La crise d’angoisse : signe qu’il faut s’arrêter ? ou passer à l’action ?

Note : cet article a été écrit dans le cadre de la nouvelle édition du festival A la Croisée des Blogs organisée par Mathieu du blog Penser et Agir. Dans cette édition, le sujet traité est « À quel moment doit-on passer à l’action ? »

Je trouve que ce thème est très intéressant, notamment en ce qui concerne le problème de beaucoup de lecteurs de ce site :  l’anxiété, l’angoisse et la peur. Car l’angoisse n’est jamais là par hasard.

Une crise d’angoisse peut avoir différentes significations, qui varient selon les personnes et les circonstances :

– Soit l’angoisse nous signale que nous en faisons trop et donc nous force à nous arrêter.
– Soit au contraire,  l’angoisse nous invite à sortir de nos pensées pour passer à l’action.

La crise d’angoisse comme un gros STOP

 

Lorsqu’on ne mène pas une vie en accord avec qui on est, notre inconscient va nous le faire savoir par plein de petits signes : mal de dos, migraines, nausées, insomnies, douleurs quelconques… Plein de petits signaux que l’on décide de ne pas écouter.

Vu qu’on ne l’écoute pas, notre inconscient va ensuite nous envoyer un signal moins discret mais aussi moins sympa : une bonne crise d’angoisse.

Ici, la crise d’angoisse indique clairement qu’un aspect de notre vie ne va pas. Elle nous dit STOP; stop dans le sens « ne mène plus ta vie de cette façon, ce n’est pas toi. Et au fond de toi tu veux changer. »

Parfois l’angoisse nous dit qu’il est temps de s’arrêter, et parfois elle indique qu’il est temps de se bouger, de se réveiller, de vivre sa vie au lieu de la subir.

 

Alors comment savoir ce que votre crise d’angoisse signifie ?

Tout dépend de vous et de votre caractère. Parfois l’angoisse signifie qu’il est temps de s’arrêter, parfois qu’il est temps de cesser de fuir la réalité, et parfois qu’il est plus que temps d’agir.

 

1 – Quand l’angoisse nous stoppe net

* Certains vont fuir leurs problèmes en étant hyperactif, drogués de travail, drogués de sport… Pour ces personnes, l’inconscient utilise la crise d’angoisse pour leur dire :

« Stop ! Arrête tout ça ! Pose-toi 10 minutes et fais la rencontre de toi-même. Prends du temps pour identifier et régler les vrais problèmes ! Prends du temps pour ne rien faire ! Ton corps ne peut plus te suivre et ton âme non plus »

 

2 – L’angoisse comme un signe que le temps de fuir est terminé

* D’autres vont fuir leurs problèmes dans toutes sortes de dépendances : drogue, alcool, médicaments, cigarettes, internet, séries télés, grignotages, télévision, jeux d’argent, jeux vidéos… Je peux en parler car je les ai toutes connues de près ou de loin. Ici l’inconscient utilise la crise d’angoisse pour dire :

« Aller c’est bon, t’as bien joué, t’as bien perdu ton temps, t’as bien détruit ta santé, mais ça y est ton corps et ton esprit n’en peuvent plus. Il va être temps d’arrêter de fuir tes problèmes, prendre ta vie en main, et découvrir ce qui est essentiel pour toi. Ça va pas être agréable, il va falloir changer pas mal de choses, mais c’est toi-même au plus profond de toi qui en a envie. »

 

3 – L’angoisse peut aussi être un véritable appel à agir

* D’autres (et c’est aussi comme ça que je faisais) fuient leur vie en la subissant. Ils ne vivent pas mais survivent, en s’adaptant à tout le monde tout le temps, en faisant passer les besoins des autres avant les siens. Ces personnes ont beaucoup de peurs et ne passent pas à l’action. La peur les dévore petit à petit et les renferme sur eux-mêmes, leur faisant croire que ce dont ils rêvent est impossible. Pour ces personnes, la crise d’angoisse est un véritable appel à l’action. Elle vient pour leur dire :

« Ok, tu as peur, mais du coup, tu ne vis plus. Et un des buts de la vie est d’évoluer, de devenir meilleur et cela passe par l’affrontement de ses peurs. Attaque petit, mais vas-y, passe à l’action maintenant. Tu seras tellement fier à chaque fois que tu auras dépassé une peur, aussi petite soit-elle. Quelque chose te fait peur ? Et bien c’est justement le signe qu’il faut que tu agisses. Tu as peur d’échouer ? Je comprends. Mais retiens bien qu’échouer ce n’est pas grave. Chaque échec te rapproche un peu plus de la victoire. Essaye, essaye et essaye encore. Mais s’il te plaît agis ! C’est la seule façon de te débarrasser de tes peurs. En les dépassant. »

 

Savoir décoder la signification de ses crises d’angoisses

Donc on l’a bien vu dans ces différents exemples, la crise d’angoisse n’est ni folie, ni maladie, ni problème mental, ni même un coup du sort : c’est souvent l’inconscient qui s’exprime, et qui nous signale que quelque chose est à changer :

– Soit : s’arrêter, arrêter de se fuir et apprendre à se connaître
– Ou au contraire se lever, passer à l’action et à vivre sa vie pleinement.

À chacun d’identifier ce qu’il en est dans son cas.

La méthode CLEF 728x90

cadeau-500

104 réponses à “La crise d’angoisse : signe qu’il faut s’arrêter ? ou passer à l’action ?”

  1. Cédric 10 septembre 2012 at 18 h 42 min #

    Bonjour Sébastien,

    merci pour cet article très utile pour ceux qui vivent des angoisses. Il n’est pas toujours évident en effet de décrypter ce que nous dit notre corps. Dans le cas de douleurs intenses ou même d’une dépression il est temps je crois de se poser les bonnes questions pour évoluer. Tant que nous nous fuyons et que nous sommes sur le mode de la compensation c’est à dire utiliser des moyens de camoufler notre souffrance par toute sorte d’artifices notre malaise ressurgira…peut être même plus fortement la prochaine fois. J’ai longtemps masqué mes angoisses jusqu’au jour ou j’ai fait une grosse dépression. Cet épisode a changé ma vision des choses. Ce fut le bon déclic pour moi. Avec le recul je remercie la vie d’être passé par là car j’ai appris à me connaitre.

    amicalement,

    Cédric

    • Sebastien
      Sebastien 14 septembre 2012 at 18 h 32 min #

      Bonjour Cedric,
      Je vois que l’on se rejoint sur ce sujet.
      L’angoisse, la dépression nous pousse à changer des choses dans notre vie, soit en s’arrêtant, soit en passant à l’action.
      Si l’on ne fait pas cette démarche et que l’on supprime simplement les symptômes, alors le problème ne sera
      pas réglé et le « mal » réapparaitra tôt ou tard.
      A bientôt, et merci pour ton témoignage.
      Sébastien

      • Tiphanie 3 septembre 2013 at 15 h 06 min #

        Bonjour Sébastien, tout d’abord je tiens à te remercier de nous faire partager ton expérience et nous aider à régler nos angoisses. Ton blog est parfait il répond à toutes mes questions, je t’admire car il faut beaucoup de cran pour oser parler de ces angoisses et ça fait plaisir de voir que tu t’en es sorti, qu’on peut vaincre ça ! Pour ma part, mes crises d’angoisse ont débuté il y a 6 ans lorsque j’ai perdu ma sœur et elles étaient accompagnées de phobies d’impulsion et puis là elles ont recommencé il y a 1 an parce que j’ai un frère qui est skizophrene et qui s’est mis à boire, en un an il a fait 3 séjours en HP parce que forcément alcool et médicament ne vont pas ensemble, ce qui a été TROP pour moi à supporter ! Et puis il y a mon rêve de partir à NEW-YORK 3 mois ou 1 an que j’adorerais réaliser mais je ne peux pas partir tout d’abord parce que je ne m’en sens pas capable mais aussi pour mes parents je sais qu’ils ne supporteraient pas que je parte ! C’est pour te dire, je compte en ménager avec mon copain dans les prochains mois et je ne sais pas comment leur dire… Peut-être que mes crises d’angoisse viennent aussi de là, ils n’ont jamais voulu me laisser partir, ils sont très protecteurs. Malgré ces crises j’aime ma vie mais j’aimerai avoir plus confiance en moi et quitter ses angoisses définitivement, je ne me crois capable de rien à cause de ces peurs et angoisses ! Pfiou ça fait du bien de se confier à son qui a vécu la même chose, pourrai-tu me donner ton point de vue sur ma situation? Pareil des que je pars en vacances quelque part je suis super angoissée parce que je suis loin de chez moi, crois-tu que je doive me résoudre à abandonner les voyages que j’adore faire pourtant ou foncer malgré tout ? Merci pour ta réponse ! Et bonne continuation !

        • Sebastien
          Sebastien 16 septembre 2013 at 12 h 05 min #

          Bonjour Tiphanie,
          Quand il y a de la peur, c’est presque toujours qu’il y a un grand désir caché derrière. Donc si tu as peur de partir en voyage, c’est aussi car tu en as un grand désir. Tu le dis d’ailleurs toi même, c’est ton rêve. Tu ne dois pas abandonner ça, mais apprendre à gérer ces peurs pour pouvoir réaliser tes rêves. Tes besoins sont ceux qui sont les plus important, pas ceux des autres (pas même ceux de tes parents). Tu peux donc faire au mieux pour les ménager, mais pas vivre ta vie en fonction de ce que les autres veulent pour toi car sinon tu ressentiras un mal-être.
          Fais comme tu le sens, mais si tu sens que tu dois foncer… alors fonce :)
          Sébastien

    • belinda 27 janvier 2013 at 20 h 56 min #

      Je vis depuis un bon moment une angoisse terrible pareille au troisième type que vous avez décrit, et c’est vraiment l’enfer… et vous ne pouvez pas savoir à quel point votre article m’a soulagé MERCI MERCI MERCI !

