Vaincre l’Angoisse et l’Anxiété : C’est Impossible !! Explications…

Un raccourci vers plus de sérénité, d'énergie, d'équilibre?
Découvrez les FICHES VIE SEREINE ! >>> téléchargez les ici !

Vaincre l’angoisse est impossible.
En revanche, l’apprivoiser est possible.

Dans cet article, je vais vous expliquer:

- Pourquoi vaincre l’angoisse, l’anxiété, la panique est impossible
- Comment faire alors pour en finir avec ces problèmes ?
- Comment diminuer les symptômes d’une crise d’angoisse ?

Car oui, je vous rassure tout de suite, il y a des solutions !

 

vaincre l'angoisse

Alors pourquoi je vous dis que vaincre l’angoisse est impossible?

Car j’ai voulu attirer votre attention sur le point le plus important à comprendre si vous avez des problèmes d’anxiété (angoisse/stress/anxiété/panique/peur… utilisez le mot que vous préférez):

 

On ne peut pas vaincre l’angoisse; mais on peut l’accepter !

Vous ne devez pas lutter contre l’angoisse, mais vous devez tenter de l’apprivoiser.

Ce n’est pas un combat, mais une acceptation.
Ce n’est pas une lutte, mais un lâcher prise.

Car essayer de vaincre l’angoisse est voué à l’echec.

Plus vous luttez contre elle, et plus l’angoisse augmente.
Par contre, plus vous l’acceptez, et plus elle diminue.

Tous ceux qui prétendent vous aider et utilisent des expressions telles que « vaincre l’angoisse », « vaincre l’anxiété », « lutter contre la panique.. », « combattre l’anxiété.. » ne vous aident pas.

Ils vous maintiennent dans l’illusion que l’angoisse est votre ennemi, et que vous pouvez la battre. Mais c’est faux! Et pire, cela aggrave votre situation.

Comprenez bien cela car c’est essentiel: Vous ne pouvez pas vaincre l’angoisse!
Il est par contre possible de l’apprivoiser, de l’accepter, de lâcher prise.

Quand vous aurez accepté cette réalité, et que vous commencerez à adopter le bon état d’esprit, vous remarquerez une très nette diminution des symptômes liés à l’angoisse, et diminuerez le nombre de crises de panique.

 

Comment faire alors pour accepter l’angoisse?

Ce serait vous mentir de dire que c’est facile. Et ceci est plus ou moins la raison d’être de ce blog :) Alors je ne pense pas être en mesure de répondre entièrement à cette question en un seul article. Par contre voici déjà quelques pistes:

Si vous considérez l’angoisse comme un ennemi et si vous cherchez à la vaincre, vous n’y arriverez pas. Jamais.

Accepter l’angoisse quand elle se présente.

Pour apprivoiser l’angoisse, il faut donc commencer par l’accepter.

vaincre l'angoisseA l’origine, l’angoisse n’est pas arrivée par hazard. Elle est apparue pour nous faire prendre conscience d’un message. On aurait préféré avoir ce message par courrier ou sms mais ce n’est hélas pas possible ! Notre inconscient ne connait pas ces moyens de communication; ses moyens à lui sont les émotions, les sensations, les intuitions.

Mais si nous n’entendons pas ces messages du premier coup, cela devient un peu plus violent et un peu moins agréable. Notre inconscient nous envoie alors des messages sous formes d’angoisse, d’oppression, de mal de dos… bref un tas de sensations désagréables pour nous dire:

« hey, ya quelque chose qui va pas là ! »

Le soucis c’est qu’il n’est pas toujours facile de découvrir ce que c’est!
Ou on le sait, mais on refuse de le voir..

Bref, on a loupé quelque chose, ou on a essayé de l’ignorer. La première étape est donc d’accepter notre situation:

« Je suis angoissé, c’est pas agréable, mais j’accepte la situation. J’accepte l’idée que l’angoisse est là pour une bonne raison. Je vais essayer de voir le message qui se cache derrière ».

En gros, notre conscient et notre inconscient ne sont pas d’accord. L’inconscient a un message, que le conscient ne voit pas, ou ne veut pas voir. Et tant que vous n’aurez pas découvert ce message, tant que vous n’aurez pas « pris conscience » du message, cette angoisse reviendra.

Vous devez donc être attentif à ce que votre inconscient essaye de vous dire. Il peut être intéressant d’avoir un carnet et de noter les moindres indices, les peurs qui déclenchent la crise, les besoins ignorés, les désirs oubliés, les émotions refoulées. Faites aussi attention à vos rêves qui peuvent vous révéler d’autres indices.

Vous pouvez tenter de décoder ces messages seul, gràce à la méditation, la lecture et l’introspection, ou accompagné, à l’aide d’une psychothérapie.

Mais déjà, si vous n’essayez pas de la combattre, que vous arrêter d’en faire l’ennemi numéro 1 à abattre, vous ressentirez que les symptômes de l’angoisse seront plus légers, et vous pourrez vivre avec.

La première chose donc: accepter l’angoisse quand elle se présente.
La deuxième étape : accepter les symptômes négatifs liés à l’angoisse.

Accepter les symptômes de l’angoisse

Vous devez donc faire en sorte d’accepter les symptômes de l’anxiété, et ne plus en avoir peur. Car vous le savez aussi bien que moi, si un symptôme vous fait peur, il augmente. Si vous craignez l’arrivée d’un symptôme, il apparaît.

Au contraire, si vous l’acceptez, si vous vous dites…

« Ok, j’ai de l’angoisse, je me sens paniqué, mais cela n’a jamais tué personne. J’accepte d’avoir ces sentations désagréables,et j’attend qu’elles passent »

…alors les symptômes vont vite diminuer, et l’angoisse passera plus vite.

Acceptez vos sentations.
Regardez-les en face et « accompagnez les vers la sortie ».
Identifiez-les, acceptez-les, et laissez-les s’en aller.
N’essayez pas de les faire fuire, mais « laissez les passer ».
Ne forcez rien, laissez faire.

La méthode fonctionne pour tout ce qui nous empêche d’être serein: une idée sombre, un symptôme physique désagréable, une angoisse, une peur…

Identifiez, prenez en compte, acceptez, et laissez s’en aller. Lâchez-prise.

D’autres outils pour gérer l’angoisse

La respiration abdominale

vaincre l'angoisseVous pouvez accompagner ce processus grâce à la pratique de la respiration abdominale. Si vous ne savez pas ce qu’est la respiration abdominale, je vous conseille vivement, je vous ordonne même :) de lire l’article qui en parle, car cette pratique est très efficace pour diminuer l’anxiété et retrouver de la détente (Réduire l’angoisse de 50% grâce à la respiration abdominale).

Le lacher-prise

L’acceptation totale passe par le lacher prise. Ce n’est pas simple, mais cela s’apprend, notamment grâce à la méditation. Je vous conseille de vous y mettre dès aujourd’hui, et de pratiquer un peu tous les jours. Apprendre et pratiquer le lâcher-prise est essentiel pour vaincre l’angoisse oups pardon…pour l’apprivoiser.

Soignez votre alimentation

vaincre l'angoisseUn autre point très important est de soigner votre alimentation, afin d’avoir une bonne énergie pour effectuer ces exercices. Bien se nourrir conditionne notre état d’esprit, il est donc essentiel de faire attention à ce que l’on mange. Si ce n’est pas déjà fait, lisez l’article sur « les 9 aliments anti-stress« .

Soignez votre moral

Pratiquer une activité physique régulièrement et bien dormir vous permettront notamment de soigner votre moral. Cela vous aidera à garder un bon état d’esprit, et traverser les épreuves de la vie plus sereinement.

Prenez soin de vous

vaincre l'angoisseDétendez vous le soir en diffusant des huiles essentielles relaxantes dans votre appartement, ou en prennant des infusions de plantes relaxantes. Ecoutez de la musique, prennez un bain aux huiles essentielles… Faites vous plaisir et faites plaisir aux autres, ils vous le rendront au triple.

Bien nourrir votre esprit

Nous avons environ 50 000 pensées par jours. Pour que celles-ci soient positives, vous devez d’abord « nourrir votre esprit » avec du positif: ayez des conversations positives, lisez des citations positives, des livres positifs… Je vous recommande par exemple « La sérénité de l’instant » de Thich Nhat Hanh, ou « Le pouvoir du moment présent » de Eckhart Tolle. Par ailleurs limitez les informations négatives entrantes: j’ai pour ma part choisi de ne plus regarder le JT, croyez le ou non, mais cela change beaucoup de choses! Je ne vous dis pas de vous couper de la société, mais de vous tenir au courant seulement sur des sujets qui vous intéressent. On n’a pas besoin de connaître tous les malheurs du monde, tous les jours…cela n’aide pas à garder le moral.

Inscrivez-vous d’ailleurs à la page Facebook : j’y partage régulièrement les citations et les proverbes qui me plaisent.

Encore plus de conseils

Enfin, je vous invite à télécharger gratuitement le mini-guide sérénité en remplissant le mini-formulaire juste en dessous. Ce guide vous livre d’autres conseils pour soulager l’angoisse et vous permettra aussi d’en savoir un peu plus sur moi :)

Et bien-sûr, tous ces conseils sont valables seulement si vous les appliquez.
Pas la semaine prochaine, pas demain…aujourd’hui !

Sûr ce, je vous souhaite toute la sérénité possible ;)

Et si vous avez d’autres conseils, partagez-les en laissant un commentaire.
Les futurs lecteurs et moi-même vous remercient ;)

Quelques articles pour en savoir plus sur la crise d’angoisse et comment la gérer :

Mon témoignage dans une émission consacrée aux crises d’angoisse (Allo docteur sur France 5)
La crise d’angoisse : signe qu’il faut s’arrêter ou passer à l’action?

Et 1 article qui explique encore plus de choses sur la crise de panique.
Je l’ai divisé en 2 parties :

Ce que les médecins m’ont dit : ce n’est que de l’anxiété (1/2)
- Ce que j’aurais aimé entendre : explications des symptômes de la crise d’angoisse (2/2)

Un raccourci vers plus de sérénité, d'énergie, d'équilibre?
Découvrez les FICHES VIE SEREINE ! >>> téléchargez les ici !

, ,

130 réponses à “Vaincre l’Angoisse et l’Anxiété : C’est Impossible !! Explications…”

  1. philippe@repartirplusfort.com 6 avril 2012 at 9 h 26 min #

    Bonjour Sebastien,

    Moi au contraire, je pense que sur des années on peut arriver à vaincre l’angoisse.
    J’ai lu ton « a propos » et je m’y retrouve à ton âge. Aujourd’hui j’ai 42 ans et je peux affirmer avoir vaincu l’angoisse!… pour cela il faut adopter les bonnes habitudes que tu proposes pour que cela devienne automatique…au fil du temps…
    De la ténacité, voilà ce qui est important pour vaincre l’angoisse…
    philippe@repartirplusfort.com Articles récents..vaincre la peur de la peur? C’est possible?My Profile

    • Sebastien
      Sébastien 6 avril 2012 at 10 h 44 min #

      Bonjour Philippe,

      Je suis peut-être jeune, ce point là je te l’accorde :)
      Par contre cela fait 4 ans que j’ai ce problème, et voici ce qui s’est passé:
      - Pendant 2 ans j’ai tenté de la vaincre, ça l’a renforcé
      - Depuis 2 ans je cherche à l’accepter, elle a très nettement diminué.
      Si tu as réussi à te débarrasser complètement de la peur, je suis content pour toi.
      Mais pour moi si tu la « vaincu », c’est que tu la totalement accepté.
      Et si tu as réellement eu ce problème, je ne pense pas que tu aides en laissant croire que c’est quelque chose que l’on peut vaincre.
      Et ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas être en paix à nouveau.
      On peut en finir avec ce problème, vivre sereinement avec.. mais pas le « vaincre ».

      • Anonyme 1 avril 2014 at 6 h 43 min #

        Bonjour Sébastien…un simple message de remerciements chaleureux pour toute cette aide que tu apportes aux êtres humains pris avec des émotions négatives…anxiété,stress,angoisse….J’ai ce problème d’angoisse et d’anxiété depuis des années qui vient et repart etc…et j’ai lu attentivement ton blog et noté plusieurs références de livres….J’ai commencé à méditer et cela me fait déjà du bien… Et j’oserais ajouter que la méditation fait ses preuves et est reconnu scientifiquement comme très aidant pour les problèmes d’anxiété…donnant de très bons résultats au niveau des neurotransmetteurs…à condition bien sûr de pratiquer régulièrement. C’est si difficile de supporter ces états d’être souvent mal compris …et cela fait tant de bien que tu aies su partager avec tous et aider .tu fais très bien le tour et expliques judicieusement…Il reste à mettre en pratique et faire confiance …J’y crois…et …à tout ce que tu présentes comme solutions….j’ajouterais la pratique d’exercices physiques quotidiens et le grand air…Merci pour tout….Et je souhaite à tous la paix et le bien-être en tout temps.

        Patricia

    • FFMAN 20 février 2013 at 14 h 54 min #

      A vous lire Philippe, voici ma réaction, mon point de vu :

      Tout d’abord, il ne s’agit pas de vaincre l’angoisse, la dessus je rejoins l’auteur de l’article, mais de vaincre LES CAUSES de ses angoisses (et c’est en cela peut être que l’article mérite d’être complété).
      Les angoisses ne sont que la manifestation du désaccord entre conscient et inconscient, vaincre ses angoisses ne peut être qu’une solution temporaire, la cause elle est toujours là et prête à se manifester, c’est en cela que les vaincre est illusoire.
      D’ailleurs d’après vous, « il faut de la ténacité » pour vaincre ses angoisses. Oui je vous l’accorde, il faut de la ténacité pour vivre avec les conséquences d’un désaccord entre le conscient et l’inconscient, mais qu’adviendra t-il lorsque vous serait dans une situation de vulnérabilité et que cette ténacité vous fera défaut ?

      En somme, à mon sens, face aux angoisses, la ténacité ne peut être qu’une solution temporaire lorsqu’elle fonctionne. Je rejoins totalement l’auteur pour dire que ce qui doit être vaincu c’est la cause de ses angoisses et l’arme ultime pour vaincre la cause de ses angoisses est l’acceptation.

      Un travail sur sois ou une psychothérapie peut aider à trouver la/les causes de nos angoisses.

  2. Jonathan 6 avril 2012 at 9 h 29 min #

    Bonjour Sébastien,

    Excellent article, je tiens à le souligner car on a très souvent droit à des « lutte contre ci », « lutte contre ça » et ainsi c’est la meilleure façon d’alimenter le phénomène et d’avoir un résultat inverse à celui souhaité.
    L’angoisse n’y échappe pas, c’est d’ailleurs en voulant s’en débarrasser qu’on va renforcer son pouvoir. La seule solution, c’est « L’ACCEPTATION » et c’est tout comme tu l’as très bien expliqué ;)
    Comme une mauvaise relation avec quelqu’un, tant que l’on a pas accepté la personne telle qu’elle est, on ne sera jamais en paix et qui souffre au final?

