports avec les autres, mais aussi dans les rapports que vous avez avec vous-même.

Elle peut vous apporter aussi la solution que vous attendez pour vous affirmer, et vous accorder l’importance que vous méritez, et ce sans forcément passer pour quelqu’un d’égoïste, de colérique ou de désagréable.

La CNV est un mode de communication qui n’est pas très connu et donc que personne n’utilise. Et c’est bien dommage !! Cela mériterait d’être enseigné à l’école tellement c’est efficace. C’est d’ailleurs un mode de communication utilisé par certains « grands » de ce monde, notamment Gandhi.

En quoi cette méthode m’a aidé et m’aide encore chaque jour ?

Ce mode de communication me permet d’interagir de façon plus sereine avec les autres mais aussi avec moi-même. Apprendre à utiliser la communication non violente et à la pratiquer a été une des choses qui m’a le plus aidé ces dernières années.

Comment j’ai connu la communication non violente ?

J’ai connu cette méthode grâce à un livre que je recommande vraiment : « Les mots sont des fenêtres, ou bien ce sont des murs : introduction à la communication non violente«  de Marshall Rosenberg.

Ce livre m’a d’ailleurs tellement aidé que j’en ai fait un résumé sur un des plus gros blog français : Des livres pour changer de vie. Je vous préviens tout de suite, l’article est un peu long mais il en vaut vraiment le détour ! Comme le titre du blog l’indique : ce livre a bel et bien changé ma vie.

communication non violente

Et si vous avez des problèmes d’angoisse, d’anxiété, de dépression… si vous avez du mal à vous affirmer… ou si simplement vous pensez que votre façon de communiquer pourrait être meilleure, et plus sereine, alors allez lire l’article en entier.

Vous n’aurez d’ailleurs pas forcément besoin d’acheter le livre par la suite car je vous explique dans cet article l’essentiel de la méthode.

Alors si vous souhaitez en savoir plus sur la Communication Non Violente, et découvrir ce livre qui a changé ma vie : Cliquez sur ce lien

Si par contre vous n’avez pas le temps de lire l’article en entier, voici comment je conclue mon article sur Des livres pour changer de vie : 

Conclusion de Sébastien du blog Vers une vie sereine

La CNV est un outil extraordinaire, à mettre entre toutes les mains. Ce mode de communication permet non seulement de communiquer de manière plus sincère avec les autres mais aussi de mieux s’écouter et se connaître soi-même.

Jusqu’à l’âge de 20 ans, j’ai refusé d’écouter mes besoins et de communiquer mes sentiments. J’ai tout accumulé à l’intérieur… Et puis un jour tout a explosé et je n’ai plus eu d ’autres choix que de prendre en compte ces besoins.

J’ai découvert ce livre à ce moment précis et il a changé ma vie. Il m’a permis d’être plus sincère avec les autres en exprimant mes besoins et en en prenant l’entière responsabilité. À l’inverse, j’ai pris conscience que je n’étais pas responsable des besoins et sentiments des autres. Grâce à la CNV, j’ai appris comment être empathique sans pour autant prendre tous les malheurs du monde pour moi. J’ai appris comment aider quelqu’un simplement en l’écoutant et sans prendre la responsabilité de leurs besoins et sentiments.

La CNV m’a aussi (et surtout) appris à être serein avec moi-même. Grâce à ce livre, j’ai appris à arrêter de m’auto évaluer, me juger, me critiquer et j’ai petit à petit été en paix avec moi-même. En identifiant le besoin se cachant derrière chacune de ces pensées, j’ai petit à petit été plus conscient de mes besoins et de mes valeurs, et je sais maintenant ce qui est important pour moi.

Le processus nécessite un apprentissage et beaucoup de pratique. Mais les retours en termes de développement personnel sont grands. Pour moi cela a été bien au-delà puisque cette méthode m’a permis d’être en paix avec moi-même et de mieux gérer mes émotions. La CNV a par exemple considérablement diminué ma colère envers les autres et envers moi-même. L’empathie que je porte envers moi-même et envers les autres est aujourd’hui beaucoup plus importante, et c’est grâce à ce livre. Je suis beaucoup plus serein, et ce livre y a contribué grandement.

Cliquez ici si vous souhaitez trouver ce livre sur le site Amazon

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :) Merci!

cadeau-500

12 réponses à “Moins d’angoisse grâce à la communication non violente”

  1. Cédric 17 juin 2012 at 15 h 59 min #

    Bonjour Sébastien,

    J’ai entendu parlé de ce livre et de cette méthode.
    Cela me donne envie de me pencher de plus près dessus.
    J’ai encore bien des points à améliorer dans ma manière de parler et d’écouter.
    Ma plus grande difficulté aujourd’hui est de m’affirmer sans agir avec agressivité.
    Même si j’ai fait de nombreux progrès grâce à la méditation et à l’aide d’un thérapeute, il existe encore des blessures qui ressurgissent au quotidien.

    Merci pour cet article,

    Cédric

    • Sébastien 21 juin 2012 at 11 h 09 min #

      Salut Cedric,
      Oui même si en théorie cette méthode est assez simple,
      ce n’est jamais évident de s’affirmer fermement sans pour autant être agressif.
      C’est un véritable entrainement de tous les jours !
      En tout cas c’est vraiment un très bon livre, au sujet d’une excellente méthode de communication.
      A bientôt,
      Sébastien

  2. hannah@methode Tipi 17 juin 2012 at 21 h 42 min #

    Bonjour Sébastien,
    Je vois que nous sommes dans les mêmes thèmes!
    Je n’ai pas lu ce livre mais je connais les bienfaits de la communication
    non violente.
    Tout ce qui nous fait réagir vient de notre propre histoire.
    Garder cela en tête permet de rester en lien avec l’autre quoi qu’il
    se dise ou se passe dans la relation.