      • troublette 17 juillet 2014 at 19 h 51 min #

        pareil pour moi !

  2. Barbara 10 septembre 2012 at 23 h 12 min #

    Bonsoir !

    J’ai lu pas mal de tes articles ce soir et je dois dire qu’ils sont assez encourageants !
    Voilà plus de 2 ans que je « subit » des attaques de paniques, des peurs de tout  » pour rien » et que je suis angoissée quotidiennement. Je n’étais pas du tout comme ça avant et je cherche depuis longtemps à comprendre et surmonter cet état nouveau et désagréable qui me gâche l’existence… Ton blog m’apporte la motivation positive qu’il me manquait… Tu touche à des sujets qui me tiennent à cœur comme l’alimentation saine, la respiration abdominale ( moi je pratique la cohérence cardiaque qui m’est bénéfique ) et quelques autres encore !!
    Merci pour ce blog qui doit te demander beaucoup de temps et d’énergie ! C’est un partage encourageant et motivant !!

    Quand à ce sujet, je me situerais dans les 2 significations… Je peux ? :) Je crois que mon être tout entier essaie de m’envoyer un message « évident » que je n’arrive pas à décoder… Ce message à l’air de ressembler à quelque chose comme : Bouge toi, ta vie ne te plait pas, ce n’est pas TOI, et arrêtes toi, prends soin de ton corps il en a grand besoin…
    Sujet très intéressant en tous cas, qui va me faire réfléchir un moment !

    Merci encore pour ce super blog pour « peureux notoires » !! :)

    Barbara.

    • Sebastien
      Sebastien 14 septembre 2012 at 18 h 50 min #

      Bonjour Barbara,

      Et bienvenue sur ce blog !
      Je suis content qu’il t’apporte de la motivation et t’encourage! Il est là pour ça en même temps :)
      Car comme je le dis souvent, je ne pas m’occuper de vos angoisses à votre place mais juste vous donner les outils qu’il faut.
      Mais en tout cas, en appliquant tous les outils partagés sur ce blog, c’est certain qu’il y aura de belles améliorations.

      En ce qui concerne cet article, tu as tout as fait le droit de te situer où tu veux :)
      Et cela a d’ailleurs beaucoup de sens. L’angoisse révèle que quelque chose ne va pas.
      Il nous faut donc nous arrêter dans un premier temps, pour comprendre, pour « se retrouver ».
      Et dans un deuxième temps agir pour changer ce qui doit l’être, et mettre en place ce qu’il faut afin d’être celui que l’on veut être.

      Bonne réflexion à toi alors,
      Mais ne te casse pas trop la tête quand même :)
      Sébastien

      • Anonyme 19 septembre 2012 at 14 h 30 min #

        Bien le bonjour !

        Niveau attaques de paniques, elles sont moins présentes depuis une bonne semaine… Est-ce le fait d’avoir lu ( entre autres tes articles et pas mal de sujets que tu abordes ici ) des choses qui avaient un sens bien réel pour moi ? Est-ce le fait de me rendre compte qu’on est nombreux à être affectés par ces peurs phobiques et de e sentir alors moins seule face à elles ? Je ne sais pas, mais alors que j’étais en période de « crises répétitives » quand j’ai décidé de me plonger dans ce blog pour voir ce que je pourrais éventuellement en tirer, je e retrouve dans une période d’accalmie…
        J’ai reçu le livre « guérir son enfant intérieur » et j’ai commencé à le bouquiner… Il me parle déjà, même si je n’en suis qu’au début…
        En tous cas j’ai décidé de faire comme tu le conseilles quelque part sur cette toile, d’accepter ma peur quand elle vient, pour essayer de l’accueillir et de la laisser passer. L’autre jour, ça m’a vraiment étonnée à quel point la crise est passée plus vite que d’habitude et j’ai été très surprise de me rendre compte moins d’une heure après les premiers signes, que « tiens mais je ne panique plus… Depuis combien de temps ?? « … :) Géniaaal !

        Alors encore une fois merci à toi pour ce partage fort agréable et utile !! J’aurais aimé tomber dessus plus tôt !

        Me serais-je arrêtée ? Je veux dire que j’aurais enfin fait cette pause dont mon être à besoin pour réfléchir à ce qui ne va pas ? L’avenir me le dira.. héhé… En tous cas, soulagée momentanément de cette panique envahissante, je suis ravie, un peu plus reposée et pleine de volonté pour faire avancer les choses vers le positif !!

        — Je ne me suis pas (encore) cassé la tête—
        En te souhaitant une belle journée,
        Barbara

        • Sebastien
          Sebastien 22 septembre 2012 at 16 h 25 min #

          Bonjour Barbara,
          Un grand merci pour ton message.
          Je suis très heureux de tous ces changements positifs, et je te remercie encore de les partager.
          Cela me touche beaucoup car grâce à toi je vois que ce je fais sers à quelque chose.
          Je vais d’ailleurs garder ton message pour les jours où je ne serais pas très motivé.
          Il me donnera un bon coup de boost !
          Très belle journée,
          Sébastien

          • Barbara 26 septembre 2012 at 16 h 27 min #

            Bonjour bonjour !! :)

            Me voilà à mon tour touchée par ta réponse !
            ça me fait bien plaisir de savoir que mes mots ont eu un impact positif chez toi et que, quelque part, je participe à t’encourager à continuer, à « tenir bon » dans ce joli projet qu’est ton blog ! Car j’espère vraiment que tu tiendras bon le plus longtemps possible pour que le plus grand nombre de « paniqués » aient une chance de te lire et d’accrocher avec ton approche de la chose… Pour y trouver ce que moi j’y trouve : De l’aide sous forme de bons conseils et de partage, une certaine forme de présence, du positif tout un tas, de l’espoir, du courage, du réconfort, ainsi qu’une bibliothèque intéressante, une documentation assez complète, de sympathiques commentaires, et bien d’autres choses qui réveillent ma confiance en moi et ma volonté à sortir de ce « carcan » qu’est la panique !! ;-)

            J’ai passé une semaine plutôt tranquille et sereine quoique pleine de réflexions sur MOI. A la recherche de « pourquoi mon corps m’envoie ces signaux ? »  » Qu’est-ce que je n’ai pas su écouter ( en moi ) et comprendre avant ? Qui m’a amené à vivre dans la peur, ne vivant, ainsi, pas ma vie présente, mais au contraire faisant de mes journées des « instants perdus, gâchés peut-être à ressasser le passé et à craindre l’avenir » ?
            Et c’est très sincèrement que je pense ton blog être à la source de mes réflexions existentielles profondes qui, on le dirait bien, m’apportent du positif puisque mes crises se sont réellement calmées.
            Je prends conscience de mon corps aussi, dans son ensemble ( l’esprit en étant une partie ) et je cherche à communiquer avec « mon enfant intérieur » car il est évident, après lecture de ce fameux livre, que mon enfance n’a pas été « vécue »…

            Bon mais je vais m’arrêter là parce-que je pourrais certainement écrire là dessus durant des heures tellement je suis « en plein dedans » et motivée à comprendre QUI JE SUIS ! :)

            Encore merci à toi pour ce lieu virtuel où j’ai trouvé matière à aller de l’avant !

            Je te souhaite à nouveau une bonne journée pleine de jolies choses !
            A bientôt,
            Barbara.

          • Sebastien
            Sebastien 30 septembre 2012 at 16 h 23 min #

            Merci Barbara pour ton magnifique commentaire :)
            Je suis vraiment content pour toi !
            Je te souhaite une belle découvert de « qui tu es » :)
            Sébastien

        • Sara 7 octobre 2012 at 18 h 35 min #

          Je m’appelle sara, et je souffre depuis 5 ans des idées obsessionnelles qui me font très peur. Dis moi Sébastien que faire pour surmonter ces attaques de panique

    • geraldine 21 juillet 2013 at 17 h 15 min #

      bonjour barbara
      pourrais tu nous dire ou tu en es aujourd’hui, es tu arrivée à avancer, as tu moins d’angoisse? as tu du prendre des anti depresseurs?
      merci beaucoup
      géraldine

  3. laurence 11 septembre 2012 at 22 h 15 min #

    Bonsoir !
    Un déclic est en train de se passer …… j’arrive à contrer mes attaques de panique,reprendre le dessus sur mes angoisses et apprécier la vie …… même si il faut encore gérer . Je sens que je m’apaise , j’ai envie de me marrer, de faire la  » folle  » et de montrer mon amour pour mes proches. J’avais peur de perdre tout ça et même si j’ai encore certaines peurs, je sens qu’il y a beaucoup d’amour et d’apaisement qui m’envahissent . Pourquoi ce changement ? je ne sais pas , j’ai fait de la micro kiné en début d’année , peut être est ce les effets ….. en tout cas j’ai envie de ne plus me prendre la tête avec ce problème , arrêter de me focaliser sur ces peurs et laisser le temps faire les choses. J’ai encore des problèmes en voiture sur les grands axes routiers mais pour le moment je peux gerer les déplacements .
    J’éspere ne pas avoir été trop longue mais je suis pleine d’espoir et j’avais envie de le dire !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Merci Sébastien pour votre site !!!!!!!!!