    Bravo pour avoir trouver la voix, car c’est bien trop rare malheureusement.
    Jonathan Articles récents..Savourez-vous l’instant présent grâce au lâcher prise ?My Profile

    • Sebastien
      Sébastien 6 avril 2012 at 10 h 55 min #

      Merci Jonathan d’appuyer mon article, car je pense que comprendre cette distinction est fondamental pour qui veut être plus serein..
      Comme tu dis, c’est La voix, la seule :) Mais ce n’est que mon avis de « jeune » ;)

      • Malave 31 août 2012 at 10 h 39 min #

        Merci beaucoup Sebastien pour cet article !
        Il m’a vraiment beaucoup aidé déja a retrouver confiance en moi mais aussi dés que je pensais à cette peur je réfléchissais la ou j’avais agi et pensais a des choses bien des choses qui me relaxai merci encore Sebastien !

        • Anonyme 4 octobre 2013 at 15 h 18 min #

          Bonjour suis dans le me cas des angoisses en permance juste une question des anxioletique ne servent a rien alors et n arrangerant pas le problème d après vos méthode merci de me le confirmer……….cordialement Evelyne

          • Sebastien
            Sebastien 7 octobre 2013 at 19 h 46 min #

            Bonjour,
            Les anxiolytiques permettent de soulager temporairement votre état en masquant les symptômes, mais ils ne permettent pas de régler le problème de fond. Il faut pour cela faire un travail sur soi.
            Cordialement,
            Sébastien

      • Anonyme 20 mai 2013 at 13 h 47 min #

        Bonjour sébastien:-) j ai trouver ton site par hasard,et j en suis bien contente!le peu que j ai lus m a deja redonner espoir;-) tu es genial d avoir crée ce blog:-)merci pour nous tous;-). « j aimerais me presenter mtn,je m appelle samantha,j ai 22ans.et je me suis tjrs sentie inférieure aux autres et mal dans ma peau. .depuis petite! J ai tjrs eu ce sentiment d insecuriter et de danger. . Et je me suis dis que sa passerais mais pas du tout. . J ai aretter la coiffure car j etais prise de panique quand je devais couper les cheveux de mes modeles:-/:(c etait horrible!j etais en sueurs et j avais des vertiges et je tremblait ..et j etais toute rouge. . Je comprenais plus rien a se que je devais faire. Alors j ai decider d abandonner la coiffure pour ne plus vivre ca. . Mais je n ai fais que fuir le probleme je le sais. . Mais je suis telement contente de ne plus ressentir cette sensation!! Mais en meme temps je me trouve lache.:-(merci d avoir pris la peine de lire mon texte. Samantha

        • Sebastien
          Sebastien 24 mai 2013 at 15 h 27 min #

          Bonjour Samantha et bienvenue à toi,
          C’est vrai que ces sensations ne sont pas très agréables mais c’est important de comprendre qu’elles ne sont pas dangereuses.
          Les fuir soulage sur le coup mais ça n’aide pas sur le long terme. L’objectif est d’aller vers ses peurs et d’essayer de les dépasser petit à petit, même si je sais que cela demande énormément de courage.
          En faisant un pas après l’autre on y arrive :)
          Sébastien

          • franck armel 16 septembre 2013 at 13 h 29 min #

            slt sebastien je suis un jeune homme de 28 ans et cela fait près de 10 ans que j’éssaye de vaincre la peur qui m’anime.quand il s »agit de parlé en public je me met a tremblé seul et cela me met dans un état dépiteux.je ne sais plus quoi faire.lactuellement ,lorque jai une seremonie,je m’envais boire du vin et lorsque je reviens la peur a disparue.mais ce mode de vie ne me conviens pas.pense tu que jai une chance de m’ensortir.que dois-je faire concretement?aidez moi Svp

      • MAFTOUH 4 octobre 2013 at 12 h 33 min #

        Félicitations pour ton site Sébastien, belle initiative qui donne de l’espoir. Je souffre de trouble panique avec agoraphobie depuis la mi-mai. Je suis actuellement suivi par un psychiatre. Je suis très intéressé par le lâcher prise, l’acceptation de l’angoisse. J’essaie de tendre vers cela, mais je continue à lutter contre elle malgré tout. Je pense que j’ai encore besoin de temps pour cultiver cet état d’esprit. As-tu eu un déclic un jour en traversant une crise d’angoisse ? As-tu traversé cette panique en te disant juste après :  » je l’ai traversée, ça ne m’a rien fait, je n’ai plus peur des symptômes  » ? Ton expérience me sera utile je pense, je cherche à arriver à cet état d’acceptation totale, et j’aimerais connaitre le cheminement qui t’a permis d’y arriver.

  3. hannah@methode Tipi 6 avril 2012 at 12 h 18 min #

    Bonjour Sébastien.
    Ne pas fuir son angoisse, c’est vraiment un point clé qui permet de gérer le stress et quand on arrive là on a fait la moitié. C’est même souvent un accomplissement thérapeutique, pouvoir vivre (et non pas juste survivre) malgré les angoisses.
    Je suis thérapeute depuis une vingtaine d’années et j’en étais arrivée à la même conclusion que toi avec la sophrologie et la gestalt. Depuis je me suis formée à la méthode Tipi inventée par un français et qui permet d’ôter la programmation cellulaire qui résulte des « petites morts » de notre vie intra-utérine. Ces ruptures d’oxygène sont responsables de beaucoup d’angoisses et de phobies adultes. il y a donc une ouverture de ce côté. On peut envisager aujourd’hui être dégagé de pas mal de misères liées à des peurs cellulaires. Si tu es intéressé je mets un lien vers mon article qui n’apparait pas dans ton « comment luv « car il date de quelques mois.
    http://www.forme-sante-ideale.com/deprogrammer-phobie-methode-tipi/
    Bien sûr j’avance cela preuves à l’appui sur moi et des centaines de clients. Tout ce qu’il y a de plus sérieux.

    • Sebastien
      Sébastien 6 avril 2012 at 13 h 13 min #

      Bonjour Hannah, content de te voir sur mon blog.
      Je ne connaissais pas la méthode TIPI, et tu peux être sûr que je vais m’y intéresser de plus près :)
      Je suis ouvert à tout, et suis très intéressé pour toutes ces « nouvelles techniques de guérison ».
      Si cela peut permettre de nettoyer un peu et de déprogrammer certaines memoires, alors c’est que du positif.
      A essayer :)
      Merci pour le partage

      • ferrié 16 mai 2013 at 13 h 57 min #

        Bonjour,
        Avez vous fait des recherches sur la méthode Tipi?
        Cordialement.

        • Sebastien
          Sebastien 24 mai 2013 at 14 h 56 min #

          Oui j’ai fait quelques recherches à ce sujet même si je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer.
          Voici un lien où il y a d’excellents articles sur cette méthode : http://www.forme-sante-ideale.com/tipi/
          En tout cas ça a l’air d’être une technique très efficace !
          Est-ce que vous avez essayé?

  4. Patricia@attention bonheur possible 6 avril 2012 at 19 h 11 min #

    Une règle de base, ne jamais être en lutte contre, et c’est dans tous les domaines, mais oeuvrer pour.

    Soeur Thérésa avait refusé de participer à une manifestation contre la guerre, et elle a répondu quand vous manifesterez pour la paix, je serais là.

    L’intention n’est pas du tout la même, et je suis totalement d’accord avec toi, si on est en lutte avec une partie de soi-même,cette partie résiste encore plus fort.

    Mieux vaut apprivoiser l’angoisse, et mettre l’accent sur ce qui nous fait du bien, ainsi on oeuvre pour soi et non contre soi. J’ai souvent expérimenté cela pour des douleurs.

    La peur et l’angoisse ne peuvent jamais être totalement éradiquées, il y a toujours des situations ou elles se réactivent, mais il y a possibilité de bien les gérer quand elles deviennent des amies. Moi je les vois comme des passerelles qui me permettent d’évoluer, et je les en remercie, même si sur le coup ça n’est pas toujours agréable. Plus j’accepte, plus ça passe vite !

    Enfin ça n’est que mon point de vue,

    Bravo pour cet article instructif et tes conseils pertinents !
    Patricia@attention bonheur possible Articles récents..La clé du bonheur en 9 pointsMy Profile

    • Sebastien
      Sébastien 6 avril 2012 at 22 h 20 min #

      Oui tu as raison de dire que plus tu vois l’angoisse comme une amie, un partenaire, elle passe beaucoup plus vite. Elle est aussi moins violente est moins désagréable car elle est écoutée.
      Merci pour ton point de vue, qui est le bienvenu ;)

  5. fabien 10 avril 2012 at 21 h 08 min #

    Bonjour Sebastien,

    Merci pour cet article, je suis d’accord , il faut accepter les angoisses ….

    Et surtout quand cela arrive les identifier comme telles .
    Dans mon cas elles arrivent lorsque je ne fais rien ( souvent hors travail ), ce qui fait que je ne les accepte pas ….hé oui pourquoi maintenant alors que tout devrait aller bien hé hé…..

    Voila accepter mais comme tu as dit les prendre en compte dans un premier temps
    moi je bloque à ce niveau …..

    en tout cas encore une fois merci pour ton blog .

    • Sebastien
      Sébastien 11 avril 2012 at 13 h 21 min #

      Oui les accepter comme tel est très important.
      Le bon processus selon moi : les identifier, les accepter et les regarder passer (et au passage essayer de savoir ce que ces angoisses veulent nous dire..)
      A bientôt Fabien ;)
      Merci pour tes commentaires

      • Julie 2 mai 2013 at 22 h 03 min #

        Bonjour,

        C’est avec plaisir que je découvre votre blog, et je dois dire que c’est du concret! Cela fait 6 mois que je fais des crises d’angoisse, qui sont devenues quotidiennes, et c’est invivable.
        Tout comme Fabien, elle survienne dés l’instant où je ne suis pas concentrée au travail, à préparer le repas ou à faire toute activité qui occupe mon esprit. Dés lors que je quitte le travail, que je suis en voiture, sous la douche, au moment de me coucher, ou encore à regarder la télévision, mes pensées divaguent et l’angoisse monte, la gorge se serre, la respiration devient difficile, les peurs me martèlent l’esprit et se multiplient de plus en plus chaque jour, au point que j’en deviens folle.
        Votre blog est le premier que j’ai consulté, mais j’avoue ne pas savoir par où commencer. Je veux bien accepter mon angoisse plutôt que la combattre, mais l’idée d’acceptation m’est trop abstraite, d’autant que je ne comprends absolument pas l’origine de mon angoisse et du mal-être qu’elle provoque.
        J’aimerai, ne serait-ce qu’aller faire un footing, mais l’angoisse et la peur de faire une crise cardiaque me freinent, et pourtant je sais que j’exagère, mais mon angoisse est symbolisée par tous les symptômes dont vous parler et par des visions de mort.
        Quelqu’un a t il le même problème face au sport?
        Comment trouver la cause de notre angoisse?

        Ceci dit, merci pour la création de ce blog

        • Sebastien
          Sebastien 17 mai 2013 at 11 h 09 min #

          Concernant le sport, ce qu’il faut comprendre c’est que pendant une crise d’angoisse tous les processus du corps sont accélérés exactement comme pendant un exercice physique. Et donc si on a peur des symptômes pendant une crise d’angoisse, alors on aura peur des symptômes pendant un exercice physique.
          Pour commencer je vous recommande cet article qui explique les symptômes de l’angoisse. Car dans un premier temps c’est très important de comprendre d’où viennent tous ces symptômes et ainsi se rendre compte que finalement tout cela est normal et qu’il n’y a en fait aucun danger.
          Voici l’article : Explication des symptômes de la crise d’angoisse

  6. Régis de Moment Présent 11 avril 2012 at 11 h 48 min #

    Bravo pour l’article

    J’imagine que tu parles d’angoises légères , non ?
    Régis de Moment Présent Articles récents..Le jour où je me suis aimé pour de vrai – Texte de Kim & Alison Mc MillenMy Profile

    • Sebastien
      Sébastien 11 avril 2012 at 13 h 17 min #

      Et bien, tout dépend. Si j’accepte l’angoisse tout de suite, oui il restera légère.
      Mais si je la repousse, si je tente de la vaincre, alors elle va vite devenir moins légère ;)

  7. Françoise Bayle 11 avril 2012 at 22 h 43 min #

    Bonjour Sébastien,
    Merci pour cet article qui me touche particulièrement, l’angoisse étant un état que je connais bien et depuis longtemps. Après avoir tenté plusieurs approches pour m’en « débarrasser », sans succès, j’ai finalement opté pour le lâcher-prise. Je ne cherche plus les causes, j’accepte les symptômes, enfin plus facilement qu’auparavant car c’est un exercice réellement difficile, mais depuis plusieurs années je n’ai plus de crise de panique, je gère beaucoup mieux, du coup les malaises s’espacent. Alimentation, travail sur moi, yoga, acupuncture, j’ai mis le paquet pour m’aider. Mais l’acceptation et le lâcher-prise restent en effet, la véritable issue…
    Françoise Bayle Articles récents..Sans viande et sans reproche?My Profile

    • Sebastien
      Sébastien 11 avril 2012 at 23 h 09 min #

      Bonjour Françoise, et merci pour ton témoignage, cela redonnera sans doute confiance à d’autres.
      Oui comme tu le dis, le lacher-prise n’est pas un exercice facile, mais c’est la véritable issue.
      Quand on comprend le principe, des améliorations se font vite sentir et on prends conscience qu’on est sur la bonne voie, celle qui nous apportera le plus de bienfaits sur le long terme.
      Je vois que tu as mis toutes les chances de ton côté, alors continue comme ça !
      Bonne continuation, et à bientôt
      Sébastien

  8. Sco! 14 avril 2012 at 1 h 20 min #

    Bonjour Sébastien,

    Je suis tout à fait d’accord. Il faut accepter les angoisses, toutes les émotions et les sensations désagréables. Elles font partie de nous. Il faut les accueillir. On ne peut pas lutter contre quelque chose qui fait partie de nous.

    …Ce à quoi on résiste persiste! J’ai momentanément oublié le début de cette expression, mais cette partieva dans le sens de ton article.

    J’ai lu «Le pouvoir du moment présent» de E. Tolle et je trouve ce livre extraordinaire.