    • Sébastien 21 juin 2012 at 11 h 13 min #

      Bonjour Hannah,
      Tout à fait, si quelqu’un nous met en colère, alors on ne doit pas essayer de changer l’autre,
      mais plutôt regarder en soi pour voir ce qui nous fait réagir ainsi, et l’exprimer.
      Se poser la question : A quel besoin non satisfait cette colère répond ?
      Sébastien

  3. sarah D@lumieredivine 28 juin 2012 at 17 h 27 min #

    J’ai fait plusieurs stages de CNV, dont un de 10 jours à Albuquerque avec Marshall Rosenberg. Cette méthode est incroyable ! Elle change la manière dont nous échangeons avec les autres et avec soi-même !!

  4. Patricia@attention bonheur possible 10 juillet 2012 at 16 h 28 min #

    Je trouve que la communication non violente, que l’on devrait à mon sens baptiser communication douce, est plus qu’un moyen de communiquer avec les autres :
    C’est un art de vivre et un moyen de retomber en amour avec soi-même.
    Tu fais bien de diffuser largement cet enseignement précieux.

    A bientôt Sébastien

    • Sébastien 12 juillet 2012 at 18 h 16 min #

      Bonjour Patricia,
      Oui et avant même d’être un moyen de communiquer avec les autres,
      c’est avant tout un moyen de communiquer sereinement avec soi-même.
      Comme tu le dis, c’est une pratique à diffuser largement !
      Au plaisir :)
      Sébastien

  5. Cédric_H 19 juillet 2012 at 15 h 59 min #

    Bonjour,
    La CNV m’a apportée énormément pour m’aider à comprendre mon enfance et m’aider à reconstruire mon être actuel. J’essai de le pratiquer tous les jours avec mes proches et mes collègues. C’est difficile, car ce n’est pas un acte automatique et naturel pour moi (je n’ai pas eu le droit de montrer mes sentiments durant ma jeunesse … Amour, Haine, Joie, larme etc.). Un autre livre que j’ai lu concernant le sujet : de Thomas D’Ansembourg « Cessez d’être gentil, soyez vrai », il y a un cd à l’intérieur sur une conférence sur la CNV, je l’écoute pratiquement tous les jours dans ma voiture.
    Belle journée à tous.

    • Lucile 29 septembre 2013 at 13 h 24 min #

      Oh oui, ce livre de Thomas d’Ansembourg est très bien ! Je l’ai découvert il y a quelques mois, et il a changé ma façon d’être avec moi-même et en couple !

  6. Rastakouer 16 janvier 2013 at 14 h 43 min #

    Hello Sebastien,

    Je voulais vous poser une question.

    Connaissez-vous les livres de Alice Miller ? Je crois qu’elle n’a pas donné une méthode particulière pour guérir des angoisses et attaques de panique mais a été capable (elle est dcd) d’en donner les raisons pour lesquelles elles apparaissent.
    Personnellement, cela fait 16 ans que je rame pour avoir une vie plus sereine n tentant d’éloigner les crises de panique mais malgré un travail de thérapie comportementales, cela reste chronique.

    Je reste convaincue que le pb ne se situe pas dans le besoin d’être sincère avec les autres mais avec soi-même en acceptant de « cracher » sa Valda (la haine accumulée envers nos bourreaux durant notre enfance)

    Nous avons tous emmagasiné trop d’injustices de la part de nos parents sous prétexte que cela « était pour notre bien » (les coups, fessées, hurlements, humiliations…) Tout cela ne peut s’oublier même si le cerveau le voudrait fortement.

    Pour info voici un de ses livres très intéressants :

    http://www.alice-miller.com/livres_fr.php

    Merci de votre blog

    A bientôt

    R.

  7. Clara 25 décembre 2014 at 8 h 34 min #

    Bonjour Sebastien
    J ai decouvert la communication non violente il y a des années via des lectures venues de San Fransisco . J essaye au jour le jour de l appliquer mais je me suis heurtée recemment à un dilemne . Face à un gros conflit avec une amie , je lui ai envoyée une longue lettre , parlant de mes ressentis, sans jamais dire  » tu , tu , tu  » qui aurait etais accusateur .
    J ai exprimé mes sentiments et mes besoins . J ai tenté l empathie mais ce courrier se voulait explicatif de mon comportement ( j avais choisi la fuite , car vivant une enorme crise d angoisse et la reaction de cette personne face à mon angoisse etait de la colere )
    Mon  » amie  » a suite à ce courrier souhaité couper toute communication avec moi , me reprochant d etre egocentrique .
    Je suis un peu perdue . Comment communiquer de facon non violente avec des personnes qui ne la pratique pas ?
    Devons nous nous couper des tes les personnes qui ne communiquent pas comme nous le desirons ?
    Peut etre as tu un eclairage pour ces questions :)

    Merci encore pour ton site , qui depuis quelques heures que je le parcoure, m apporte calme , meileure respiration et pas mal de reponses .

    • Sébastien
      Sébastien 21 janvier 2015 at 12 h 52 min #

      La seule chose que je peux te dire suite à mon expérience, c’est qu’un message écrit, même travaillé de la meilleure des manières, avec la meilleure des intentions, lu et relu… sera toujours interprété d’une manière différente.
      Pour vraiment faire passer son message, et donner une chance de se comprendre, je pense qu’on peut difficilement échappé à un échange direct.

Laisser un commentaire