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 15 h 40 min #

      Super Laurence,
      Merci de partager cette excellente nouvelle avec tout le monde.
      Cela inspirera sûrement d’autres personnes !
      Bonne continuation dans cette nouvelle « vie sereine » ;)
      A bientôt !
      Sébastien

  4. Dorian 13 septembre 2012 at 14 h 04 min #

    Bonjour Sébastien,

    Belle adaptation du sujet à tes connaissances ! Bravo.
    La crise d’angoisse est donc à la fois un appel au stop et à l’action, j’adhère très clairement à ce principe. Tout comme un problème arrive dans notre vie. Nous nous devons de nous poser et de nous dire « OK il y a un problème, pourquoi et qu’est ce qui se passe ? » puis « Comment régler ce problème ? ».

    Je me pose, je réfléchis, j’agis en conséquence. Plus facile à dire qu’à faire mais c’est pourtant la clé de toute réussite.

    Dorian

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 15 h 40 min #

      Hello Dorian,
      Merci pour ton commentaire.
      Je crois que tu as magnifiquement résumé l’article !
      A bientôt !
      Sébastien

      • corinne 6 septembre 2014 at 15 h 11 min #

        bonjour, je suis une maman inquiète pour son fils de 17 ans très angoissé. Il a toujours eu des angoisses surtout les soirs panique idées noires nausées tremblements meme a la maison lorsqu’il était plus petit. Aujourd’hui interne pour apprendre un métier il a des angoisses tous les dimanches lorsqu’il doit repartir à l’internat. ça fait maintenant deux ans que ça dur. Comment l’aider?

        • Sebastien
          Sebastien 4 novembre 2014 at 12 h 28 min #

          Bonjour Corinne, je ne sais pas si ma réponse va vous plaire, mais a-t-il vraiment l’envie d’apprendre ce métier?
          En ce qui concerne le court terme, il y a aussi de nombreuses choses pour l’aider sur ce blog. Si cela l’intéresse, vous pouvez par exemple lui montrer l’article sur « la respiration abdominale », ou encore « l’ancrage ».
          J’espère que cela s’arrangera pour votre fils.
          Amicalement,
          Sébastien

  5. lulu 13 septembre 2012 at 15 h 30 min #

    BONJOUR
    c’est bien ce que tu dis, moi à chaque crise je me dis quoi qu il arrive c’est ok mais c’est dur cette souffrance journaliere. Ca fait 7 ans que je souffre d angoisse, d’anxiete est d’attaque de panique. J ai essaye plusieurs methode qui ne m ont ramene nul part est je suis entrain de suivre tes conseils. Merci SeBASTIEN pour cet article

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 15 h 42 min #

      Bonjour Lulu et merci pour ton commentaire.
      J’espère que les conseils que je donne sur ce blog t’aideront à soulager tes problèmes et petit à petit à vivre plus serein ;)
      Bonne continuation,

  6. Charlène 13 septembre 2012 at 16 h 33 min #

    Bonjour,

    Ce blog est tout simplement génial. J’ai 22 ans et je fais des crises d’angoisses depuis que j’ai 17 ans mais de l’ordre d’une ou deux par an. Seulement entre les deux j’ai du mal à sortir seule, je calcul mes trajet pour ne pas avoir à attendre le bus plus de 5 mins. J’ai fais une crise d’angoisse dans la nuit de jeudi à vendredi chez moi et depuis j’ai beaucoup de mal à être bien, même chez moi (pour ne pas dire surtout). J’ai l’impression que c’est le fait d’être avec mon compagnon qui me rends mal alors que ce n’est pas possible, il est si parfait et je suis amoureuse.

    Depuis deux mois, date de fin de mes examens je ne sortais plus que pour faire les courses avec mon compagnon, passais mes journées devant la TV ou les jeux vidéos. Je ne sortais pas, pas spécialement pas crainte ou alors inconsciemment… Aujourd’hui je suis sortie seule en ville, bon j’ai calculé mon trajet avec les horaires de bus.
    Je me suis sentie mal, mais je l’ai fait, j’ai acheté un calepin pour noter toutes les bonnes choses de mes journées (ordre du sophrologue) et j’ai pris les renseignement pour l’inscription au permis (conseil du sophro aussi pour m’activer).

    Je me sens toujours pas très bien chez moi, j’ai du mal à manger car j’ai mal au ventre. Mais votre blog aide beaucoup. Merci ! J’espère m’en sortir rapidement.

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 15 h 43 min #

      Bonjour Charlène,
      Et bienvenue à toi sur ce blog !

      En tout cas, félicitation pour les efforts que tu as fait en sortant en ville.
      Je sais à quel point cela demande du courage, mais c’est le seul moyen.
      Donc continues comme tu le fais, et continues à noter les bonne choses de ta journée sur ton calepin.
      Je sais que c’est pas facile à le faire TOUS les jours, mais c’est très important.

      C’est la répétition de toutes ces petites actions qui petit à petit font faire la différence.
      On a du mal à le croire mais c’est pourtant bien vrai :)
      Donc continues à lire les articles, à appliquer, à être courageuse, positive, et tu verras ça peut vite changer.
      A bientôt !
      Sébastien

  7. Charlène 14 septembre 2012 at 21 h 28 min #

    Merci pour ta réponse, aujourd’hui ça me semble tout noir ! Penses tu toujours aux angoisses ? Dès lors que tu baisse ta garde reviennent elle ? J’ai envie d’oublier tout ça et de ne plus y penser, de ne plus penser que ça existe et que j’ai ressenti cette sensation. Te forces tu a vivre différemment ? Et au bout de combien de temps t’es tu senti mieux ? Ma crise date d’il y a une semaine et depuis ça ne va pas, d’habitude je fais ma crise « annuelle » et point barre…

    • Sebastien
      Sebastien 22 septembre 2012 at 16 h 10 min #

      Bonjour Charlène,
      Alors oui j’ai appris à gérer mon angoisse, mais cela ne veut pas dire pour autant que je n’ai plus jamais peur.
      Seulement maintenant, je n’ai plus peur de la peur, et cela facilite donc beaucoup les choses. Je sais à peu près ce que je dois faire.

      Tu me demandes : « Te forces tu a vivre différemment ? » et je te réponds « je me force, ou plutôt je m’efforce à être moi même »
      Quand l’angoisse apparait, j’essaye de comprendre pourquoi. Je prends ça un peu comme un voyant de voiture qui s’allume, pour me dire que quelque chose ne va pas.
      Angoisse = je ne suis pas « celui que je veux être »
      Donc je me pose certaines questions, comme par exemple :
      – Est-ce que je suis celui que je veux être ?
      – Est-ce que je respecte mes valeurs ?
      – Est-ce que je respecte mes besoins ?
      Si non, j’essaye d’identifier ce qui ne va pas, et d’y remédier. Parfois, cela peut être quelque chose à dire à quelqu’un.
      M’affirmer, dire non, me faire respecter auprès des autres. Arrêter de faire plaisir, et penser à moi.
      Parfois, c’est qu’il faut que je prenne du temps pour moi. Parfois, c’est qu’il faut que je me libère de mon mental en revenant dans l’instant présent. Et parfois, cela peut être arrêter de jouer un rôle, arrêter de m’adapter pour ne pas déranger, et être celui que je suis vraiment.
      Sois la plus belle version de toi même, et l’angoisse disparaitra.
      Sébastien

      • muriel 24 octobre 2012 at 10 h 42 min #

        je viens de lire cette phrase que je trouve géniale : « sois la plus belle version de toi-même et l’angoisse disparaitra », j’aime beaucoup
        Merci Sébastien

  8. Barbara 26 septembre 2012 at 16 h 31 min #

    « Sois la plus belle version de toi même, et l’angoisse disparaitra. »

    C’est une très belle phrase, à laquelle je vais penser souvent !

    • Sebastien
      Sebastien 30 septembre 2012 at 16 h 25 min #

      C’est vrai qu’elle est belle !
      Elle doit venir d’une des « plus belle version de moi-même » :)

      • Barbara 11 octobre 2012 at 9 h 50 min #

        :) Alors Bravo ! C’est une belle phrase qui a tout son sens.. Elle est écrite sur un papier et affichée chez moi depuis que je l’ai lue… Comme ça je la lis souvent et ça m’aide ( En plus de tout un tas de choses ) à avancer !

  9. Lucile 29 septembre 2012 at 23 h 39 min #

    Merci Sébastien et merci Barbara !! Bonne continuation et merci de vos encouragements !!
    Bon courage aussi à tous les lecteurs.
    Bien sûr qu’on va s’en sortir, c’est vrai que ça demande du courage, mais c’est tellement mieux après !!