    @ bientôt,

    Sco! :)
    Sco! Articles récents..Faire le grand ménage de printemps de votre vie de couple : chaussure S.V.P.My Profile

    • Sebastien
      Sébastien 14 avril 2012 at 11 h 56 min #

      Bonjour Sco,
      Oui on ne peut pas se battre contre une partie de nous, et se battre contre une angoisse revient à cela
      « …Ce à quoi on résiste persiste… » J’aime bien! cela résume bien mon article ;)
      A bientôt

  9. Anonyme 17 avril 2012 at 8 h 32 min #

    Les angoisses, les émotions, les peurs font partis de notre vie, nous avons simplement perdu l’habitude de les ressentir et de les laisser nous envahir.. Vaste sujet

    • Sebastien
      Sébastien 18 avril 2012 at 16 h 49 min #

      Oui les angoisses, les peurs font parti de nous. Nous devons simplement réapprendre à les écouter, puis les gérer et non les combattre.
      Merci de ton commentaire

      • Anonyme 19 avril 2012 at 10 h 00 min #

        Tu sais sebastien j ai eu une grave maladie que l on nomme cancer.
        La premiere fois on m a dit « il faut vous battre contre le cancer  »
        Mes angoisses ont diminues quand je me suis battue avec parce que ce cancer etait une partie de moi.
        Je ne pouvais pas lutter contre moi, mais avec moi oui.
        Apprendre a voir les choses differement peu aider.

  10. Sébastien 26 avril 2012 at 12 h 50 min #

    Quelles grandes informations ici…j’ai ete tres heureux et surtout compris a lire ton blog Sébastien…
    Notre corps nous donne des alertes, si des agressions exterieurs ou peur nous taquinent, pour ma part, j’ai subi tout en le « voulant » une relation amoureuse tres pesante, agressive, et oppressante qui a finit par me donner un peu d’anxieté, puis beaucoup maintenant…
    Apres une ultime réflexion, je me suis séparé de cette personne hier soir…qu’en penses tu ?
    Faire un blog, sur les personnes « nocives » ou disons imcompatible avec notre bien etre interieur et physique pourrait etre sympa a faire ici non?
    amité

    Sébastien

    • Sebastien
      Sébastien 26 avril 2012 at 14 h 20 min #

      Bonjour Sebastien,
      Tout d’abord tu as un magnifique prénom ;) et merci pour ton commentaire
      En ce qui concerne ta question, je pense que ton corps et ton inconscient t’ont envoyé des messages que tu as finit pas écouter.
      Il faut parfois du courage pour changer les choses et il me semble que c’est ce que tu as fait.
      Je penserais à ton idée d’article qui est une bonne idée (mais un sujet vaste et complexe)
      Je te souhaite une bonne continuation :)
      Sebastien

      • Sébastien 26 avril 2012 at 17 h 52 min #

        Un grand merci Sébastien ! ;)

        Oui…tu as tout a fais raison, ton blog est tres bien fait, j’ai reconnu en moi meme mes angoisses par tes explications, et ton raisonement me fait deja du bien…
        L’anxieté, l’angoisse, le stress sont des messages d’alertes de notre corps, si tu as peur, ou ne cherche pas la raison, le malaise reste…
        Et je suis aussi d’accord avec toi, sur le fait que l’angoisse fait partie de nous, la combatre ne sert a rien, elle est humaine, et au contraire et une chance pour nous prévenir du danger…
        Donc tu es resté 4ans dans l’angoisse et la dépression ?
        en tout cas, respect pour toutes tes connaissances…

        Séb

        • Sebastien
          Sébastien 26 avril 2012 at 18 h 07 min #

          Je suis très heureux d’avoir pu t’aider, et donc très content que mes explications soient comprises car c’est très important de les comprendre rapidement.
          Car moi, personne de m’a expliqué ça au début, et donc comme tout le monde j’ai cherché à repousser ces angoisses, à les vaincre… mais comme tu le répète avec justesse ce n’est pas possible, car elle fait partie de nous, elle est la pour nous aider.
          Mais si on ne le comprend pas assez vite, l’angoisse s’installe et deviens chronique. Et là c’est déjà un peu plus difficile à gérer. C’est pour cela que cela m’a pris du temps… (d’ailleurs comme je l’explique, l’angoisse n’est pas totalement disparue, mais j’ai appris à la gérer.)
          Alors que si on le comprend dès le début, on peut agir vite et effectuer les changements necessaires (ce que tu as fait)
          C’est pour cette raison que je fais ce blog d’ailleurs ;)
          Bonne fin de journée seb :)

          • Sébastien 27 avril 2012 at 10 h 55 min #

            Merci Séb !

            En faite, je l’ai compris il y a deja quelque mois,…mais comme tu l’ecris si bien dans ton super blog, je le savais mais, ne voulais pas voir la verité en face, j’ai commencé par avoir un bide de sumo, puis des ettouffement, puis apres des peur paniques… Je me disais j’ai une mission, aide cette fille, mais cette aide m’a plus Déglingué qu’autre chose…

            Mon medecin m’a mis 3 mois sous Anxio…j’espere avec ton blog et tes techniques vont stopper vite les medocs…

            Oui, l’importance est de trouver la raison a nos maux…j’ai tenter hier soir, la respiration abdominale, elle detend en effet… merci encore ;)

            Si, je ne suis pas tres « indiscret » et « chiant », peux tu me dires d’ou venez pour toi tes maux ?

            amitié
            Sébastien 2 ;)

          • Sebastien
            Sébastien 27 avril 2012 at 18 h 40 min #

            Content que tu sois passé à la pratique ;) et que tu ai ressenti la détente!
            En ce qui concerne l’origine de mes propres problèmes, pour rester simple, je dirais que je vivais en fonction de ce que les autres voulaient et non en fonction de ce que je voulais moi. Je ne vivais pas ma vie mais celle des autres. Je me suis adapté pour plaire aux autres, mais j’ai ensuite découvert que je pouvais me donner à moi même cette attention que je cherchais à recevoir des autres.
            Et puis j’ai longtemps tourné le dos à mes problèmes au lieu de tenter de les résoudre, ce qui les a enfoui et renforcé mais ça c’est une autre histoire…
            Enfin il y a beaucoup d’éléments, de blocages, de noeuds à défaire. Et j’en découvre encore tous les jours, le travail est constant.
            Seulement maintenant la différence c’est que le nettoyage se fait de façon plus sereine, c’est le principal.
            N’oublies pas de pratiquer la respiration ;) cela aide d’ailleurs à faire ressortir les blocages et à les débloquer
            Sébastien

  11. Sébastien 28 avril 2012 at 11 h 12 min #

    merci Séb pour ta réponse,

    j’ai beaucoup de plaisir a ecrire a quelqun qui comme moi se bat pour aller mieux, meme si toi t’es deja au Top grace a ta force, et a ta volonté chapeau !

    Oui, je si je comprend bien, tu vivais pour les autres…tu te sentais disons opprimé dans ton accomplissement personnel…? étouffé, et « encerclé » par le faite de ne pas choisir ta propre vie…
    J’imagine que c’ete ta famille…ou quelque chose du niveau sentimental…moi je me retrouve la dedans avec cette fille comme tu le sais…meme si j’ai dis STOP

    Et donc apres, tu as tout refoulé au plus profond de toi, pour ne pas voir, tenter d’oublier, et ton corps a tiré la sonnette d’alarme, avec toutes tes angoisses, anxietés, stress et idées noires…

    Il faut se « liberer » pour etre bien dans l’esprit et le corps j’en suis persuadé…

    Sébastien, je dois encore te remercier, hier soir je lisais ton blog sur la méditation, ba tu sais quoi ?

    je me suis instalé sur mon canapé, j’ai coupé la télé, et j’ai fixé un objet, sans penser a rien, au bout de quelque minutes, j’ai commencé a voir flou, mes muscles se sont détendus, et j’étais bien…je pensais a rien, meme si des fois des pensées ou mots me venaient a l’esprit, je laissais filer comme tu l’explique si bien..

    j’étais bien…j’avais pas envie de quitter cet « univers » j’ai du resté 30 minutes comme ca…apres j’étais relaché, bien…

    tu pratiques chaque jour ? tu dis fixer un point au plafond, tu t’allonges alors? car franchement je vais m’interesser a la méditation grace a toi maintenant…

    merci encore et au plaisir de te lire
    Sébastien numero 2 ;)

    • Sebastien
      Sébastien 29 avril 2012 at 18 h 35 min #

      Salut Sebastien
      Oui j’essaye de pratiquer tous les jours. Je te conseil le livre la sérénité de l’instant de Thich Naht Hahn.
      Il est très simple à lire, et quand tu l’auras lu, tu pourras pratiquer la méditation quelque soit ton activité (assis, en marchant, en voiture, en mangeant…)
      Mais c’est aussi bien de faire comme tu as fait : prendre 30 minutes chaque jour (au lieu de regarder la télé :) par exemple), et ne rien faire, juste regarder passer ses pensées, et être bien.
      Je te félicite d’être passé à la pratique !

      • Sébastien 30 avril 2012 at 14 h 27 min #

        Un grand Merci Sébastien ! :)

        Alors, oui je médite chaque jour, en fixant un objet et en pensant a rien, j’aurai stp juste besoin de quelques de tes experiences la dessus stp :

        1 : je m’instale sur une chaise, les pieds a plat ( car en lotus je suis nul lol ) le dos droit

        2 : je fixe un objet exterieur en pensant a rien, des idees viennent, ou des mots, mais je les laissent passer…

        3 : au bout de quelques minutes, ma vue devient opaque, et mes muscles deviennent plus detendus

        je fais ca disons 40min par jour, qu’en penses tu? ma façon de faire est bonne ?

        plus la respiration de pleine conscience aussi, defois en meme temps, defois n’importe quand…

        ps : j’ai bien recu tes mails, mais alors le lien du « cadeau des 9 remede… » ne fonctionne pas, et ton mail aussi pour te demander de l’aide ou des nouveau sujet sur ton blog non plus, j’ai recu ce matin un retour de mon message

        A plus mon nouvel ami ;)
        Séb 2

        • Sébastien 30 avril 2012 at 14 h 29 min #

          au faite, pour la sérénité de l’instant, je viens de le lire :) enfin pas encore terminé, j’aurai quelque questions a te poser la dessus plus tard…;)

          Amitié
          Séb

        • Sebastien
          Sébastien 30 avril 2012 at 17 h 46 min #

          Salut Sebastien,
          Oui c’est bon tu t’y prend très bien.
          Et t’inquiete pas: très peu d’européen peuvent se mettre en position du lotus, donc assis sur une chaise, le dot droit, c’est très bien :)
          Sinon la façon dont tu médites m’a l’air bonne.
          Et 40 minutes par jour?? Wao, C’est vraiment bien! Si tu arrives à maintenir ce rythme, tu ressentiras vite de nombreux bienfaits !!

          ps: je t’ai renvoyé le guide avec le lien et ma nouvelle adresse mail, j’avais un soucis avec mon ancienne adresse

          Bonne continuation dans ta pratique et dans ta recherche de sérénité
          Mais entre nous, si tu continues comme ça, elle ne devrait pas tarder :)

  12. Sébastien 1 mai 2012 at 10 h 12 min #

    Un grand Merci Séb ! :)

    le probleme de cette position assise, le dot bien droit, c’est qu’au bout d’un moment tu as mal a dot…donc apres tu es moin concentré…

    je t’ai envoyé un mail, j’espere que tu l’aura ;)
    j’entame mon 4eme jour de méditation et de respiration de pleine conscience ! ;)
    Amitié
    Séb

  13. lydie 21 mai 2012 at 10 h 02 min #

    bonjour Sébastien,
    je viens de lire les commentaires et je suis ravie que les gens s’en sortent. moi je vis dans l’angoisse et l’anxiété chaque jour, et j’ai du mal à gérer tout ça. Est-ce que la méditation peut régler mon problème, et reprendre le dessus, que peux-tu me conseiller. Si tu peux me répondre, je trouverai un peu de soulagement.
    merci d’avance
    lydie

    • Sebastien
      Sébastien 21 mai 2012 at 20 h 46 min #

      Bonjour Lydie,
      Je vais être complètement honnête avec toi : la méditation n’est pas un remède miracle, mais c’est une partie de la solution. C’est tout de même quelque chose qui peut t’apporter énormément.
      Le mieux c’est que tu essaye quelques jours et que tu vois ce que ça donne.
      Tu trouveras aussi de nombreuses « autres pièces du puzzle » sur ce blog. Je te laisse fouiller un petit peu :)
      Je te souhaite plein de courage, de sérénité et de garder confiance.
      Sébastien

  14. coeurdorient 26 mai 2012 at 20 h 52 min #

    Bonjour à tous et merci pour tous ces précieux conseils; je viens de découvrir le site et je suis vraiment heureuse que quelqu’un qui connaisse « l’angoisse » réllement en parle aussi bien.

    Je vais tenter de suivre ces techniques de relaxations, d’écouter mon corps et surtout…. accepter cette angoisse qui parfois me pousse à bout. Mais j’ai quand même analysé que mon coeur s’emballait que lorsque je me sentais contrariés. J’espère sincèrement arriver à la dominer.

  15. Caroline 21 juin 2012 at 14 h 28 min #

    Bonjour Sébastien,
    Cet article est très intéressant. Et merci de transmettre cette sagesse d’arrêter de lutter contre… Lutter contre ses symptômes, ça me fait penser à un réflexe tordu dans le monde de la petite enfance « faire baisser la fièvre ». !! Cette fièvre pourtant n’est pas là par hasard et a bien une raison d’être ! En laissant faire, suite à des connaissances en naturopathie, j’ai pu voir que mes minettes qui ont traversée de grosses fièvres étant bébés ont maintenant un organisme qui récupère très vite.
    Surement que ces états brumeux et leur corolaires ont une raison d’être. Sur que c’est extrêmement inconfortable mais je pense qu’en effet, en en faisant des « amis », on est plus proche de la guérison sur du long terme qu’à les étouffer avec des traitements. Le pansement n’a jamais guéri une plaie !!
    Je voulais te demandé si tu avais été chercher du côté de l’EFT (Technique de Libération des Emotions) ? Si oui, je serais heureuse de connaitre ton point de vue.
    Merci pour tes partages
    Caroline Articles récents..Les 5 propulseurs infaillibles vers votre BonheurMy Profile

    • Sebastien
      Sébastien 2 juillet 2012 at 23 h 02 min #

      Oui tout à fait, je suis aussi de l’avis que nos maux ont une raison d’être.
      Et lutter contre ne nous aide pas.
      En ce qui concerne l’EFT, j’ai voulu un jour expérimenter cette méthode, et je l’ai essayé avec un mal de tête.
      J’ai eu l’impression que ce mal de tête diminuait, mais ce n’était pas flagrant au point de m’avoir convaincu.
      Et je n’ai jamais retenté l’expérience depuis. Il faudrait que je réessaye pour me faire avis.
      A bientôt,
      Sébastien

  16. Ornella 25 juin 2012 at 11 h 05 min #

    Bonjours a tous moi j’ai 14ans et j’ai déjà des problème d’angoisse et la plus part des personne sont plus vieille que moi… J’ai essayé plein de chose j’ai fait une cure de Mac2 de L’ homéopathie et je n’ai pas l’impression que sa marche. Avez vous des conseils pour des personne de mon âge qui ne peut pas allez au psy n’y chez le docteur car ma mère ne voit pas pourquoi j’en ai besoin?