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 15 h 44 min #

      Bon courage à toi Lucile !
      Et comme tu le dis, on es tellement plus heureux une fois que l’on a dépasser ses peurs.
      A chaque peur dépassée, c’est une petite dose de bonheur en plus :)
      Sébastien

  10. alex 9 novembre 2012 at 12 h 55 min #

    Bonjour et merci pour votre blog , je le lis depuis quelques jours, je l ai trouvé lors d’une nuit bien angoissé.
    Je refait des angoisses depuis 3 mois alors que cela faisait déjà pas loin d’1 an et demi que je n’en faisait plus. Je sais que je vais m’en sortir et avec votre blog encore plus vite je l’éspère!
    J’ ai une question , pouvez vous me dire si l’on peut se provoquer soi même nos crises d’angoisses? Je m’explique dans mon cas tout va bien et d’un coup je repenses à mes pensées négatives et même très négative ( j ai peur de faire du mal à mes enfants, peur de devenir folle) et là je sens l’angoisse montée et certaines fois je gére et d’autre non. Je penses aussi que je culpabilise beaucoup d’avoir ses pensées! Est cela le cercle vicieux des angoisses.
    Je penses prendre contact avec un sophrologue rapidement.
    Et encore merci pour votre aide de tout les jours.

    • Sebastien
      Sebastien 14 novembre 2012 at 16 h 20 min #

      Bonjour Alex,
      Je te souhaite la bienvenu sur ce blog.
      Pour répondre à ta question, bien sûr que l’on peut se causer soi même ses angoisses.
      C’est d’ailleurs ce qui se passe le plus souvent. Une simple pensée peut nous faire peur, et relancer le cercle vicieux de l’angoisse :
      – On a une pensée anxiogène : on a peur
      – On a peur : un symptôme physique apparait
      – Un symptôme physique apparait : on a une pensée anxiogène
      – Etc…
      C’est très lié avec les pensées négatives.
      C’est d’ailleurs pour cela que je parle si souvent de « pensées positives » et de « transformer ses pensées négatives en pensées positives« .
      J’espère que ces liens t’aideront.
      Sébastien

  11. LN 11 novembre 2012 at 1 h 12 min #

    Bonjour :)
    Voilà des mois que je parcours les ouvrages, les sites internet et les furum sur l’anxiété et l’angoisse. J’avouerai que celui-ci me fait du bien car vous abordez la problématique en la dédramatisant. Une crise de panique est impressionnante lorsqu’elle se manifeste, ce qui nous encre encore plus dans la peur.. mais en lisant vos ligne, celà me permet de comprendre que le remède à ses états est tout simplement d’arrêter de fuir une certaine réalité. Cependant, la difficulté réside dans l’art de la comprendre, cette réalité. Pour mon cas, je me demande si je ne ferais pas mieux de ralentir mon train de vie ( j’ai deux boulots depuis que j’ai 17 ans et j’en ai 24, ainsi que des études à temps plein, une situation familiale compliquée ainsi qu’une tendance quasi pathologique à me dénigrer et à me dire que je n’en fais jamais assez) ou à l’inverse, si je ne devrais pas plutôt m’activer à d’autres niveau ( celà fait au moins 15 ans que je veux perdre du poids sans être capable de mettre les efforts pour, ma relation amoureuse est bienfaisante et tendre mais quelque peu ennuyante et sans dialogue, je fais le même travail depuis 6 ans et je n’y retrouve presque plus de plaisir..) Comment démêler tout ça? Comment comprendre la signification de mes états de mal être/ d’anxiété et surtout.. d’angoisse de vivre? J’aime foncièrement la vie mais quelques fois, elle perd tout son sens…
    Merci!

    • c 26 novembre 2012 at 12 h 17 min #

      LN,
      l’action est un bon anxyolitique mais il ne faut jamais abuser des bonnes choses. La modération en tout . L’excès est nossif.
      Pensez à faire ce que vous aimez 1 x par semaine qq heures pour vous. Un rêve juste parceque vous le vallez bien.
      chanter, danser, jouer retrouvez l’enfant qui sommeil en vous.
      retrouvez votre bonne humeur c’est la règle n° 1
      namasté

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 15 h 51 min #

      Bonjour LN,
      Tu sembles répondre toi-même à pas mal de tes interrogations :)

      Ce qu’il faut que tu comprennes, c’est que tu n’as qu’une réserve d’énergie. Donc si tu dépenses toute ton énergie dans le travail et une vie stressante, alors tu n’auras plus d’énergie ensuite pour perdre du poids, changer de boulot ou construire une relation de couple. C’est toi qui choisi où tu mets cette énergie mais cette énergie n’est malheureusement pas illimitée.

      Et « c » te donne aussi un bon conseil : prends du temps pour faire ce que tu aimes, cela rechargera tes batteries et te donnera plus d’énergie pour t’aider à accomplir ce que tu veux ;)

  12. Valérie 3 décembre 2012 at 0 h 04 min #

    bonjour!
    j’ai beaucoup aimé ton article et grace a toi je croi avoir découvert pourquoi je fais des crises d’angoisse, en fait, c’est seulement parce que je m’occupe des problemes de tout le monde et que j’ai peur de surmonter la moindre petite épreuve!! Je croi que je ne prend plus soin de moi comme avant et je devrais arreter d’essayer de rendre tout le monde heureux et de pensé a moi en premier!! Merci pour ton article! Tu m’as ouvert les yeux :)

    Valérie

  13. Florent 3 décembre 2012 at 18 h 10 min #

    Salut Sebastien,
    Je fais des crises de paniques depuis environ 1 an et demi, j’ai clairement du mal à sortir dans des lieux qui me sont inconnus. Par exemple grosse soirée avec les amis, ou encore partir loin de ma maison.
    Cela fait deux mois que je ne vais plus en cours, je sais que ce n’est pas la solution car malgré ma volonté d’essayer d’animer le plus possible mes journées, je ne fais pas grands choses (lire, tv, courses, visite à la grand mère…).
    Mes crises d’angoisses sont arrivées 3 ans après les décès de mon père et ma soeur, et donc mes crises d’angoisse s’alimentent surtout par la peur de mourir, et j’angoisse d’angoisser.
    Voila donc mon problème, je sais que la solution serait de faire du sport, de bouger, d’aller en cours etc… mais le problème c’est que mes crises d’angoisses « m’interdisent » de faire tout ça. Comment faire?
    Ta réponse me ferai énormément plaisir.
    Cordialement Florent.

    • Sebastien
      Sebastien 6 décembre 2012 at 17 h 26 min #

      Bonjour Florent,
      Oui je comprends ce que tu veux dire.
      Tu as envi de faire pleins de trucs mais ta peur t’en empêche. J’ai moi aussi vécu cela.
      Comment j’ai fait pour faire des choses à nouveau : j’ai fini par comprendre que je n’avais aucune raison d’avoir peur, et que l’angoisse n’était là que parce que j’avais des peurs dans ma tête (j’explique les symptômes de la crise d’angoisse dans cet article…) Donc j’ai fait des exercices pour voir les choses plus positivement, de la méditation, j’ai pris soin de mon corps, de mon mental, de mes émotions, et petit à petit, je me suis confronté à mes angoisses. Cela demande du courage, d’y aller en douceur, mais cela vaut le coup.
      Et chaque article du blog peut bien sûr t’aider, ainsi que les exercices dont je parle (il n’y a pas de recette miracle).
      C’est avec du courage, de la persévérance que petit à petit les choses vont changer.
      Gardes espoir, et pratiques chaque jour tous les exercices que je propose.
      Tu verras, bientôt cela changera.
      Bon courage,
      Sébastien

      • Anonyme 22 mars 2014 at 2 h 40 min #

        Bonjour Sebastien c est tres bien de nous aider moi mes panique d angoisse quand elle vienne mon coeur bas tres vite , là je me dit c est bien car il y a des gens qui paye pour fait des sauts a l’élastique Quand j ai des sueurs là je me dit j ai de la chance je transpire sans aller au sport et je me dit tt est gratuit ! C est vrais que en se moment je suis en pleins dedans d angoisses et grasse a toi tout est ok ! Des que l angoisse reviens je me dit tt est ok!! Relaxation sentir le corps ecraser penser a des endroit ou nous avons peur d aller et se voir avec un bien etre dans cette endroit et surtout chaque jour je respire par le bas ventre un petit exercice . Bon je vais reprendre mes phrases au plus vite merci encore pour le bien que tu apporte lydie

  14. LV 5 décembre 2012 at 17 h 56 min #

    Bonjour Sebastien

    Je tiens à te féliciter pour ta générosité à travers ce blog.
    Je suis vraiment impréssionnée par ton expérience, et toutes les connaissances que tu as accumulées durant ton parcours et surtout du  » haut de tes 24 ans  »
    Je suis Sophrologue/Hypnothérapeute en début d’exercice, saches que ton blog va beaucoup me servir dans l’exercice de mon activité, ce sera pour moi une grande source d’inspiration !
    Un grand Merci à toi et à toutes les personnes qui partagent leur témoignages sur ce blog.
    Très bonne continuation !!

  15. Sandrine 7 janvier 2013 at 13 h 51 min #

    Bonjour,
    Il y a 10 ans je faisais une dépression avec crises d’angoisse suite a mon accouchement. Depuis des mois je sentais que ça n’allait pas mon humeur était vraiment en dents de scie et puis les angoisses sont revenues surtout en voiture parking sous terrain etc….je suis au plus mal car j’ai mis le nez dans l’alcool. Aujourdhui je viens de prendre RDv avec un psychiatre car je ne peux plus avancer. Cela m’a fait plaisir de lire des témoignages positifs car j’ai du mal à bouger et me sentir bien

    • Sebastien
      Sebastien 12 janvier 2013 at 17 h 45 min #

      Bonjour Sandrine,
      Et bienvenue à vous sur ce blog.
      Revenez autant de fois que vous le souhaiterez vous nourrir de toute cette positivité :)
      Je vous souhaite d’aller mieux.
      A bientôt,
      Sébastien

  16. Marielle 11 janvier 2013 at 21 h 43 min #

    Bravo pour ce site je m’y inscrit

  17. Anne so 13 février 2013 at 22 h 31 min #

    Cher Seb,
    Suis très heureuse de découvrir ce site, peut on tous espérer en finir un jour avec nos crises d angoisses? Cette idée fataliste qu elles ne disparaîtront jamais est terrifiante! Comment garder espoir?

    • Sebastien
      Sebastien 15 février 2013 at 11 h 55 min #

      Bonjour Anne Sophie,
      Je suis content que vous ayez découvert ce site.
      Pour répondre à vos questions : oui vous pouvez tout à fait espérer en finir un jour avec vos crises d’angoisse, et c’est bien pour cette raison que j’ai fait ce site. Fouillez un peu les articles et vous découvrirez de nombreux outils pour vous aider ;)
      Gardez espoir, ces angoisses peuvent disparaitre et la vie peut redevenir belle et sereine.
      Bonne continuation à vous,
      Sébastien

  18. SBP 10 avril 2013 at 16 h 20 min #

    Bonjour à toutes et à tous,

    enfin, je découvre que je ne suis pas seule à subir ces crises ! Je vais avoir 40 ans, et j’en faisais 1-2 par an depuis l’âge de 16-17 ans (très costaudes, car accompagnées des symptômes de gastro…sympa !). Depuis quelques temps, elles sont moins fortes mais elles ne me lâchent pas de la journée..et le reste du temps, je porte l’angoisse dans le creux de mon estomac.
    Un moment, j’ai craqué et dit à mon homme que j’étais entrain de devenir folle, d’autant que l’un de mes enfants de neuf ans déclenchait des crises du même type…Alors, là, j’ai dit non. Mon petit est suivi par une psy (il va déjà beaucoup mieux, à cet âge-là, ce n’est pas encore « encré » et donc assez facile à dénouer) et moi, j’ai décidé de m’inscrire à un club de loisir, je reconduis la voiture depuis 15 jours, je fais des séances d’hypnose et pratique l’auto-hypnose tous les soirs chez moi…Pas forcément évident, car l’angoisse constante nous laisse très peu d’énergie ! Heureusement, mon entourage m’aide et me supporte, et j’encourage tout le monde à parler de ses crises. Le fait que l’on mette des mots la-dessus fait du bien.
    Par contre, je ne suis pas d’accord lorsque dans tes articles, tu expliques qu’il faut chercher l' »origine du mal » pour stopper les crises…Il faut savoir que certaines crises sont déclenchées par un « stimuli » qui nous rappelle un traumatisme (et ça c’est réparable) et d’autres par une construction négative de notre enfance (programmation parentale, par exemple) et là, il faut faire avec…
    Bien à vous,

    • Sebastien
      Sebastien 16 avril 2013 at 14 h 15 min #

      Je ne pense pas qu’il faut forcément chercher l’origine du problème, mais que ça peut être utile de se poser quelques questions avant d’agir..
      « Pourquoi l’angoisse est là? Qu’est ce qu’elle me dit? Lequel de mes besoins je n’ai pas respecté récemment?… »
      Je crois que 20% du temps à essayer de comprendre et 80% du temps à chercher des solutions est un bon ratio (alors qu’on fait souvent l’inverse)

      • Géraldine 2 mai 2014 at 10 h 00 min #

        L’origine du problème n’est peut-être pas nécessaire mais lorsqu’on a vécu de terribles épreuves, on peut se demander si ce n’est pas légitime que le corps et l’esprit puissent être constamment en décalage, non ?

        Est-ce s’appesantir ou être négatif que de chercher les causes de son angoisse ?

        Je pense que des traumatismes (répétés ou non) ne peuvent être mis de côté à 20% surtout quand la dépression devient chronique et que l’on présente une fragilité psy permanente.

        Se demander pourquoi l’angoisse est là lorsque vous avez vécu beaucoup de chocs émotionnels, je pense que c’est normal d’en chercher les raisons et de vouloir se rassurer (même si ça angoisse encore plus). Lorsque le stress accapare votre vie et qu’on veut lui dire « stop, cela fait trop de temps que tu es là, dans ma vie, » c’est là qu’on le voit comme un « ennemi », que l’on se braque, ce n’est certes pas bon mais c’est un comportement que je trouve normal.

        Je crois que c’est le réel problème de l’angoisse, c’est qu’on pense qu’elle nous veut du mal ! On n’accepte pas d’être dominé par ses peurs, c’est une faiblesse (en tout cas pour moi) et c’est ce qui crée une lutte permanente. Je le sais et lorsque j’entame des exercices de relaxation ou de méditation, j’ai le sentiment de me laisser tomber dans la dépression. Bizarre, non ? Je crois que c’est vraiment dur de se concentrer sur le présent lorsqu’il est synonyme d’attaques de panique avec son lot de symptômes réguliers.

        Mon but n’est pas de plomber l’ambiance du blog mais de préciser qu’il ne faut pas minimiser l’ampleur de la souffrance qu’engendre un trouble panique qui est un état de pénibilité quasi-permanente auquel on a du mal à décrocher seul(e).

        Lorsqu’on a l’impression d’avoir tout tenté et que l’on lit que cela va passer cela fait encore plus peur quand les bienfaits ne viennent pas. On a un sentiment de désespoir.

        Pour moi lâcher-prise équivaut à poser ma main sur une plaque bouillante et accepter de souffrir jusqu’à temps qu’on l’éteigne. Je suis centrée sur mon mal-être comme beaucoup de personnes atteintes d’anxiété.

        J’ai eu des périodes d’accalmie mais dès que le stress revient il est très fort.

        Y a-t-il une issue ?

        Merci de vos réponses.

        • Clara 21 décembre 2014 at 0 h 31 min #

          Je comprend totalement ce que vous ressentez.

          J’analyse mon trouble tout les jours, à peine sortie du lit, et la méditation me fait peur ( j’ai l’impression de tomber dans une sorte de vide qui m’angoisse encore plus, donc je me force pas, ça me convient pas pour l’instant, tant pis ). J’alterne entre les instant de « je vais y arriver » à « j’y arriverais jamais » ( ça viens, ça repart, ça reviens, ça repart .. toute la journée )

          La plupart des angoisses viennent du fait d’avoir peur de ‘perdre le contrôle’, quelles qu’en soi les raisons sous-jacentes. ( J’ai eu un parent maltraitant pour ma part, je fait donc tout pour être en sécurité constamment ) On analyse pour encore et toujours avoir un contrôle sur la chose. C’est humain mais y’a un moment ou faut ce rendre à l’évidence, on contrôle rien.
          Le seul travail qui porte ses fruits à se niveau là de mon coté : Me faire vraiment plaisir ( manger du chocolat, me masser la tête), peindre ( apprendre quelque chose augmente l’estime ), prendre soin d’un être vivant. Etre concentrée sur autre chose que la résolution et l’intellectualisation de ce problème.

          Autre chose, d’extrêmement difficile pour ma part ( Je vous rejoins sur « On n’accepte pas d’être dominé par ses peurs, c’est une faiblesse (en tout cas pour moi) et c’est ce qui crée une lutte permanente » )
          accepter les symptômes physique. Ne pas essayer de les calmer. Laisser faire. C’est très dur à ‘regarder’, mais ça aide énormément.
          Et criez vos peurs haut et fort. Dans la vie et au téléphone, si mon interlocuteur m’angoisse je lui dit très clairement. Et c’est impressionnant comme ça fait du bien. ça m’a pris du temps ( un an et demi pour assumer ) mais ça prend le temps que ça doit prendre. Rien que de le dire à changer ma vision du truc.

          Accepter d’être faible ( surtout devant les autres ) à toujours été un gros problème pour moi, pendant des années j’ai « fait la forte » et un jour bam, crise d’angoisse, je l’ai absolument pas vu venir. Mais elle m’a fait comprendre que je suis fragile comme tout le monde et qu’il vas falloir l’assumer. ( Un ami a développé un trouble panique, il en a fait un blog dés le début et ne s’en ai jamais cacher )
          Je pense commencer un sport de combat, car je suis persuadé que me sentir forte physiquement vas m’aider à accepter mes moment de faiblesses.

          Autre chose, ne laisser pas les angoisses vous définir. J’ai fait ça jusqu’au moment ou je me suis rendu compte que je re-jouais un rôle. On peux être extravertie et très angoissé par exemple, je pensais que les deux était incompatible. ( excusez moi si je me disperse ).
          De plus, j’ai discuter avec mon psy de toutes mes peurs et je me suis rendu compte qu’elles était trés ‘communes’ ( peur d’étre juger, d’étre seule, d’étre incompétente ) , que tout le monde ressent ça, mais qu’être hypersensible ( de nature, ou par les épreuves de la vie ) vous rend plus ‘conscient’ de ça. Mais cette hypersensibilité est un cadeau, elle nous fout au plus profond quand ça vas pas, mais nous fait aussi vivre des joies intenses pour des choses très simples.