    • Sebastien
      Sébastien 2 juillet 2012 at 23 h 23 min #

      Bonjour Ornella,
      Si je peux te donner un petit conseil, c’est de déjà bien comprendre ce que j’explique dans cet article !
      C’est très important d’essayer de comprendre son angoisse et d’essayer de l’apprivoiser, et non de chercher à la vaincre.
      Si ta maman ne veut pas que tu ailles voir un psy, alors ce que tu peux faire c’est essayer par toi même de comprendre ton angoisse (bien sûr, essaye quand même de la convaincre).
      Mais donc, quand tu en as, essaye de te demander pourquoi tu as cette angoisse, qu’est ce qui la créé, d’où elle vient… Garde un petit carnet avec toi et note à chaque fois que tu as un indice. Considère cela comme une sorte de puzzle, et il faut que tu assemble toutes les parties du puzzle 1 à 1.
      Une phrase qui peut aussi t’aider à accepter ton angoisse, c’est de te dire : « Quoiqu’il arrive, c’est ok »
      Voilà j’espère que cela t’aidera, et autrement, continue à lire les articles et suivre les conseils
      Sébastien

      • emmanuelle 20 août 2013 at 20 h 50 min #

        Vous êtes vraiment quelqu’un de bien. Une belle âme. J’espère de tout mon coeur que vous irez de mieux en mieux, et que votre vie sera conforme à vos souhaits.

        • Sebastien
          Sebastien 6 septembre 2013 at 16 h 04 min #

          Merci Emmanuelle :)
          Je suis de plus en plus serein et je fais de plus en plus ce qui est important pour moi. Je dois être sur la bonne voie ;)

          • Isabelle 19 septembre 2013 at 22 h 53 min #

            Bonsoir Sebastien.

            Je viens de decouvrir ton blog et en lisant tes articles, je me suis soudain beaucoup mieux. Le faitde savoir qu’il. a quelqu’un qui sait exactement ce que je ressens probablement. J’ai 54 ans et je souffre de cette angoisse depuis environ 9 ans suite a un grand stress au travail. Je suis a la retraite depuis 2 ans et apres avoir pris moult anti depresseurs j’ai decide de tout arreter et c’est la que j’ai decouvert ton site. Un miracle pour moi. Je vais appliquer tes conseils et je commence ce soid par la respiration abdominale ! Merci et a tres bientof. Isabelle

  17. Olivier 23 juillet 2012 at 13 h 55 min #

    Salut Sébastien et bravo pour ton article!
    On sent le vécu, contrairement à certains livres présentés par des psys (ou pseudos psys) qui n’en connaissent que la partie théorique sans jamais l’avoir ressenti réellement sur leur propre peau.
    Je suis entièrement d’accord avec toi lorsque tu dis que l’on ne peut vaincre l’angoisse. Je pense que tout comme un ancien fumeur, nous restons fragile face à ce fléau et risquons à chaque instant d’y replonger. J’ai eu pour ma part ma première crise à l’àge de 16 ans, suite à un joint trop chargé mélangé à une série de problèmes familiaux. Je me suis vu mourir! C’était attroce! Ce jour-là, ma vie a radicalement changé. Tout s’est envolé. Mes études, ma passion pour la musique (je faisais à l’époque le conservatoire et j’ai du arréter après quelques mois par manque de motivation, moi qui était auparavant un vrai passionné! Mon prof me voyait faire carrière, c’est te dire…!), mes amis, ma joie de vivre, mon insouciance. Aujourd’hui, j’en ai 40, et je suis loin de me considérer comme « guéri ». J’ai vu pas mal de psy qui m’ont saoulés plus qu’autre chose. En ce qui me concèrne, le sport a été mon sauveur. Gràce à lui, j’ai arrété de fumer (cigarettes – rien que de sentir l’odeur du cannabis me faisait – et me fait toujours – battre le coeur à la chamade), j’ai remis de l’ordre dans ma vie, je me suis mis à manger sainement et je sens que j’ai un équilibre qui me permet d’aller de l’avant.
    En tout cas Sébastien, je tacherai de suivre certains de tes précieux conseils.
    Je te souhaite une bonne continuation en concluant mon commentaire sur ce proverbe:
    « De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses. »

    NB (pour celui qui lira mon message): tout comme Sebastien, je recommande vivement la respiration abdominale! Idéale pour calmer l’esprit!

    • Sebastien
      Sébastien 25 juillet 2012 at 15 h 01 min #

      Bonjour Olivier,
      Je vois que toi aussi tu as eu un parcours avec pas mal de choses à surmonter.
      en tout cas bravo pour tout ce que tu as déjà changé dans ta vie. Je te souhaite de continuer ainsi !
      Et merci pour ton témoignage,
      A très bientôt,
      Sébastien

  18. Lulu 8 août 2012 at 10 h 30 min #

    Bonjour je m’appelle lulu et ca fait beaucoup d’années que je suis dans ces angoisse panique et tous le reste. Comme vous tous j’ai tout essaye sans trop de resultat et j aimerais tant m en sortir. J’ai 47ans et vu vos commentaire, j ai pu lire des positivités et j espere en trouver ici. Je trouve ce que tu fais Sebastien est genial pouvoir aider les autres qui ont le meme probleme. A bientot

    • Sebastien
      Sébastien 10 août 2012 at 11 h 28 min #

      Bonjour Lulu, et bienvenue à toi sur ce site.
      Tu trouveras sur ce blog pleins de conseils et d’articles qui peut être t’aideront à diminuer tes angoisses.
      Je te souhaite de trouver de la sérénité !
      Sébastien

  19. Ornella 19 septembre 2012 at 19 h 34 min #

    Bonjour a tous !! Depuis des mois je suis se blog et il m’a beaucoup aidée heureusement qu’ il y a des personne bien comme Sébastien pour donnez des conseils au autre ! Aujourd’hui moi Ornella 15 ans j’ai quelques conseils : le premier c’est que quand les angoisses sont là vous, fermez les yeux et prenez une grande respiration et dites trois fois : J’accepte les sensations de mon corps ! et quand vous être chez vous et que les angoisses sont là et que vous n’arrivez pas a respirer , vous vous allonger au sol ( cette méthode est connu ) sinon un autre conseil que je peut vous donner, c’est que de temps en temps quand vous pouvez être heureux en famille et amis , ça fait du bien de dire : Je suis heureux ! ! ! ! voilà j’espère que je vous ai aidé je l’ai fait et pour moi ça marche !

    • Sebastien
      Sebastien 22 septembre 2012 at 16 h 30 min #

      Bonjour Ornella,
      C’est super que tu te sentes mieux ! Je suis bien content.
      Et merci à toi de partager tous ces conseils, et je vois que tu as tout compris.
      « Accepter les sensations », c’est le principal. Et savoir dire « je suis heureux » quand tu l’es, c’est vraiment bien!
      Je ne suis pas sûr de le faire moi-même :)
      Encore merci pour tes conseils. Continue comme ça !
      Sébastien

  20. JEROME 25 septembre 2012 at 9 h 38 min #

    salut sebastien
    je viens de lire tes commentaires sur l’angoisse car je viens de m’apercevoir que je l’étais trés angoissé
    je ne comprend pas pourquoi j’angoisse:
    -au travaille j’ai la pêche, je suis joyeux et trés efficace dans se que je fais
    -à la maison je m’enferme dans ma bulle
    -j’ai peur de tout ( de prendre une décision, de me perdre, de pas y arriver , de ne pas plaire aux autres,d de regarder les gens en face)
    -j’ai une femme et trois enfants, j’aime ma femme mais ne sais pas comment l’aimer
    ma question est « comment voir une angoisse arrivé quand on angoisse pour tout? quel remède? par où commençer? »

    • Sebastien
      Sebastien 30 septembre 2012 at 16 h 19 min #

      Bonjour Jérome,
      Tu me dis que tu ne sais pas pourquoi tu es angoissé, mais en te lisant, j’ai l’impression qu’en fin de compte tu en as une petite idée.
      D’après ce que tu écris, tu es très joyeux au travail, et dès que tu rentre chez toi, cela ne va plus.
      Tu me cite aussi tes peurs, et donc tu sais quelque part que ton angoisse vient de là.
      Ton problème ne semble pas être d’identifier tes peurs mais de pouvoir vivre avec, de pouvoir vivre sans que tes peurs prennent le dessus sur ta vie.
      Et plus que tout, je pense que tu as la peur de ne pas être à la hauteur : pas être à la hauteur aux yeux de ta femme, aux yeux de tes enfants, aux yeux de ton entourage… Mais tu sais tu n’as pas à te mettre toute cette pression. Personne n’est parfait, et toi-même tu n’as pas à l’être. Sois juste toi même, comme tu as l’air de faire au travail, avec joie, sans pression, et c’est comme ça que ta famille t’aimera. N’essayes pas d’aimer ta famille avec ta tête, ni avec ton mental, mais avec ton coeur.
      Sois toi même, autorise toi à ne pas être parfait, et tu n’auras plus à chercher « comment voir une angoisse arriver »
      Sébastien

      • Anonyme 2 octobre 2012 at 20 h 39 min #

        bonjour sebastien
        comme tu le dit si bien : je connais mon probleme.mon probleme est que je ne sais pas comment faire pour que ma femme soit satisfaite de moi. Tu vois je fais des chose dans ma journée (faire les courses, à manger …..)les trucs banal de la vie, et même ça, j’ai peur. Ma femme me dit d’arreter d’avoir peur, mais je n’y arrive pas. Ma femme part du principe que si je me trompe c’est que je n’ais pas assez reflechi alors que je retourne le probleme dans tout les sens dans ma tête. Ma femme estime que pour tout probleme il y a une solution et que l’erreur est que le resultat de quelqu’un qui n’a pas reflechi. Donc oui je connais ma source d’angoisse! Je sais pas comment lui faire comprendre que moi je ne suis pas parfait , que je fais des erreurs, et que sa fait partie de moi c’est comme ça et puis c’est tout. Ma femme est en attente de quelque chose et sa m’angoisse, je dois faire des efforts et sa m’angoisse, je dois lui parler (parler de quoi) même ça je ne sais pas et sa m’angoisse, je suis quelqu’un qui ne parle pas beaucoup (si, de la pluie et du beau temps) mais dès qu’il sagit de parler de quelque chose de plus serieux je bloque (même pour parler des vacances ou de notre futur). Comment faire pour sortir de cette spirale d’angoisse? comment parler a ma femme ? comment affronter le regard des autre? j’attend ta reponse avec impatiente

        • Sebastien
          Sebastien 11 octobre 2012 at 11 h 40 min #

          Bonjour,
          Oui je crois comprendre que tu angoisses beaucoup car tu ressens de nombreuses attentes de la part de ta femme, et tu ne sais pas comment y répondre.
          Mais d’ailleurs, c’est normal que tu ne saches pas comment y répondre, car personne NE SAIT être parfait, et personne ne doit l’être.
          Ta femme pense que quelqu’un qui se trompe n’a pas assez réfléchi, je ne suis pas tout à fait de cet avis. Se tromper fait parti de la vie et de notre expérience sur terre. On peut réfléchir à un problème mentalement, mais la meilleure façon d’apprendre est lorsque l’on agit et que l’on se trompe. Donc fais des erreurs, encore et encore, et retiens-en quelque chose à chaque fois.
          Si j’étais dans ta situation, voici un exemple de ce que je dirais à ma femme :
          « Quand tu me dis d’arrêter d’avoir peur, de ne pas faire d’erreurs, et que se tromper est synonyme de ne pas avoir assez réfléchi, alors je me sens angoissé car j’ai l’impression de ne pas être à la hauteur. Je ressens en permanence le poids de toutes ces attentes et j’aimerais que cela cesse. Je veux pouvoir faire des erreurs, échouer et me tromper sans avoir pour autant l’impression d’être nul. Je crois que pour évoluer dans le bon sens, être serein et prendre de plus en plus confiance, j’ai besoin de m’autoriser à ne pas être parfait, et j’aimerais donc que tu n’attendes plus de moi que je le sois. J’aimerais que tu m’acceptes comme je suis, imparfait, et tu verras que c’est grâce à cette acceptation que les choses changeront en bien. »

      • JEROME 3 octobre 2012 at 13 h 20 min #

        bonjour sebastien
        comme tu le dit si bien je connais mes angoisse.
        tout d’abord il y a ma femme qui me stresse, car en fait elle attend des choses de moi que j’ais peur de pas pouvoir lui apporter.
        en reflechissant, j’ai quand même trouver la source de mon angoisse. J’angoisse quand je dois faire les choses de moi même, dés que je ne suis plus encadré, j’ai peur. Au boulot je suis encadré par mes superieur, a la maison ça allait au debut car c’etait ma femme qui fesait tout se qui est important, à l’armée je me plaisais bien aussi car j’étais encadré, pour les activitées des enfants on a ecrit les horaires sur un tableau comme ça je ne me trompe pas, dès que je n’ai plus de support j’angoisse. Donc ma question est comment faire quand j’angoisse pour ne plus angoisser?
        comment reconnaitre une angoisse?
        ma femme grogne quand je ne fait pas les chose comme elle le voudrait, car elle dit que quelqu’un qui fait des erreurs est quelqu’un qui n’a pas reflechie au probleme alors que se n’ait pas forcement evident, et, ça aussi sa ma stresse.
        donc si tu as des reponsses a mon probleme tu es le bienvenu!!