          En conclusion, j’espère avoir pu vous aider :
          ‘exploiter’ vos forces, ne laisser pas cette faiblesse vous définir et faites ce que vous pouvez pour ‘accepter’ ( même accepter de ne pas accepter, vous voyez ce que je veux dire ? y’a un moment ou on doit passer par ça). Mais surtout prenez soin de votre corps. Tout est lié, et à esprit hypersensible, corps hypersensible.

          Si cela peux vous rassurer, faites des recherche ‘scientifiques’ sur l’angoisse. Rationaliser aide.

          Quelques vidéos qui m’ont fait du bien :

          http://www.youtube.com/watch?v=y6kWhmXtuOQ&list=LLZf4rncp–TQgUjZVqTK5ew&index=32
          http://www.youtube.com/watch?v=i2xrSdk1WOo&list=LLZf4rncp–TQgUjZVqTK5ew&index=33
          http://www.youtube.com/watch?v=JVDYQr9Xq40&list=LLZf4rncp–TQgUjZVqTK5ew&index=31

          Désolé d’avoir beaucoup parler de moi, mais si mes expériences peuvent vous aider à vous sentir moins seule dans votre souffrance .. j’ai tellement appris grâce a mes angoisses, j’avais envie de partager.

  19. Marianne 18 avril 2013 at 20 h 51 min #

    bonjour!

    je suis en train de lire quelques articles, je fais des crises d’angoisses depuis quelques mois, parfois je suis « en paix » une semaine ou deux puis ça revient; c’est toujours le soir avant de me coucher et je suis convaincue que si je m’endors vite je vais mourir dans mon sommeil… parfois vers le soir, il y a des sensations qui annoncent l’angoisse et c’est toujours la même rengaine, ça tourne en boucle: je m’en vais là maintenant et puis quoi?
    je suis atteinte de 2 maladies autoimmunes, je suis fibromyalgique; c’est très dur d’accepter mon état, moi qui ai envie de réaliser plein de choses…
    j’ai toujours beaucoup lu, beaucoup écouté mon corps, suivi des thérapies, actuellement j’ai repris les séances de sophrologie. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. Ici, après la lecture de l’article, je suis incapable de choisir.

    merci pour toutes les explications!

    • Sebastien
      Sebastien 27 avril 2013 at 13 h 58 min #

      Bonjour Marianne,
      J’ai écrit cet article il y a quelques temps, et depuis j’ai un peu affiné ma compréhension :)
      D’une manière générale, je pense que la crise d’angoisse est le résultat d’un épuisement suite à des stress intenses et prolongés.. mais ce stress n’est pas forcément mental ou émotionnel : il peu tout simplement être physique.
      Et dans votre cas, avec 2 maladies auto immunes, cela « stress » votre corps de façon continue.. et pour vous j’irais plus dans le sens d’une « fatigue » physique, une sorte d’épuisement du corps.. et qui expliquerait ces angoisses.
      J’ai entendu parlé du régime Seignalet qui semble faire des « miracles » avec les problèmes de fibromyalgie, vous connaissez? Je connais plusieurs personnes pour qui ça a considérablement aidé !

  20. DAV 19 avril 2013 at 10 h 25 min #

    Bonjour a tous et a toi Sebastien,

    Voilà bientôt 2 ans que j’ai connu une grosse dépression, je n’arrivait pas à admettre le mot « dépression » mais il a bien fallu voir la réalité des choses en face…dur a accepté car l’impression d’être différent et surtout un boulet!
    un traitement médicamenteux m’a sorti de cette impasse en conjuguaison avec des efforts personnels (dialogue, sortie, sports…).
    Et voilà que cela me reprends, je pensais avoir entérré cette période mais non rien y fait, mon anxiété et mes pensées reprennent le dessus! bon j’avoue que je suis en plein changement dans ma vie (changement de région pour le taf) et je me rens compte que l’adaptation est plus dure que je ne le pensais!
    Concernant les crises d’angoisses, elles apparaissent du fait que je n’arrête pas de ruminer (le + souvent des choses absurdes ou irreel) et peut etre une mauvaise hygiene de vie! je n’ai pas envie de replonger j’ai envie d’une vie paisible sans prise de tête, ne plus avoir cette fatigue continuelle, ces maux d’estomac enfin tous les gênes de cette saloperie!
    SVP aidons nous à combattre ce mal etre pour mener une vie plus sereine!

  21. Lucille 15 mai 2013 at 15 h 25 min #

    Bonjour!
    ça fait quelques temps que je me suis inscrite sur ton site Sébastien, et bravo! J’ai lu beaucoup de choses intéressantes, et j’essaie d’appliquer quelques-uns de tes conseils pour aller mieux :) Merci en tout cas pour tout ça, on cherche souvent des conseils, des astuces pour mieux gérer les angoisses, et parfois en lisant les forums sur Internet, on est finalement encore plus angoissés! Ici j’ai trouvé des pistes de réflexion, et des trucs pour avancer!

    Je me permets une petite question, ton expérience pourra peut-être m’être utile! En fait, ça fait 3 mois maintenant que je souffre d’angoisse (boule au ventre, crises d’angoisse, tétanie, peur de mourir, de devenir folle, etc…). Enfin 3 mois que c’est difficile à gérer en somme.
    Je n’ai pas fait de crise d’angoisse depuis maintenant 2 ou 3 semaines, et je sens que mon niveau d’anxiété diminue, sauf quand j’y pense « oh tiens aujourd’hui ça a été je ne me suis pas sentie angoissée du tout… » PAF! boule au ventre, etc…! Par contre, je me sens fatiguée. J’aime à penser que c’est peut-être l’après-coup, le contre-coup, de ces 3 mois d’angoisse (dont 1 vraiment hyper intense)? Est-ce possible? Je n’arrête pas de chercher des réponses à tout ce que je ressens c’est usant à la longue. J’ai maintenant peur que le fait que mes angoisses diminuent et laissent place à la fatigue pourrait vouloir dire que mon état s’aggrave! Enfin bref, je tourne un peu en rond quoi!
    Je vois un psy, d’après lui cette période d’angoisse et le contre-coup d’une période assez longue de ma vie que j’ai passé à me faire du soucis pour mes proches (scénarios catastrophes entre autres), il m’a expliqué que ce stress m’a « tenue » et maintenant que j’en suis libérée, mon esprit lâche les vannes et les angoisses en seraient le résultat (sympa), et m’éviteraient une dépression, si j’ai bien compris ce qu’il a voulu me dire…
    Qu’en penses-tu?

    Lucille

    • Sebastien
      Sebastien 24 mai 2013 at 14 h 51 min #

      Bonjour Lucille,
      Oui tu as tout à fait raison, cette fatigue est un contre coup de cette angoisse prolongée.
      J’écrirais un article sur ce sujet à l’occasion, mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’angoisse est en lien direct avec la fatigue.
      Plus on est fatigué plus on risque d’avoir de l’angoisse, et plus on a de l’angoisse plus on va fatiguer… c’est un véritable cercle vicieux.
      C’est pour ça que c’est si important de prendre soin de soi, de se coucher tôt, de bien manger etc… car on a besoin de recharger les batteries. En tout cas tu n’as pas à avoir peur de cette fatigue, mais tu dois par contre essayer de recharger tes batteries :)
      Sébastien

      • Lucille 27 mai 2013 at 16 h 18 min #

        Bonjour!

        Merci pour ta réponse Sébastien, c’est tellement agréable de se sentir soutenue et comprise! Encore une fois, ton site est génial, et toi aussi tu es génial, de partager de ton temps, de ton expérience pour aider les gens qui flippent comme nous de ne pas comprendre ce qui nous arrive! J’ai quasi le même âge que toi, et vraiment je tiens à te féliciter, et à te remercier encore, je viens juste de voir ta réponse, et elle me fait beaucoup de bien!

        L’angoisse laisse place à la fatigue ici (je récupère!), je sens qu’elle « me quitte » et je suis bien contente, même si j’ai hâte de ne plus avoir ces petites poussées! Mais j’essaie d’analyser et je parviens à prendre plus de recul et à contrer les paniques!

        Je recharge mes batteries et suis bien plus à l’écoute de mon corps :)

        En tout cas, maintenant l’angoisse est moins présente, et quand elle laisse place aux autres émotions et ressentis positifs (amour, bien-être, joie, rire, etc), ceux-ci sont décuplés! C’est génial! Je commence à voir le bout du tunnel et ce qui s’y dessine me réjouit d’avance!

        Gardez tous espoir en tout cas, c’est dur, c’est pénible, mais comme le dit cette citation de Hafiz « En pleine angoisse, ne perds jamais l’espoir, car la moelle la plus exquise est dans l’os le plus dur » (j’aime beaucoup les comparaisons culinaires!!)

        Lucille :)

  22. Enzo 18 mai 2013 at 1 h 37 min #

    Bonjour Sébastien,
    Je suis ravi de découvrir ton blog mais aussi très en colère! Ça fait 2 ans 1/2 que j’ai fait une terrible crise d angoisse qui a bouleversé ma vie. Je suis devenu par la suite angoissé et phobique…
    Donc je suis en colère de ne pas avoir découvert ce blog plus tôt ;) j’aurais gagné pas mal de temps et…d argent!
    Je suis estomacé par l ignorance du milieu médical devant ce qui nous arrive…c’est toi qui devrais être remboursé par la sécu ;)
    Tu nous offres une belle preuve d’altruisme et tout ceci est très utile.
    Justement je viens de me rendre compte de l utilité du relâchement du diaphragme depuis peu en cherchant sur le net, mais c est très subtil!
    Je progresse bien avec ça mais, après t avoir lu, il faut que je passe plus de temps sur le pourquoi de cette première, crise… Depuis que je souffre de ça je n ai jamais autant avancé…achat voiture, maison, création entreprise…alors que pourtant j ai peur de sortir de chez moi…sacrément paradoxal tout ça!!! ;)
    Merci de nous donner ces pistes et le fruit précieux de toutes tes recherches!
    Une question….peux-tu dire que tu es sorti de tout ça maintenant?
    Enzo

    • Sebastien
      Sebastien 24 mai 2013 at 15 h 16 min #

      Je n’ai plus de crises d’angoisse si c’est ta question :)

  23. Cyril 75 21 mai 2013 at 15 h 26 min #

    Bonjour,

    Je souffre de crises de panique et d’angoisse. Je rêve du jour ou tout s’en va. Je prends des plantes et en ce moment je m’autorise un quart de Lexomil deux heures avant d’aller au lit. En fait j’ai vécu un échec dans le travail, j’ai développé une phobie du CDI qui fait que mon attitude a littéralement changé le jour ou j’ai signé me conduisant à un état d’anxiété généralisé.

    J’agis par petites touches : là je postule et multiplie les entretiens pou reprendre le travail. je vous cache pas que ça fait très peur mais comme il est bien dit au dessus dans l’article faut aussi aller au devant de ses peurs. Et je tourne en rond à la
    maison, bref le schéma classique. Ce qui me manque c’est de pouvoir entrer en relation avec des gens qui le vivent ou mieux qui en sont sortie. J’aimerais un contact téléphonique, une vraie amitié en fin de compte avec une ou deux personnes.

    Sinon pour ceux que ça peut aider, je suis la méthode Quertant, il y a notamment des centres à Paris. Cette méthode a pour but de soigner par les yeux. Il semble qu’elle soit très sérieuse, une amie à moi l’ a faite. Par contre c’est long, c’est très long ! Il faut attendre un an dans certains cas avant de se sentir apaisé…bref ça dépend des gens. Je continue à la suivre même si je considère ça très long.

    Je serais très heureux d’entrer en contact avec qqn de façon plus durable et de partager. L’humain est essentiel dans notre quête.

    A bientôt,
    Cyril

  24. clotilde 26 mai 2013 at 19 h 35 min #

    Bonjour Sébastien je viens de découvrir votre blog ce jour. je suis rassurée quelque part de me dire que je ne suis pas la seule a souffrir de crise d’angoisses mais j’aimerais tellement que tout ça s’arrête car cela fait maintenant 7 ans que sa dure. Quand celles ci ont commencées j’était au collège, j’en avais une fois tous les 6 mois à peu près et puis les années ont passé et les angoisses ont augmenté à une allure phénoménale c’est à dire toute les semaines et puis quotidiennement. Moi aussi j’ai essayé de nombreux remèdes tels que ( psy, magnétisme, acupuncture) mais hélas cela a pu m’aider et me soulager un petit moment mais pas me faire guérir. En lisant votre blog j’ai découvert ce qu’était l’étiopathie car je ne connaissait pas du tout et puis je vais essayé la méthode de l’ancrage mais aussi de la respiration. En tout cas merci d’avoir crée un blog comme celui la car cela permet de ne pas se sentir seule et de pouvoir échanger avec d’autres personnes souffrant elles aussi de crises d’angoisses ou en même lien avec celles ci. Depuis maintenant 1 an, en plus de crises d’angoisses se sont rajoutées de la spasmophilie et de la tétanie qui elles sont aussi régulières mais ce qui me fais le plus souffrir reste bien les crises d’angoisses, une sensation terrible et la peur de me dire que je ne m’en sortirais pas. Pour la spasmophilie j’ai pris des anti- dépresseurs pendant plusieurs mois mais cela à complètement aggravé la situation et puis avec les médicaments je suis complètement épuisée donc j’ai atténué la prise du médicament ( sous l’avis de mon médecin bien sur ). Si vous avez des conseilles en plus du blog a me donner par rapport à mes soucis aussi de spasmophilie, je prend avec plaisir :) en espérant avoir une réponse de votre part.
    Clotilde

  25. linda 28 mai 2013 at 18 h 42 min #

    Merci bcp pour votre site je ne me sens pas la seul concerné j’aimerais tant m’en débarasser

  26. Francois 3 juin 2013 at 10 h 15 min #

    Je me suis beaucoup reconnu dans cet article. J’ai 24 ans, j’ai eu une période de crises d’angoisse régulières pendant 2 ans. Aujourd’hui je n’ai plus peur.

    Je suis passé à l’action.
    Et puis, quand on réalise que bout du compte, c’est qu’une crise d’angoisse, une toute petite effrayante crise d’angoisse, comme toutes les autres fois, la peur s’en va.

    Simplement, aujourd’hui, mes angoisses se manifestent à nouveau, la nuit, vers 5h-6h le matin.
    J’ai des débuts de crise ( des débuts car je contrôle tout maintenant)

    Dur de trouver l’origine….
    Dur de trouver une explication qui mettra fin aux angoisses.

    Ceci dit, je perçoit l’angoisse comme un « voyant » qui me dit:  » fait attention à toi »
    « fais attention à ta vie »

    Et puis pourquoi ne pas devenir la plus belle version de moi même apres tout !

    Let’s go!

  27. Mouton 9 juin 2013 at 12 h 19 min #

    Bonjour Sébastien,

    Ton article m’a permis d’au moins cerné où était mon problème car évidemment, je le savais mais c’est tellement plus facile de se dire que c’est pas la faute et que c’est ton corps qui a décidé de te pourrir l’existence.
    Sujet du deuxième cas, je crois qu’il va m’être très dur de changer mes habitudes de surfeur virtuel compulsif et prendre en main ces projets d’avenir que je laisse toujours sur un coin de table… mais si je veux aller mieux, selon ce que tu dis, je dois le faire, et en fait, même sans ça, je le savais pertinemment (c’est quand même toujours plus clair quand on te le dis franco^^)

    …Et être conscient que j’ai une femme qui m’aime peut-il m’aider d’ailleurs? Juste pour savoir!

    En tout cas merci! Lire ça alors qu’on a eu une crise récente et qu’on a peur qu’elle revienne, ça réconforte beaucoup!!

    • Sebastien
      Sebastien 27 juin 2013 at 11 h 12 min #

      Bien sûr ! ;)

      • mary 25 juillet 2013 at 21 h 14 min #

        Pourquoi la peur me submerge tant encore et cette peur de mourir remonte a chaque angoisse?pourquoi toujours axee sur soi et pas la peur de perdre les autres?je connais les causes a ma depression mais je n ai pas les moyens de la guerir

  28. Anonyme 20 juin 2013 at 14 h 43 min #

    merci pour ce blog! Il est super

  29. Anonyme 18 juillet 2013 at 22 h 08 min #

    Sa dure combien cette sensation de perte d’envis et de jois de vivre

    • Sebastien
      Sebastien 9 août 2013 at 15 h 13 min #

      Malheureusement, ça ne disparait pas tout seul.. Si vous ne faites rien, rien ne changera.
      Donc on peut dire que ça dure jusqu’à ce que vous commenciez à changer certains aspects de votre vie :)

  30. mary 24 juillet 2013 at 21 h 24 min #

    Comme la compassion fait du bien …et merci de nous reunir tous dans la meme galere on partage nos peines et nos espoirs.mes crises a moi sont comme les votres je les connais les reconnais j en aurai presque trouve la cause et trouver les solutions mais le plus dur reste a faire = de choisir de redevenir enfin !!!

  31. samantha 11 août 2013 at 20 h 37 min #

    Bonjour sebastien,

    Je suis tombee par hasard sur ton site que je trouve tres interessant.

    Cela fait maitenant trois ans que je souffre de crises d angoisse qui peuvent se transformer en veritables attaques de panique. J ai a present decouvert que ces crises resultent de peur infondees et je vis ma vie en fonction d elles, elles se manifestent lors de prises de decisions ayant un impact direct sur ma vie tel un changement d employeur, une acquisition immobiliere’, l achat d un animal …. elles me font a chaque fois marche arriere et m empechent d evoluer, j ai d ailleurs lu un de tes articles qui a confirme cette decouverte.

    Je suis suivie en acupuncture qui m a permis de reduire les symptomes physiques mais j ai aujourdhui compris que pour vaincre mes peurs il faut les affronter et les angoisses passerons, faire marche arriere ne sert qu a les laisser en sommeil.