        • Sebastien
          Sebastien 11 octobre 2012 at 11 h 47 min #

          Bonjour Jérôme,
          Je pense que tu as très peur de faire des erreurs. Tu dois donc simplement accepter le fait que faire une erreur ce n’est pas grave.
          Tout le monde a peur de faire des erreurs parce que c’est mal vu, mais au final cette peur nous handicape énormément.
          Donc il est préférable d’accepter de faire des erreurs, et d’accepter que les autres se moqueront peut-être un peu mais peu importe; tu sais au fond de toi que ce n’est pas si grave et que cela te permet d’évoluer.
          Donc essayes des choses, fais des erreurs, et apprends de tes erreurs.
          Le reste n’est pas important. Ne te met pas toute cette pression.
          Personne ne doit être parfait.
          Tu verras, dès que tu t’autoriseras à ne pas être parfait, alors tu seras beaucoup plus serein.
          Sébastien

  21. salim 28 septembre 2012 at 6 h 06 min #

    merci merci merci

  22. aure 4 octobre 2012 at 16 h 31 min #

    Salut. Superbe site il ma beaucoup éclairé. Je pense que tu as raison concernant la meditation j’ai vecu de grave crise d’angoisse depuis je vais mieux car je n’en ai plus peur. Cependant je trouve la notion d’accepter l’angoisse vague car au debut je laissais faire qd je paniquais mais j’avais toujours l’esprit qui au fond avait peur. Au final j’ai lu des explications de andy puddicombe dans son livre « mon cours de meditation » que je recommande a tout le monde ou il explique que le probleme est que plus on essaie de lutter contre l’angoisse plus on est angoissé et c’est donc un cercle vicieux. Rien de nouveau jusque la cependant il explique comment accepter l’angoisse notamment en se concentrant sur la facon dont notre corps et nous meme arrivions a résister ou à encaisser l’anxiété ainsi le point de vue dont nous percevons l’angoisse quand nous decidons de l’accepter change nous la dominons.
    Bref cette subtile difference que j’explique tres mal m’a beaucoup aidé.
    En tout cas ton site m’a apporté tu ne peux savoir combien merci encore c’est genial

    • Sebastien
      Sebastien 11 octobre 2012 at 11 h 53 min #

      Salut Aure,
      Je te remercie pour ton message et pour ton explication.
      C’est vrai que cette notion « d’acceptation » n’est pas facile à saisir, et je crois comprendre ce que tu essayes d’expliquer.
      Tu dis que pour vraiment accepter l’angoisse, alors on peut se concentrer sur la façon dont notre corps encaisse l’angoisse.
      Ainsi, on se concentre sur notre corps, et moins sur l’angoisse, et celle-ci peut donc passer plus rapidement « à travers le corps ».
      Je n’ai pas lu ce livre, je le rajoute sur ma liste d’attente :)
      A bientôt !
      Sébastien

      • selia 30 mars 2013 at 23 h 13 min #

        Bonjour Sebastien,

        Mon problème c est que depuis un an je traine des vertiges, je n avais jamais eu de crises d angoisses avant cela. La raison de mes vertiges, je lignore encore à ce jour, malgré plusieurs examens de santé qui n ont rien révélé. Je me trouve dans un cercle vicieux vertiges qui entrainent les angoisses ou angoisses qui entrainent vertiges?! J ai l impression de devenir folle à ne plus savoir emettre un diagnostique logique. Et je ne sais plus quoi faire. Mon inconscient veut me faire passer un msg? Que me conseilles tu?
        Merci d avance.
        Ps je te felicite pour ton blog car il est très intéressant.

        • Sebastien
          Sebastien 1 avril 2013 at 16 h 26 min #

          Bonjour Selia,
          Est-ce que tu as exploré la piste des maladies environnementales liées notamment aux métaux lourds? Tu trouveras peut-être des réponses sur ce forum http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/ je te conseille de le fouiller.
          Sébastien

  23. Ludovic, 19 ans 9 novembre 2012 at 0 h 37 min #

    Salut Sébastien. Tout d’abord un grand bravo pour ce site il m’a l’air d’être une franche réussite.

    Les crises d’angoisse en particulier touchent beaucoup de monde, et pourtant personne ne semble être au courant qu’elle existent. C’est pourquoi je me suis senti vraiment très très seul au début, en avril dernier, je me demandais « pourquoi moi? », j’étais à la fois surpris et furieux, ça a été assez dur.
    Pour ma part 4 personnes de mon entourage m’ont « avouées » qu’elles en étaient victimes, dont une seule qui s’en occupe bien comme vous le faîtes apparemment tous ici, c’est pourquoi ce site est une très bonne idée, il invite chacun à s’occuper de lui, et ne pas « survivre malgré l’angoisse » comme j’ai lu plus haut, attitude que j’ai beaucoup adopté…

    Pour l’instant je ne suis qu’au début du chemin, j’ai pratiqué la respiration abdominale avec une sophrologue l’an dernier, expérience fantastique : j’arrivais tendu, épuisé, démoralisé, et je repartais plein d’énergie avec le sourire aux lèvres. De plus la sophrologue est une présence bienveillante et j’invite tout le monde à se faire aider de la sorte, en toute première approche, pour réaliser que c’est bien l’angoisse qui nous accable et pas une maladie quelconque qu’il est si facile d’inventer…

    L’été m’a permis, avec une bonne hygiène de vie et des événements heureux, de retrouver ma sérénité. Cependant avec l’année qui reprend (je suis en classe préparatoire PC : physique-chimie, filière qui demande énormément d’investissement et beaucoup d’énergie) le stress revient.

    Je suis de plus en plus tendu, il faut donc que je trouve un accompagnement au quotidien pour me permettre de fournir le travail demandé avec plaisir, et de pouvoir jouir d’un sommeil réparateur ensuite (j’ai beaucoup de mal à dormir alors que je suis un très bon dormeur à l’origine).

    C’est pourquoi je vais commencer dès aujourd’hui à noter mes ressentiments d’une part, et d’autre part éventuellement me livrer à la méditation, au moins pour essayer dans un premier temps, comme il est conseillé sur cette page.

    J’essaie déjà de temps en temps de me relâcher à l’aide d’un audio mais j’ai beaucoup de mal à rester calme, le fait de me concentrer sur mon corps laisse venir des pensées négatives qui m’envahissent et je suis obligé d’arrêter.

    Je vais essayer d’être suivi aussi, pour m’accompagner dans un sevrage aux jeux videos, et m’aider à accepter ma situation familiale.

    Pour information, je suis très méfiant à l’égard des médicaments. Je m’aide d’euphytoses pour m’endormir et je prends un xanax à chaque crise d’angoisse (peu fréquentes). J’ai aussi été un mois sous lithium et j’ai pris du magnésium pendant plusieurs mois.

    J’en suis à mon tout premier article lu sur ton blog et je suis confiant qu’il pourra m’aider.

    Voilà, j’aime beaucoup lire les parcours des autres pour comparer avec le mien et j’espère que certains seront intéressés de lire mon parcours pour comparer avec le leur.

    Ludovic

    • Sebastien
      Sebastien 14 novembre 2012 at 16 h 06 min #

      Bonjour Ludovic,
      Merci à toi de témoigner et partager ton parcours sur ce blog.
      Il permettra sûrement à d’autres de se sentir moins seul et de se reconnaître dans ton parcours.
      J’espère aussi que ce blog continuera à t’aider.
      En tout cas tu m’as l’air bien parti !
      Bonne continuation,
      Sébastien

    • Laurie 15 novembre 2012 at 19 h 26 min #

      Bonjour,
      je viens de poster un message ici mais je n’avais pas encore lu le tien. Il me rappelle beaucoup mon parcours car je ne peux pas non plus me concentrer sur les réactions physiques qui se passent en moi pendant trop longtemps, ni m’écouter respirer car cela fait naître en moi des pensées négatives également.

      Je suis également méfiante par rapport aux médicaments: ils sont utiles pendant une crise, pour se calmer, mais je sais qu’ils ne font que repousser l’angoisse qui elle est pourtant bien réelle. J’essaie plutôt de faire un travail sur moi-même, d’identifier mes problèmes, et de les résoudre, ce qu’un médicament chimique ne peut en aucun cas faire pour toi.
      J’ai aussi beaucoup de mal à dormir, alors qu’avant je m’endormais n’importe où et pendant des heures. Mes angoisses surviennent en général le soir avant de me coucher, et il m’arrive souvent de mettre des heures à m’endormir. Peu à peu, je m’habitue à cette récurrence, je sais qu’elles vont surgir et j’arrive presque à les oublier et à m’endormir sans encombre.

      Ce qui m’aide, c’est aussi de faire du sport. Je vais une à deux fois par semaine à la piscine, et je reviens détendue d’avoir passé une heure et demie dans l’eau, la nage aide à détendre les épaules et tout le corps. Un sport régulier, c’est aussi un bon moment que l’on finit par attendre, à apprécier. Je trouve que ça aide beaucoup.

      Je te souhaite du courage, et aussi pour tes études. Je suis personnellement en Master d’anglais, et certains réveils sont difficiles ^^ mais je tiens bon.

  24. Aurore 12 novembre 2012 at 22 h 14 min #

    Bonjour Sébastien,
    Dans un premier temps je tenais à te remercier pour ton site qui est très enrichissant. J’aime beaucoup te lire ainsi que toutes les personnes qui témoignent pour apporter leur pierre à l’édifice.
    Je voulais ajouter moi aussi mon témoignage afin de redonner espoir aux personnes souffrant de dépression et d’angoisse… Quitte à répéter ce qui a déjà été dit précédemment!!!…
    J’ai moi aussi souffert de dépression et de trouble anxiété généralisé avec agoraphobie.Plusieurs choses m’ont permis de m’en sortir :
    - J’ai accepté dans un premier temps de me faire aider par un professionnel utilisant les 2 outils suivants : la sophrologie et l’eft que je pratique encore.
    - ne pas juger mon état, accepter mon état tel qu’il est…je ne me considérais pas comme une personne dépressive et angoissée, ce qui aurait sûrement contribué à m’identifier à ce mal être mais comme une personne traversant une période difficile.
    - tous les jours je rééduque ma respiration abdominale, je pratique la cohérence cardiaque et la sophrologie.
    - je continue maintenant tous les mois avec un soin énergétique de la Trame (http://www.la-trame.com/)
    - J’ai repris le footing.
    - Et la prochaine chose que j’envisage est de changer mon alimentation et de détoxifier mon organisme.
    Je suis tous les jours de plus en plus sereine et une des seules choses que je puisse dire est que la persévérance finit toujours par payer. Et qu’il est important dans un premier temps de ne pas regarder le haut de la montagne mais accomplir petit pas par petit pas et de se féliciter de tous les progrès accomplis.
    Je me suis sortie de ma dépression et de ce trouble anxieux sans aucun médicament. Avec le recul, je remercie tout cela car cela m’a permis d’apprendre à prendre soin de moi et je sais que ce n’est que le début… On devient vite accroc au bien être !!
    En vous remerciant de m’avoir lue !
    Aurore

  25. Aurore 12 novembre 2012 at 22 h 39 min #

    Je voulais aussi rajouter que la prière m’a beaucoup aidée et m’aide toujours beaucoup… Quand on désire fort quelquechose la Vie fait tout pour nous le procurer … En l’occurence, en ce qui me concerne, cela s’est fait par le biais de certaines rencontres qui sont arrivés à point nommé et qui m’ont aidé et qui, pour certaines, continuent de m’aider sur mon chemin vers la guérison… Lors de cette période difficile, j’ai essayé de garder les yeux et le coeur ouverts, je me suis laissée portée par la Vie et certaines questions, certaines problématiques que j’avais ont été résolu grâce au « hasard » de ces rencontres…

  26. Tonio 14 novembre 2012 at 10 h 34 min #

    Bonjour Sébastien,
    je viens de découvrir il y a deux jours l’existence de votre blog, … dommage que je ne l’ai pas fait avant! Mais voilà, maintenant c’est fait, et je dois dire que les informations que vous y offrez sont très précieuses…MERCI
    Pour ma part, après une consommation régulière de cannabis de plus de 15 ans (qui, outre son effet festif, est aussi et d’abord un puissant anxiolytique) , j’ai récemment décidé d’arrêter…mais là, mauvaise surprise, apparition de violentes crises d’angoisse, insomnies, ,je me demandais sincèrement ce qui m’arrivait: en gros le lion très très affamé me poursuivait, mais je ne comprenais pas vraiment ce que je fichais au beau milieu de la jungle…(j’aurais vraiment aimé à ce moment précis tomber sur votre blog et comprendre …) . Il fallait vite que je trouve un arbre pour monter m’y réfugier (psys, benzodiapézine…) mais les branches cassaient une à une, cela ne me satisfaisait pas… et puis après plusieurs jours, et même semaines, j’ai commencé à comprendre ce qui m’arrivait: j’avais masqué, enfoui pendant ces 15 ans mes angoisses avec cette substance, qui était en fait devenue un médicament (que je ne prenais que le soir avant de dormir…)Mais voilà, maintenant, le médicament, mon p’tit anxyolitique et somnifère du soir à base de plantes, je ne l’ai plus et je n’en veux plus, de ça comme de la chimie que l’on a, je trouve ,un peu tendance en France à distribuer comme des bonbons…voilà maintenant plusieurs semaines que je suis à vif, que je prends toutes mes émotions en pleine tête, et je dois dire que cela est désagréable. Les symptômes: peur de pas mal de trucs, mais la plus pénible de toutes, celle de ne pas dormir, de ne pas arriver à tenir…du coup, insomnies, qui déclenchent encore et toujours ces crises d’angoisse… qui engendre le peur de ne pas pouvoir aller au boulot, et par conséquent de ne plus pouvoir faire vivre ma femme et aussi mon petit loulou de 2 ans et demi. Irréel? oui c’est clair. Mais c’est un peu tous les soirs pareil, quelle galère et en plus trés difficile à affronter quand on est fatigué (2/3 heures de sommeil, dur dur le boulot!). Après un travail de réflexion sur moi même, j’ai aussi compris récemment que ces peurs étaient déjà présentes en moi depuis bien longtemps…mais je ne sais pas vraiment par où commencer…peut être déjà par mieux accepter mes angoisses qui me réveillent en pleine nuit, et nous (ma femme et moi) pourrissent les nuits? la respiration m’a fait du bien la nuit dernière, mais je devrais aussi essayer peut être la méditation, et surtout comprendre les origines de ces angoisses?? bref le travail est long et usant, et les émotions de ces 15 années bien nombreuses, mais je me bats, j’espère y arriver!
    Je finis par rendre hommage à votre travail, au temps que vous consacrez pour les autres, à la clarté de vos visions, de vos explications et, malgré votre jeune âge, à votre grandeur… je me sens, malgré mes 34 ans, un peu comme un nouveau-né dans la gestion de mes émotions, si je compare mon travail actuel à la connaissance que vous avez des vôtres. Je ne sais pas si vous trouverez quelques temps pour répondre à mon message, car les messages doivent être nombreux! BRAVO…

    • Sebastien
      Sebastien 14 novembre 2012 at 15 h 09 min #

      Bonjour Tonio,

      Merci pour votre témoignage qui très inspirant!
      Il permettra sûrement à d’autres d’économiser du temps, et de mieux comprendre leurs problèmes de dépendances.
      Je pense que vous avez passé le plus dur. Petit à petit, vous allez apprendre à gérer toutes ces émotions qui remontent et les laisser sortir.
      Et au fur et à mesure, elles arrêteront de vous bouger dans tous les sens, car vous ne leur résisterez plus.

      Pour cela, je vous conseille en effet de continuer votre travail avec la respiration, et si la méditation vous attire, alors je ne peux que vous la recommander. La méditation y est pour beaucoup si aujourd’hui je suis aussi serein avec mes émotions. Vous pouvez aussi essayer la méditation de pleine conscience que l’on peut pratiquer partout et tout le temps.
      Si vous lisez, je vous recommande aussi ces 3 livres. Ils peuvent vous apporter énormément.

      Pour mieux dormir le soir, vous pouvez aller voir l’article que j’ai écrit sur ce sujet ICI.
      Si vous n’arrivez pas à dormir ou que vous souffrez d’insomnie, vous pouvez là aussi pratiquer la respiration abdominale, cela vous permettra de « sortir de vos pensées » et de vous concentrer sur autre chose. Il y a aussi la technique de l’ancrage qui est très efficace.

      Encore merci pour votre long commentaire et je vous souhaite le meilleur.
      A très bientôt,
      Sébastien

  27. Less 14 novembre 2012 at 18 h 20 min #

    Blog très intéressant et utile !

    Je connais aussi, hélas, des expériences de crise de panique depuis le mois d’avril.
    Je suis suivie par une psychologue qui me fait faire des exercices, de la relaxation etc, et qui me dit des mots similaires à ceux que l’on peut lire sur les articles de ton blog. C’est très encourageant de voir que certaines personnes arrivent à tout appliquer et à faire en sorte que ça se passe mieux.
    « Regarde tes symptômes, observe les. Ils sont là, tu as juste à les accepter… et les laisser passer comme quand tu vois un nuage qui avance dans le ciel ».
    Ce que m’a dit la thérapeute lorsque je suis arrivée à son cabinet, très tendue et en pleurs.

    Je pense que j’ai fait des progrès concernant le fait d’accepter ces crises.
    Quand j’en faisais pendant l’été, cela me traumatisait à un point terrible. J’étais d’une humeur et avait un moral catastrophique et mettais plusieurs jours à me remettre d’une seule crise… Ce qui évidemment m’en provoquait de nouvelles, et voilà comment arrive le cercle vicieux.
    Aujourd’hui, j’en suis moins traumatisée. Je suis chamboulée souvent pour le reste de la journée, notamment à cause de la fatigue, intense, que cela provoque… Mais je m’en remets beaucoup plus vite.

    Pendant les vacances de la toussaint, j’en ai fait une qui m’a effrayée. Je n’arrivais pas à me calmer, alors ma mère a appelé le SAMU. Le médecin qui est venu chez moi m’a fait respirer dans un sac en papier, et ça a calmé ma crise. J’étais assez impressionnée, et depuis, je reprends la méthode et ça fonctionne relativement bien.
    Je suis depuis peu sous antidépresseurs qui commencent seulement à faire effet, et cela m’aide dans le sens ou ça calme mes crises, j’en fais beaucoup moins. Ca me permet de me reposer un peu et de revivre, même si je suis parfaitement consciente que mon problème n’est pas résolu. Je compte me mettre à la sophrologie prochainement, en plus de continuer les visites chez la psy. Pour couronner le tout, je prends aussi des anxiolytiques en cas de crise.

    J’ai stoppé mon début d’année d’études car il s’agit de ma deuxième année de BTS, dans le domaine des arts appliqués (on a beaucoup de gens dans le même cas que moi, dans le milieu de l’art !). Du coup, on s’est arrangés avec le directeur pour que je puisse recommencer mon année à la rentrée prochaine, le temps que je me soigne.
    Du coup, je vais profiter de mon temps libre pour retrouver confiance en moi, améliorer encore ma façon de gérer les crises et les accepter (chose que j’ai énormément de mal à faire), me reposer et me refaire une santé… Pratiquer aussi une activité physique, mieux manger etc… J’imagine que ça ne peut aller que mieux de toute manière.
    Ce qui est dur, c’est d’en parler à l’entourage, qui ne comprend pas tout le temps (ou pas du tout pour certains…) la souffrance que l’on peut ressentir et comme il est dur de « lutter » (désolée, j’ai employé le mot lol) contre ce problème.

    En tout cas super blog et témoignages très intéressant, ça me redonne espoir…
    Bonne soirée

    • Sebastien
      Sebastien 20 novembre 2012 at 19 h 12 min #

      Bonjour Less,
      Merci pour ton témoignage.
      J’ai beaucoup aimé ce que tu as marqué :
      « Regarde tes symptômes, observe les. Ils sont là, tu as juste à les accepter…
      et les laisser passer comme quand tu vois un nuage qui avance dans le ciel ».
      Accepter tous ces symptômes demande parfois un peu de temps et de pratique,
      mais ce n’est en tout cas pas en combattant son angoisse que l’on y arrive.
      Profites en tout cas bien de cette année pour te refaire une santé.
      Les éléments clefs peuvent être selon moi résumés ainsi :
      - Du sommeil en quantité suffisante, en respectant les heures de sommeil
      - Pratiquer des exercices de respiration le plus souvent possible
      - Une alimentation la plus saine possible, avec beaucoup de fruits et de légumes
      - Bien s’hydrater
      - Faire un peu d’exercice physique
      - Prendre l’air à s’exposer au soleil
      - Etre en contact avec les autres, avec ceux que tu aimes
      - Prendre soin de sa spiritualité, et travailler à être de plus en plus en accord avec soi-même
      Avec tout ça, tu as un beau programme pour te refaire un santé !
      Bonne continuation,
      A bientôt,
      Sébastien

  28. Laurie 15 novembre 2012 at 18 h 58 min #

    Bonjour sébastien,

    Tout d’abord je trouve très sympa de ta part d’aider les gens à travers ton site et ensuite de prendre le temps de leur répondre.
    J’ai également des crises d’angoisse, elles se sont déclarées pendant mes vacances, et j’ai très vite développé une peur de l’angoisse qui, comme me l’a expliqué mon médecin, crée encore plus d’angoisse, car on s’imagine être malade, ou qu’il y a quelque chose qui cloche chez nous.
    Ton article m’a beaucoup aidée, j’ai compris que d’avoir peur de l’angoisse c’était la rejeter, la combattre. J’ai compris qu’il fallait que je l’ accepte comme un symptôme qui veut me faire passer un message et j’ai pensé à ce qui clochait dans ma vie et à quoi je ne faisais peut-être pas assez attention. C’est la première fois que je viens sur ton site, et tes articles m’ont poussée à une introspection qui m’a arraché des larmes – ce qui n’était pas arrivé chez le médecin qui me suit. Je pense vraiment que ta méthode a du bon, la lecture de tes articles m’a fait beaucoup de bien, j’ai décidé de résoudre les problèmes auxquels je tournais le dos avant, que je refusais de voir, ou de considérer comme importants, ou pour lesquels je refusais tout simplement d’agir.
    Merci beaucoup, je reviendrai souvent sur ton site pour me donner du courage les jours où ça ne va pas ^^ j’ai encore beaucoup de mal à ne pas paniquer quand je sens une crise arriver, sachant que les miennes sont assez violentes. Je vais aussi essayer la méditation. Ça a l’air d’être en contradiction totale avec mon mode de vie – lorsqu’un problème survient, j’ai du mal à l’oublier, je n’arrive pas à penser à autre chose – et la méditation peut m’ouvrir l’esprit et m’apprendre à laisser aller les sujets fâcheux sans qu’ils m’obsèdent.

    Je te remercie d’avoir posté ce que tu as vécu et d’aider les autres, une crise d’angoisse c’est dur à vivre, et savoir que l’on n’est pas seul ça fait déjà du bien. Bonne continuation ! :D

    • Sebastien
      Sebastien 20 novembre 2012 at 18 h 59 min #

      Bonjour Laurie,
      Ton message me touche beaucoup donc merci beaucoup :)
      C’est vraiment super si tu as pu trouver autant sur ce site.
      Je suis content de t’avoir donné ces quelques explications, mais en tout cas,
      l’introspection, le travail, c’est toi qui le fait.
      Alors bravo à toi, et continues comme ça.
      Essayes des choses, pratiques, et retiens tout ce qui te fait avancer.
      Cela demande du courage mais on y gagne tellement.
      Bonne continuation à toi et bon courage,
      Sébastien

  29. Ludovic, 19 ans 19 novembre 2012 at 21 h 25 min #

    Salut Laurie !

    Oui je me reconnais aussi très bien dans ce que tu racontes! Le stress me vient parfois sans qu’il ne se passe rien, et disparait comme il est venu..

    Pour le sport, comme toi j’aime beaucoup la natation, du coup je nage quand je peux, une fois par semaine en général, mais depuis mes crises d’angoisse j’ai eu quelques fois l’impression de m’évanouir dans l’eau, donc je fais attention, je fais pleins de pauses quand je me sens pas super et ça gâche le truc. Mais quelques fois je nage sans être dérangé et c’est vrai que c’est une détente extra.

    J’ai lu dans ton autre message que tu voulais essayer la méditation, j’ose pas encore m’y essayer, je veux bien que tu me donnes tes impressions, ça m’encouragera à commencer!

    Je tiens aussi le coup dans ma prépa, j’essaie d’éviter les contrariétés et je n’hésite pas à dormir dix minutes en cours pour me reposer un peu. Je te souhaite beaucoup de courage pour continuer à t’occuper de toi!

    Et merci beaucoup Sébastien pour tes encouragements, je vais mettre un certain temps à prendre de meilleurs habitudes, et intégrer petit à petit quelques techniques de relaxation efficaces sur moi, mais je suis certain que ça en vaut la peine.

    Ludovic

  30. lem 9 décembre 2012 at 19 h 44 min #

    Bonjour,

    Je crois que ce qui nous cause le plus de difficultés avec l’angoisse et l’anxiété c’est que tout se passe dans la tête et qu’il n’y a pas de concrêt. En général on est beaucoup plus habitué à endurer et à vivre avec les douleurs physiques, car elles sont identifiables. Les douleurs psychologiques telles que l’angoisse sont plus flou, on a peur mais on ne sais pas trop de quoi; ces peurs nous font perdrent nos moyens, les pensées négatives activent alors d’autres pensées négatives et cela n’a plus de fin. Toutes ces pensées paraissent plausibles, bien qu’elles soient souvent absurdes. On sait qu’elles sont absurdes mais on y croit quand même.

    Ce n’est pas le cas avec les douleurs physiques, un mal de pied ne dégénère pas en mal de jambe, de torse et de tête. Quand on a une douleur physique, on sait exactment ce qu’on a et on fini souvent par vivre avec. Alors, on y pense plus et la douleur disparait.

    Bien sûr, si vous vous cassez une jambe, il ne sagira pas seulment d’oublier le mal. Il faudra aller à l’hopital, mais votre jambe cassée n’activera pas une autre blessure.
    L’Angoisse elle active toujours une douleur après l’autre (Une pensé négative après l’autre). Il faut donc briser le cycle, passer au positif pour que les pensées positives activent d’autres pensées positives.

    L’hypnose est un bon moyen pour y arrivé. On arrête le cycle avec des suggestions hypnotiques positives et on apprend à relaxer complètement. Par contre, l’angoisse ne disparait pas, elle reviendra sans prévenir. À ce moment, le seul moyen est d’accepter cette angoisse au même titre que l’on accepterait une douleur physique.

    L’angoisse arrive, c’est pas grave, on continue. Elle reste présente mais on ne la vie plus. Dans certains cas, j’arrive à l’accepter au point ou elle devient un stress positif qui me force à avancer.

    • Sebastien
      Sebastien 17 décembre 2012 at 15 h 49 min #

      Oui c’est tout à fait vrai. Avec une douleur physique, au moins on sait ce qu’on a.
      Souvent le soucis avec la crise d’angoisse c’est qu’on ne sait pas exactement ce qui nous arrive.
      On sens que quelque chose ne va pas, mais on ne sait pas précisément quoi…
      Donc on va commencer à se faire des films, des idées, et cela va créer encore plus de peur.
      Et le cercle vicieux continue…
      C’est pourquoi c’est vraiment important de comprendre le mécanisme de l’angoisse ainsi que ce qui se passe dans notre corps pendant une crise de panique. J’explique d’ailleurs ça ici : voir l’article sur la crise d’angoisse
      Ensuite, une fois que l’on sait ce que c’est, on pourra plus facilement l’accepter et suivre le conseils de cet article.
      Merci pour ces précisions,
      Sébastien

  31. Anonyme 7 janvier 2013 at 14 h 13 min #

    Super blog! explications pertinentes, claires et efficaces. Un grand MERCI a toi!

  32. Maria 10 janvier 2013 at 16 h 21 min #

    Bravo pour ce blog et Merci de votre passage sur France 5

  33. Prettlittlek 17 janvier 2013 at 3 h 32 min #

    3h30

    Impossible de fermer l’œil, la cause en est qu’une jolie petite crise d’angoisse m’a prise tout a coup par surprise. Et ça fait un moment que mes crises d’angoisses existent..

    Je pense que cet article est très bien j’étais entraîner chercher des solutions pour vaincre la crise d’angoisse. Et je suis tombée sur votre blog. Et je me sens plus sereine, mes crises sont de plus en plus forte avec le temps. Mais je comprends enfin grâce a votre article que c’est parce que j’ai essaye de les combattres et plus je l’ai ai combattu plus je me suis sentie partir et devenir complètement folle. Merci de m’avoir rappeller que les rapports de force était souvent vain face a une peur bien installée.

  34. Maxime 19 janvier 2013 at 20 h 44 min #

    C’est vraiment honorable de voir que vous y êtes arrivé mais encore plus de voir tout ce que vous avez fait pour les autres. C’est une très belle initiative. Je t’en suis très reconnaissant. Enfin les mots me manquent pour décrire ce que je ressent et pour exprimer ma gratitude. Bravo et merci !

  35. Benjamin 25 février 2013 at 14 h 06 min #

    Bonjour Sébastien,
    Tout d’abord je suis enchanté de ta faire ta connaissance, je trouve ça super que quelqu’un de notre « groupe » (les gros anxieux) prenne tout son temps pour nous faire partager ses astuces et sa vie, MERCI.
    J’ai regardé la vidéo où tu es interviewé sur France 5, et la, pour une fois depuis que tout a commencé (depuis un bédo comme toi !) je me suis sentis moins seul…
    Pour moi ça a commencé à 17 ans à cause du cannabis, je suis parvenue à me réintégrer petit à petit dans la société, mais la j’ai eu trop de stress au boulot donc retour à zéro et c’est la que j’ai connu ton blog, hier quoi !
    Merci encore et à bientôt !! Continue !!!
    Peace Love

    • Sebastien
      Sebastien 5 mars 2013 at 12 h 44 min #

      Salut Benjamin !
      Enchanté également ;) Parfois il peut être nécessaire de faire un pause et de bien se ressourcer.
      Car souvent, l’angoisse est signe d’un épuisement et donc travailler dans cette situation sera difficile. C’est donc important de prendre soin de soi, de son mental, de son corps, de sa sérénité.
      Prends soin de toi donc ;)
      Sébastien

  36. simon 11 mars 2013 at 14 h 56 min #

    bonjour sébastien j’ai 16 ans et j’ai des crises d’angoisses depuis 5 mois et jai due mal a prendre ma respiration c’est due aux angoisses vous croyez ?

    • Sebastien
      Sebastien 13 mars 2013 at 19 h 45 min #

      Bonjour Simon,
      L’angoisse cause souvent cette impression d’avoir du mal à respirer. Je te conseille de pratiquer un exercice qui s’appelle la respiration abdominale, cela te soulagera sûrement.
      Parles-en quand même à ton médecin si tu ne l’as pas encore fait. Mais s’il t’as dit que c’était un problème d’angoisse, alors cet exercice de respiration pourra t’apporter beaucoup.
      Sébastien

  37. tony 1 mai 2013 at 17 h 00 min #

    bonjour à tous,

    j’ai des problèmes d’angoisse et j’ai bien compris qu’il faut accepter ses peurs pour ne pas les subir sous formes d’angoisses cependant je n’arrive pas a déterminé d’ou me viens cette angoisse donc je ne parvient pas a accepter. Suite à sa je me met a paniquer des idée négative apparaissent suivis par des pensés pour finir quand je n’arrive pas a contrôler les chose par des idées de suicide alors que c’est bien la dernières des choses que je veut faire. Je me fais suivre par une psy et suis sous anti-dépresseur pour moins subir mon mal-être mais je voudrai arrivé a me sentir bien sans aides médicamenteuse à plus ou moins long terme.

    Pouvez vous me donner des conseils?
    Merci par avance.

    Cordialement

    Tony

    • Sebastien
      Sebastien 17 mai 2013 at 10 h 59 min #

      Bonjour Tony,
      Même si tu ne sais pas d’où vient ton angoisse, tu peux quand même apprendre à la « laisser passer ».
      En fait il s’agit tout simplement de ne pas y résister quand elle apparait et de se dire « ok, tu es là, je sais pas d’où tu viens mais je ne vais pas résister. Je t’observe passer. »
      Je pense qu’il ne faut pas chercher à contrôler ces pensées mais tout simplement à les autoriser, et à les regarder passer.
      Je te recommande cet article qui est un peu sur le même sujet : devenez l’observateur de vos pensées
      Sébastien

  38. Anonyme 20 mai 2013 at 14 h 00 min #

    Genial ton blog !:-)

  39. audrey 28 mai 2013 at 11 h 38 min #

    J’ajouterais qu’en plus des JT, trop fréquenter Facebook peut aussi nous entraîner à être plus déprimé car on se compare inévitablement aux « autres » (je le dis, mais je le fais..!!)

    • Sebastien
      Sebastien 7 juin 2013 at 11 h 52 min #

      Oui c’est vrai tu as raison, se comparer aux autres n’apporte rien de bon.
      Il vaut mieux chercher à être simplement soi-même et tout ira bien :)

  40. samson 3 juin 2013 at 19 h 58 min #

    c’est difficile de lacher prise lorsqu’une crise arrive. moi j’ai besoin de réponse .je note le moment ou c’est arrivé ce qui a pu provoquer cette crise ce que j’ai ressenti et je reste sans réponse. je viens de commencer une psycothérapie. qu’est ce que tu en pense. as tu trouvé l’origine de tes angoisse?

    • Sebastien
      Sebastien 27 juin 2013 at 11 h 04 min #

      Oui c’est un mix entre un épuisement physique, mental, émotionnel et spirituel.
      C’est donc au niveau de toutes ces causes que j’ai travaillé, et c’est tout ce que j’explique au travers des articles de ce site :)
      Sébastien

  41. Laurent 8 juillet 2013 at 13 h 57 min #

    Je suis bien d’accord avec votre billet et – pour résumer – et le fait qu’il ne faut pas lutter mais accepter et lâcher prise, mais on fait comment ? Il y a dix ans du jour au lendemain une catastrophe m’est tombée dessus (acouphènes, hyperacousie, douleur chronique, le tout très violent) et la dépression, anxiété and co n’ont pas tardé à suivre. J’ai compris très vite lorsque l’on m’a dit « accepte et lâche prise, ne lutte surtout pas »…. mais dix ans plus tard je n’y arrive toujours pas !
    Je pense que de toute ma vie je n’ai jamais « lâché prise ». J’étais heureux et en bonne santé avant mon accident mais tout a changé depuis ce jour là. Alors comment faire ?
    Laurent Articles récents..Anxiété généralisée et stress chroniqueMy Profile

  42. Sylvain 19 juillet 2013 at 0 h 56 min #

    Bonjour Sébastien,
    Je m’appel sylvain j’ai 27 ans, je ne suis pas du genre à laisser des messages sur des forums, sites… Mais impossible suite à la lecture tardive de ton site pendant une crise d’angoisse de ne pas poster quelque chose…
    Ton blog est super !
    En bon hypocondriaque que je suis Je recherche souvent sur internet pour aller voir sur les forums suite à une crise quand quelque chose qui ne va pas… Cette recherche m’angoisse encore plus mais je le fais tout le temps… Je vais donc arrêter….
    Ce blog m’a fait comprendre beaucoup de chose…
    J’ai eu une jeunesse (16-26ans ) plutôt mouvementé ! Sorties , alcool drogues douces, mauvaise alimentation etc… et j’en passe ! De prise de conscience en prise de conscience j’ai dit STOP ! Aujourd’hui j’ai stoppé bcp de chose dont la cigarette… et tant de choses néfaste mais J’entends toujours ma mère me bassiner sur ma santé… Encore aujourd’hui quand bien même je vis une vie Seine
    ( ma mère est une partie du soucis )
    Tes conseils sont très précieux ! Il est 00h52 et je sais que je vais dormir merci !!! ;-)

    • Sebastien
      Sebastien 9 août 2013 at 15 h 21 min #

      Avec plaisir ..et désolé de t’avoir garder debout ! ;)
      Merci pour ton message !

  43. samuel 16 août 2013 at 8 h 00 min #

    bonjour sebastien

    je ne sais pas si j’ai bien fais de venir sur ce forum , mais j’ai vraiment besoin d’aide , depuis 2 semaine je suis sujet de problème dans mon corp et je ne sais pas ce qu’il m’arrive , je pense que j’ai des crises d’angoisses , mais le soucis c’est qu’elle sont la le matin quand je me leve et le soir devant la tv , environ 5 par jour .
    cela m’arrive le plus souvent quand je fume cigarette ou cannabis (1 par jour ) , en faite dans ma tete quand je fume ben j’ai peur de l’effet du cannabis alors que avant ca ne me le fesait pas .
    l’anneé dernière j’ai arreter le cannabis pendant 6 mois avec des anti-depresseur et j’ai rechuter au mois de janvier 2013 , et depuis je ne peux fumer que 1 joint par jour en petite dose sinon je panique de l’effet , je ne sais pas pourquoi quand je fume du joint je panique alors que j’aime fumer je l’avoue et ne peux m’en passer …..desoler d’etre fran mais je prefere dire mes symptomes …
    Y a 3 jour mon medecin m’a prescrit des anti-depresseurs j ‘en ai prit 1 , mais la je ne veux plus en prendre a cause des effets indésirables et peur du mélange avec le cannabis .. je sais que je peux guerir cela par autre chose que des anti-depresseurs tu peux m’aider s’il te plait …. car aujourd’hui j’ai 30 ans et j’ai peur pour ma vie futur je desespere merci beaucoup

    • Sebastien
      Sebastien 6 septembre 2013 at 15 h 49 min #

      Bonjour Samuel,
      Qu’est ce qui est le plus important pour toi : être plus serein et guérir? ou continuer à fumer?
      Car moi aussi je vais être franc, les 2 sont incompatibles. Je le sais car pendant des années j’ai moi aussi fumé (jusqu’à une dizaine par jour) tout ça pour masquer mes souffrances, échapper à la réalité, vivre un peu de « sérénité virtuelle »… Mais malheureusement pour chaque fois où tu fumes, tu étouffes un peu plus la réalité. En ce qui me concerne, j’ai pu vraiment me diriger vers plus de sérénité et vers la guérison qu’après avoir complètement arrêté, et après avoir laissé remonter mes souffrances et y avoir fait face. Je comprends que tu aimes ça, mais dans ce cas tu dois le faire en étant conscient que de toute façon, tôt ou tard, tu devras en payer les conséquence. Et le plus longtemps tu continues, le plus difficile ce sera de faire face à tes problèmes.
      Au final, le fait que tu aies peur des effets est plutôt une bonne chose, ça peut même t’aider à arrêter plus facilement.
      Sébastien

  44. Elodie 4 septembre 2013 at 15 h 04 min #

    Bonjour,

    Alors pour ma part je suis tombée sur ce site en tapant tout simplement mes symptômes d’hier soir ! J’ai bientôt 27 ans, et je vies ces angoisses, cette anxiété chronique (à vrai dire je ne sais pas trop quoi) depuis des années. Ça vient, ça part, ça revient et en général cela revient lorsque tout va bien (ce qui est d’autant plus déprimant)…
    Que dire ? Oui il faut vivre avec, ce dire que c’est rien, que tout cela est dans notre tête ok je vous l’accorde ! Sauf que une fois les symptômes apprivoisés d’autres apparaissent comme par magie … si ce n’est plus les maux de têtes ou les maux de ventre c’est les douleurs musculaires ! Alors pour moi c’est très difficile de vivre avec ça. Car lorsqu’une « crise » se produit je suis en stress jusqu’à ce qu’une visite chez le doc m’ai rassuré ! Tout cela pour dire que seuls les anxieux peuvent comprendre et que j’aimerai qu’on me dirige vers des solutions concrètes …
    En vous remerciant,
    Elodie

    • Sebastien
      Sebastien 16 septembre 2013 at 12 h 11 min #

      Bonjour Elodie,
      Bienvenue sur ce blog :)
      ALors oui il faut accepter les émotions, mais il ne faut pas non plus se résigner à vivre avec toute sa vie. Il y a des solutions. Il faut essayer de comprendre ce qui se passe exactement, et apprendre des outils pour gagner en sérénité jour après jour. Ce blog est justement là pour ça.
      N’hésitez pas à fouiller ce blog et ses articles qui il y a des solutions concrètes un peu partout (notamment la respiration, l’ancrage, le lâcher prise, des livres etc.)
      Bon courage,
      Sébastien

    • GG 12 octobre 2013 at 11 h 40 min #

      Bonjour
      J’ai 32 ans, 3 enfants et un homme (tellement amoureux, une chance pour moi) et tout allait bien jusqu’à…. un BURN OUT !
      Venu de nulle part (ce que je pensais au début), ce « problème » m’est tombé dessus et je n’ai rien compris…. J’ai tout perdu ! Tous mes repères, mes habitudes, mes plaisirs, mes réflexes… Je ne savais plus rien faire et forcément, panique à bord !!!
      ça a commencé par des vertiges, des nausées, mal aux jambes, fourmillements dans les bras… j’ai même cru être enceinte…
      et puis j’ai ressenti aussi des « palpitations cardiaques », l’impression que j’allais « éclater »… et dernièrement des difficultés à respirer, ou du moins la sensation d’être obligée de me forcer à respirer…
      et comme toi seule une consultation chez le doc pouvait vraiment me rassurer… sauf que je n’y allais jamais…
      Mon homme est pompier et j’ai entièrement confiance en lui : il me rassure sur mes symptômes physiques…
      Je suis en thérapie depuis le début (conseil de mon médecin généraliste qui a estimé que je devais porter en moi de nombreuses valises dont je devais me débarrasser…)
      Grâce à cette thérapie, j’élimine au fur et à mesure mes sources d’angoisse, mais j’ai l’impression qu’il y en a toujours des nouvelles, alors c’est pas toujours facile d’avancer…
      Je vois aussi régulièrement un ostéopathe qui me libère de mes tensions physiques, et un magnétiseur qui réharmonise mes énergies (cela aide à freiner la montée de l’angoisse, car je me sens plus « forte »…)
      Au quotidien, j’utilise la nature pour me détendre (tisanes aux plantes, homéopathie, mais aussi regarder le ciel, le paysage qui m’entoure), j’ai réappris à prendre du temps pour moi, du temps pour me faire plaisir ou pour ne rien faire … Nous avons même déménagé ! Nous avons trouvé une belle longère dans un hameau au milieu de la campagne… et c’est que du bonheur!
      je ne travaille plus qu’à mi-temps et je ne compte pas reprendre à temps plein avant très longtemps… c’est un sacrifice financier mais on ne regrette absolument pas… (nous avons vendu notre maison « tout confort » proche tous commerces, etc… pour un peu d’éloignement mais un retour aux sources salvateur…)
      Les huiles essentielles fonctionnent bien aussi…
      Mais je crois qu’il faut effectivement accepter d’être comme ça et de comprendre pourquoi…
      ça fait 18 mois que j’ai commencé à angoisser et je commence seulement à l’accepter… même si l’idée ne me plait pas… j’avoue qu’effectivement quand je l’accepte, je suis plus positive, je dédramatise la situation et les symptômes diminuent…
      De savoir que je ne suis pas là seule à vivre tout cela me rassure aussi beaucoup et c’est ce dont j’ai besoin : être rassurée…
      Quand je suis en crise je me dis souvent « j’en ai marre d’être comme ça… » et je me dis qu’ensuite c’est moi qui provoque ça, c’est ma perception de la vie qui me rend comme ça, ça ne vient pas de nulle part… alors il faut changer ça !
      Mon homme m’aide beaucoup, surtout en cas de crise, il gère tout le reste pour que je puisse me recentrer… et puis il est même arrivé qu’il me berce pour me calmer…
      Alors, oui, il existe des solutions concrètes mais je pense qu’elles doivent être accompagnées d’une analyse, d’un accompagnement pour se « vider » des choses qu’on garde en soi, parfois et souvent inconsciemment…
      Bon courage car il faut le dire quand même : LA VIE EST BELLE !
      GG

  45. Jean-noel 12 septembre 2013 at 22 h 07 min #

    Bonjour Sébatien

    J’ai lu des articles de votre blog et j’en lirai d’autres car ils sont bien expliquer.

    En décembre 2012 j’ai travailler dans un supermarché à la caisse j’ai subit un stress et étant déjà une personne assez vite stresser cela ne pas aider. Un samedi j’ai était en voiture avec mon pere et j’ai sentie une gêne dans mon dos je me suis gratter est d’un seul coup j’avais du mal à respirer, mon père c’est arreter pour que je prend l’air et en sortant de la voiture mon ventre ma fait horriblement mal et j’ai commencer à avoir des sueurs et des foumilles dans tout le corps et mes jambes trembler, donc ont ma conduit à l’hosto, la bas personne ma mis un point final à ce qui m’etait arriver, mes reponses etait tout le temps mis de côter. Je suis aller voir quelques jours après mon médecin traitant qui ma parler de spasmophilie sans m’en expliquer plus. Je me suis donc documenter la dessus et essayer de le traiter. Aujourd’hui je vis encore de temps en temps avec des douleurs pas agréables, mais la question que je me pose « je suis vraiment spasmophile ou je fait des crises d’angoisses ?  » j’espere que vous arriverai à me répondre :) je doit bientôt prendre l’avion c’est ma 2 fois et je suis pas forcément rassurer :/

    • tereza 8 octobre 2013 at 7 h 42 min #

      Bonjour
      La spasmophilie est une spécificité française! On ne sait pas pourquoi cette appellation est encore utilisée chez nous. Les crises de spasmophilie sont des crises d’angoisse.
      heureusement ce n’est pas mortel même si c’est très désagréable.
      Bonne journée, Tereza

  46. camar 14 septembre 2013 at 19 h 52 min #

    bonsoir Sébastien, vraiment je suis très satisfait de voir tout ce que tu publies ici…je suis un jeune homme de 21 ans..je commis beaucoup d’erreur dans ma vie surtout lorsque je me suis mis a fumer du cannabis, un jour j’ai un peu exagéré et depuis lors ma j’ai eu une crise d’angoisse…la peur de mourir, avoir peur de mon meilleur ami comme si il voulait me tuer, mais après quelques jours je ne ressentais plus rien..et 3 mois après, j’ai vécu une situation ou je fus vraiment stressé, et depuis lors je suis angoissé, presque tout les jours, j’ai des maux de têtes presque chaque jour, des maux yeux, des fourmillements dans le pieds, le bras, des courbatures, et je suis tout le temps négatif, lorsqu’on frappe à la porte ou lorsqu’on veut dsicuter avec moi je m’attends toujours à une mauvaise nouvelle, je fais des cauchemars la nuit…e je déprime beaucoup..j’ai peur d’avoir une maladie grave, et je flippe beaucoup.conseilles mois stp…merci

    • Sebastien
      Sebastien 7 octobre 2013 at 18 h 50 min #

      Bienvenue à toi,
      Je t’invite à passer un peu de temps à lire les articles du blog ainsi que les commentaires. Tu verras il y a beaucoup d’explications et de conseils qui peut-être pourront t’aider, ainsi que des petits exercices qui te feront du bien.
      Bon courage, tu n’es pas seul,
      Sébastien

  47. ben 27 septembre 2013 at 17 h 04 min #

    juste pour vous dire merci

  48. tereza 8 octobre 2013 at 7 h 36 min #

    bonjour Sébastien
    Ton article est très intéressant , j’ai particulièrement apprécié la liste de chose à faire pour aller mieux. J’aimerai apporter l’information suivante concernant la respiration. c’est tout à fait juste qu’un respiration profonde abdominale soulage l’anxiété et aide à supporter une certaine charge d’angoisse. C’est souvent un conseil que l’on vous donne pour traverser une crise d’angoisse.Mais quand il s’agit de la vrai crise d’angoisse , avec impression de mourir, perturbation du rythme cardiaque et sensation que le coeur va lacher, la respiration abdominale n’est pas indiquée. En effet , dans ce genre de crise, il y a une suroxigénation et de respirer profondément aggrave cet état. je trouve la solution suivante que j’ai appris d’une psychothérapeute, beaucoup plus efficace : il s’agit de bloquer sa respiration après avoir inspiré une petite bouffée d’air et de tenir en apnée autant que possible, puis expirer et reprendre la séquence précédente, en parallèle, on prend son pouls en se concentrant sur le nombre de pulsation, même sans montre , on peut très bien sentir le pouls ralentir.Apparemment cette techniques n’est pas du tout connu en France -pays où l’on nomme encore pudiquement « spasmophilie » la crise d’angoisse de l’adolescent- et la thérapeute qui me l’a enseignée est suisse.La crise d’angoisse passe en quelque minute , ce qui est bien quand on est au travail ou en train de passer un examen. J’ai essayé cette technique et je trouve que c’est beaucoup plus efficace que la respiration abdominale qui, à mon sens, ne bloque pas la crise d’angoisse mais permet de la supporter sans paniquer.
    Merci pour tout et bonne journée. Tereza

  49. simone 11 janvier 2014 at 17 h 03 min #

    bonjour sebastien je me connecte tous les jours et je m aperçois que depuis le mois d octobre tu n as plu donne de nouvelles ton blog m a beaucoup aide et j espereque tu vas continuer a nous donner tes astuces qui m ont beaucoup aide bonne annee a tous

  50. Serge 9 février 2014 at 22 h 33 min #

    Cher Sébastien,
    Vous ne pouvez savoir comment votre site ou blog est utile. toutes ces explications concernant l’angoisse et la dépression m’aident énormément. Mon gros problème est que je fais des acouphènes, donc chose incurable, et je ne sais comment lâcher prise vis-à-vis de ce phénomène qui empoisonne ma vie, ne plus pouvoir entendre la musique comme auparavant (et je suis organiste). J,ai tout essayer, acupuncture, homéopathie, réflexologie, respiration abdominale, massage des nerfs cervicaux, il ne me resterait que l’hypnose, mais je n’y crois pas trop. Avez-vous un truc pour m,aider à les accepter et surtout à m’y habituer, une sorte de thérapie? Je vous en serais très reconnaissant. merci pour tout ce que vous faites pour nous aider à être mieux dans notre peau. Merci pour votre mini-guide sérénité offert!

  51. Anne-Marie 10 février 2014 at 16 h 19 min #

    Bonjour Sébastien,
    Merci pour ta présence ici sur ton blog que j’ai découvert il y a peu de temps et tous
    ces messages me redonnent de l’espoir. Je suis une habituée aux crises d’angoisses,
    qui me paralysent et me « pourrissent » la vie. Elles m’isolent . J’ai peur d’aller vers les
    autres et de parler au sein d’un groupe. Comme toi, dés ma petite enfance je vivais en
    fonction des autres, pour commencer par mes parents et ma sœur de 4 ans mon ainé
    qui avait une place privilégiée auprès de ma mère surtout, alors j’ai adapté mon comportement à celui de ma sœur pour quêter un peu d’amour maternel… et j’ai renouvelé ce comportement plusieurs fois après auprès d’autres personnes, mon mari , collègues de boulot etc..même si je sais que c’est toxique pour moi j’ai encore bien du mal à me défaire de cette attitude qui me donne des angoisses à répétition.
    Comment as tu fait Sébastien pour de désintoxiquer de ce comportement et de vivre
    enfin ta vie? moi j’ai l’impression qu’ils sont tous là autour de moi et de ne pas avoir
    de place à moi sur cette terre et pense parfois à la mort… c’est horrible..
    A bientôt
    J’attend ta réponse avec impatience. Merci
    Cordialement
    Anne-MARIE

    • Sebastien
      Sebastien 11 février 2014 at 17 h 44 min #

      Bonjour Anne-Marie,
      Comment faire pour se désintoxiquer de ces comportements? Petit pas par petit pas, jour après jour, avec courage.
      Continuer d’avancer vers ce qui est important pour soit, vers ce qu’on ressent comme juste, et se débarrasser petit à petit de nos blocages. Petit à petit on se renforce, même s’il y a toujours autre chose derrière. C’est pourquoi on doit même essayer d’y prendre du plaisir et s’amuser en chemin ;)
      Bonne continuation !
      Sébastien

  52. Sandrine 7 mars 2014 at 6 h 43 min #

    Bonjour,

    Je lis avec attention tous vos articles et conseils
    Je suis sous somniferes pour dormir actuellement. Je me reveille tres tot et la commencent l’angoisse et le mal etre . Je n’arrive pas à me lever sereine, je pense déjà aux pbs qui m’encombrent
    Comment supprimer cette anxiété dès le début de la journée?
    Merci d’avance

  53. calvini 11 mars 2014 at 19 h 01 min #

    bonjour sébastien , j ai passé la soixantaine malgré des problemes nerveux que jai eu toute ma vie le plus dur cest l angoisse qui est apparue il ya 3 ans et de plus en plus fréquente le maiin au révéil langoisse vient avec les jambes qui sont crispés ces angoisses sont térribles je me contient le plus possible mais des fois ca lache et je me met à pleurer devand mon épouse comme in gamin quand je n en peu plus je prend un petit alprazolam mais cela nest pas la solution surtout que jai paur de l indépendance je te remercie de ton blog jai fais la respiration par le ventre cela fait du bien et je suis en train de suivre tes conseils je fais aussi pas mal de sport de vélo et je pense que jai une vie saine merci à toi cordialement

  54. Marie Loiseleur 30 mars 2014 at 20 h 24 min #

    J’ai lu un peu tous vos commentaires, et vraiment pour vous aider, je connais un excellent site sur lequel j’ai téléchargé des séances de relaxation anti stress et anti anxiété d’excellente qualité. Le voilà, si vous voulez jeter un coup d’oeil, ça vaut vraiment le coup : il s’appelle Zénitude Square
    Bonne chance à tous

  55. d'elfe fine mure ah 22 avril 2014 at 14 h 52 min #

    bonjour
    étant une fois de plus dans une période un peu délicate, j’ai relu cette article qui permet de reposer les choses et prendre du recul…une fois de plus je luttais et là je repars dans l’acceptation et du coup cela va mieux. Mais au bout de 4 ans je ne suis pas encore sure d’avoir trouver la source du problème, ce n’est pas clair en tout cas. MAIS UN GRAND MERCI POUR CE TRAVAIL

  56. marine 23 mai 2014 at 19 h 34 min #

    Merci pour tout ! je vais conseiller votre site et vos fiches !

  57. amandine 13 juillet 2014 at 20 h 43 min #

    Merci j ai beaucoup apprécié l article je vais tout mettre en oeuvre des aujourd hui

  58. Pierre 14 septembre 2014 at 13 h 37 min #

    Bonjour Sébastien

    Je m’appelle Pierre, j’ai seulement 18 ans et je suis tombé par hasard sur ton site car depuis 5 jours, je fais des crises d’angoisses à répétition. Je pense que la cause est due à mon récent déménagement tout seul dans un appartement dans une ville voisine de la mienne. Je commence à faire des crises d’angoisse le soir, seul dans mon appartement. Pour les calmer, je tente de « lutter » contre elles ce qui, comme je viens de l’apprendre grâce à toi n’est pas la bonne solution. Ces sensations d’être seule au monde et que personne peut m’aider sont vraiment très angoissantes. Je me contente donc d’appeler ma maman qui me rassure, j’essaie donc de positiver et au bon d’un moment, surtout au levé du soleil, mon état s’améliore. Néanmoins depuis hier, je commence même des débuts d’angoisse la journée.
    Ces crises n’étaient pas arrivées depuis au moins 6 ans, où je ne pouvais passer beaucoup de temps sans ma mère, sauf à l’école, sous peine de panique intense suivie de larmes. j’appelais 2 à 3 fois par jour à son travail pour me rassurer.
    Bref, aujourd’hui, même avec des amis pendant une soirée, où même le soir chez moi dans mon nouveau domicile, il peut m’arriver de paniquer, suivi de vomissements dus au stress intense
    Les démons ressortent dans mon cerveau et toutes formes d’espoir durant les crises sont anéantis.
    Qu’en penses-tu? Je pense également que certaines crises sont dues à la peur de la peur de la crise d’angoisse qui me terrifie
    En espérant que tu ais le temps de me répondre
    Cordialement
    Pierre

    • Sebastien
      Sebastien 24 septembre 2014 at 11 h 00 min #

      Bonjour Pierre,
      Tu as très bien identifié la situation : de vieilles émotions souhaitent remonter (surtout pour t’en libérer) mais au lieu de les accueillir tu luttes contre elle, donc elles ne peuvent pas sortir.
      Si tu décides d’y faire face, et de laisser l’émotion te traverser (même si ce n’est pas agréable au début) alors tu te rendras compte que l’énergie se déplacera, puis petit à petit se transformera en énergie positive, jusqu’à ce que tu sois complètement libéré.
      L’angoisse est en fait une chance de te libérer du passé et de regagner de l’énergie ;)

  59. Manon 16 septembre 2014 at 9 h 48 min #

    Bonjour Sébastien,

    Je m’appelle Manon, j’ai 23 ans.
    Hier soir j’ai passé ma soirée sur ton site ^^ j’ai lu tout ce qui pouvait m’être utile, c’est à dire à peu près tout ce qui concerne l’anxiété et les différentes façon de la gérer.
    cela fait 4mois, j’ai commencé à faire des crises d’angoisse tous les 15jours…fin juillet mon médecin généraliste me prescrit le générique du xanax, à prendre quand je fais une crise. nickel, au lieu que cette dernière dure de 1 à 2 jours (je n’arrivais pas à les calmer tellement ça m’angoissait de ressentir tous ces symptômes) et bien 3h après la prise du médicament ça passait doucement :)
    ensuite il s’est écoulé plus d’un mois sans crise d’angoisse. J’étais aux anges évidemment. Mais depuis 1 semaine, c’est une anxiété permanente qui m’habite… j’en pleure parce que j’ai peur de ne pas m’en sortir, j’ai peur de subir ça toute ma vie, que ça s’accentue, que ça se transforme en dépression, j’ai peur de devenir folle, de finir en hp…C’est terrible, alors qu’en dehors de ce genre de crise, je suis une fille pleine de vie, pleine d’humour, de joie de vivre… je vois un psychiatre et dès la première séance elle m’avait prescrit du seroplex. Je suis contre la médication. J’avais déjà eu du mal à accepté l’anxiolitique… Bref cela fait deux fois qu’elle me recommande de le prendre, mais je ne veux pas, ça m’angoisserait encore plus, vu ce que je lis sur les forums de la part de ceux qui en ont pris : prise de poids, nombreux effets secondaires, et parfois même situation pire qu’avant une fois le traitement arreté…
    Voilà pourquoi je ne veux pas le prendre, je ne veux pas etre un zombie sans émotions, je ne veux pas être différente, je ne veux pas entrer dans un engrenage dont on ne connait pas l’issue mais dont on connait toutes les difficultés qu’on subit ceux qui ont eu ce traitement…
    Je poste ce commentaire afin d’avoir ton avis, un peu de réconfort et d’espoir de ta part, toi qui a traversé ce genre de chose et qui aujourd’hui vis plus sereinement… j’espère que tu me répondras…
    bon courage à tous ceux qui sont dans la meme situation que moi… d’ailleurs si des personnes ont refusé les traitements médicamenteux proposés par leur médecin, et qui n’en vivent pas plus mal aujourd’hui, j’aimerai bien un peu de témoigagne, ça me redonnerait du courage.

    • Sebastien
      Sebastien 23 septembre 2014 at 18 h 07 min #

      Bonjour Manon,
      C’est courageux de ta part de continuer à avancer de cette manière.
      Tu peux en effet garder espoir, car aussi difficile que cela puisse être, il y a des solutions (et je crois même que tu es tombé sur le bon site pour ça). Il y a quelques points clés à comprendre, quelques techniques à apprivoiser (notamment pour accueillir tes émotions), mais tout cela en vaut la peine !
      Courage, et j’espère que tu trouveras de quoi être plus sereine.
      Sébastien
      Ps : j’avais moi aussi refusé les anxiolytiques… pour compenser, j’avais d’ailleurs beaucoup utilisé les plantes calmantes, l’alimentation et la respiration bien sûr

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ma revue du web #11 | Deviendra grand - 12 mai 2012

    [...] ne faut pas chercher à vaincre l’angoisse ou le stress. Il faut gérer et apprivoiser son angoisse, son stress. Cela tient en quelques étapes : accepter l’angoisse et ses sensations, laisser [...]

Laisser un commentaire

CommentLuv badge


Ca y est !! Les Fiches Vie Sereine sont enfin disponibles ! >>> toutes les infos et les explications ici !