    Je te souhaite une bonne soiree et merci encore pour ce site

    • Sebastien
      Sebastien 6 septembre 2013 at 15 h 15 min #

      Bonjour Samantha,
      Merci pour ton message.
      En effet il faut accepter le changement et se confronter petit à petit à ses peurs… mais se confronter ne veut pas non plus dire affronter. Le stress est le signe que tu sors de ta zone de confort, mais l’angoisse ou la panique est le signe que tu en sors un peu trop d’un coup. Il faut donc apprendre à les apprivoiser, comprendre les processus et avancer petit à petit.
      Mais tu as tout à fait raison, « faire marche arrière ne sert qu’à les laisser en sommeil » voir même à les renforcer encore plus.
      Bonne continuation,
      Sébastien

  32. emmanuelle 20 août 2013 at 19 h 56 min #

    Bonjour Sébastien et merci pour tous ces articles, c’est une mine incroyable d’informations pour tous ceux, comme moi, qui souffrent de leur mal être.
    Je suis surprise de ta clairvoyance pour ton jeune age, il est difficile de comprendre les mécanismes de l’angoisse et de la dépression, toi, non seulement tu les as bien compris, mais en plus tu les dissèques, les organisent et les transcrits pour nous, en nous donnant les meilleures solutions possibles pour les surmonter.
    Je vais dès maintenant m’entrainer au positif en évitant de raconter ici mes années d’angoisses, mais en disant que je vais guérir, et en partie grace à toi.
    Grace à tes articles, que je n’ai pas encore fini de lire, je sais où j’en suis : l’acceptation de l’angoisse, le lacher prise, ne pas lutter contre mais laisser venir et désamorcer … c’est dur. Mais j’y arriverai. Et tu m’y aura aidé.
    Le don et l’ouverture de soi aux autres est un élément vital, j’en prends conscience aussi en lisant ton blog.
    Bref, avec toute ma considération, mille merci et bonne continuation.

    • Sebastien
      Sebastien 6 septembre 2013 at 16 h 07 min #

      Merci Emmanuelle, et d’après ce que je lis tu es plus que bien partie !
      Je te souhaite plein de belles choses et toute la sérénité possible.
      Bonne continuation à toi ;)
      Sébastien

  33. Julie 15 septembre 2013 at 12 h 30 min #

    Bonjour ! Tout d abord merci .. Merci de tout ces articles qui aide ! Du travail que tu fournit pour nous aider … Je suis depuis un mois sujet a des crises d angoisse .. Tremblement incontrôlable, sueur , palpitation et bouffé de chaleur ! Avant j en fesait mais que le soir et surtout quand j avais mal au ventre ( peur de vomir ) et puis il y a un mois sans trop de raison apparente a mon travail ( donc en journée ) j ai fait une crise .. Si belle et si grosse que j ai du quitter mon travail avant la fin … Depuis je les enchaîne .. Même si a force de m informer et de piocher des astuces mes journées sont meilleur … Je n arrive plus a m endormir et a rentrer dans un sommeil profond …je suis épuisé …le matin je me  » réveil  » en angoisse .. En pleins d’emménagement de plus qui n accroît que mon stress … Pourtant c est un beau projet de construction ! Étant de nature anxieuse depuis toujours la je ne me reconnais plus … J arrive a un moment de la vie ou tout s enclenche et va bien … Mon couple une maison j Ai un travail des amis super … Alors pourquoi ??? Les psy m aident peux … D ailleurs ton blog m aide plus .. Il cible directement la cause et aide a la comprendre … J ai l impression d être dans une impasse ! HELP ! ;) merci

  34. Damien 1 novembre 2013 at 9 h 42 min #

    Bonjour
    Je suis nouveau sur le blog et j ai lu pas mal des commentaires dans lesquels je me reconnais beaucoup.
    Depuis quelque temps il m’arrive quelque chose qui me gache ma vie, mes journées et tous les moments que normalement on devrait en profiter ben pour moi c est juste un calvere, un combat contre moi meme… Un etat de stress et d angoisse m envahit mais sans vraiment de raisons, ca va du simple fait de se lever le matin au boulot avec une angoisse , jusqu au retrouvaille a la fin de la journée avec ma copine…cet etat me gache ma relation par peur de pas savoir de quoi parler, par peur de pas arriver a etre moi meme, par peur d angoisser et du fait etre tendu, pas relaxé..pourtant c est une fille sur laquelle je peux compter mais je crains parfois lui expliquer quesque j ai parce que quelque part elle a pas a subir tous mes etats et j ai pas vraiment envie parce que j ai envie de vaincre cette angoisse qui me pouri la vie! J essaye de rester fort , d arriver a me détendre mais c est tres difficile.je suis sans cesse en train de me poser mille questions sur tout ou n importe quoi, sur une telle situation ou une telle, peur de sortir avec ma copine parce que je crains et que je suis angoisé, peur de pas savoir quoi dire quand je suis avec un groupe de gens ou une personne que je connais pas vraiment…
    Pourtant au fond de moi ce coté d etre dans un etat bien comme je voudrais je le ressens par moment, comme si il avait envie de sortir et la je me sens bien..mais ca dur vraiment pas longtemps, a peu pres 5 secondes, et d un coup toutes mes questions que je me pose reprennent le dessus…je sais pas vraiment comment reagir , comment m en sortir de la..et j ai l impression de perdre la fille que j aime tellement….

    • Sebastien
      Sebastien 4 novembre 2014 at 14 h 19 min #

      Bonjour Damien,
      Personnellement, ça m’a beaucoup aidé d’en parler directement et très simplement.
      quelque chose du genre… « Voilà c’est pas facile pour moi de parler de ça, mais je vis des choses intérieurement qui sont assez difficiles etc. » Bref d’être très honnête et de dire ce qu’il se passe. Après avoir parlé de ces choses, après les avoir complètement « accepté » (assez pour en parler autour de toi), tu verras que ça n’aura plus aucune force et ça disparaitra. Car c’est principalement le fait de « lutter contre » et de pas accepter complètement ce que tu vis qui fait que ça le renforce. Cela demande de se montrer vulnérable mais ça te libèrera.
      Bon courage,
      Sébastien

  35. elodie 11 décembre 2013 at 15 h 25 min #

    je fait des crises d angoisse pendant plus 4 ans tous les jours au presque et puis depuis la rentrer au lycée je n en fait plus du tout , c est vraiment bizarre et je ne comprend pas pourquoi c est partie d un coup ?

  36. Charlotte 4 janvier 2014 at 21 h 22 min #

    Bonjour,
    Un grand merci pour se blog qui ma fait beaucoup de bien a lire. Alors voilà je suis sujette aux crises d’angoisses depuis quelques mois donc depuis peu. Je n’arrive pas a trouver la cause de ces crises.. C’est venu d’un coup a n’importe qu’elle moment de la journée. Devant la télé, au travail,avec des amies, en boite. Je ne fume pas ne boit pas. Je ne comprend pas et je n’arrive pas a mettre le doigt sur la cause. Je vois une énergéticienne et je ne veux prendre aucun médicament style l exomile et tous sa car j’ai peur de la dépendance et j’ai déjà essayer sa me shoot plus que autre chose et le lendemain je suis légume. Donc homéopathie tous ça j’essaye… Je suis assez entouré ma mère mon père mon copain m’écoute et m’aide beaucoup. Mais depuis quelques semaines je me dit que je suis folle.. J’ai peur qu’ont m’enferme donc sa me stress encore plus ! Ma mère me dit de ne pas m’encré ça dans la tête. Quand pensez vous ?
    En faite je crois que j’ai peur de la peur c’est peut être bête mais j’ai l’impression de m’angoisser seul car j’ai tellement peur de faire des crises que je me les déclanches seul.. Pouvez vous m’aidée ? Est ce qu’un jour cela va se stopper ?

    • Meli 26 mars 2014 at 12 h 57 min #

      Salut Charlotte,
      Je vis exactement la même j’ai constamment peur d’avoir une crise de panique et bien entendu plus bon y pense plus la crise surgit.
      Je n’arrive pas non plus à trouver la ou les cause(s) exacte(s) de ces angoisses. C’est très dur à vivre au quotidien et difficile à faire comprendre aux autres. J’ai des projets pleins la tête mais ces angoisses sont une barrière à mon épanouissement personnelet professionnel!!! Je ne veux pas vivre constamment comme ça je veux vivre comme tout le monde, profiter comme tout le monde de la vie sans m’angoisser et me renfermer dans cette bulle !!! Un combat pour une vie normal c’est tout ce que je veux!!

  37. Anonyme 17 février 2014 at 15 h 31 min #

    Bonjour Sébastien ,
    Je viens de lire votre blog, car j’ai un proche qui n’a pas 30 ans , et qui souffre d’angoisse , surtout la nuit , (suite à un drame familiale ) il se faisait aidé au début par un psychiatre (durée 3 mois ) il a tout arrêté , il trouvait que les médicaments prescrits étaient trop fort pour lui , comme vous le dîtes , certains fuient leur problème dans toutes sortes de dépendances , lui c’est :l’alcool ,cigarettes,grignotages, télévision,jeux vidéo ,.Lorsque j’en parle au docteur , pour savoir ce qu’on peut faire pour l’aider , la réponse est :c’est à lui de réagir à ce sujet ,l’entourage familial n’est vraiment pas aider !! en tout cas , j’ai pris note de vos écrits que je trouve super génial !pour aider toutes ces personnes souffrant d’angoisses .
    Merci Sébastien
    PS: je vais les faire lire à la personne de ma famille , encore Merci

  38. Géraldine 2 mai 2014 at 9 h 03 min #

    Lorsque l’on fait des attaques dès le réveil, pas facile de lâcher-prise !

    On se dit : « Tiens je devrais être bien après 8 heures de sommeil pour démarrer une bonne journée, alors que se passe-t-il ? ».

    Pourquoi je n’arrive pas à comprendre ce que veut mon subconscient qui depuis quelques semaines m’envoie des signes de stress évidents ?

    Il est vrai que je dois aller chez le stomatologue dans deux semaines pour un kyste apical et depuis que je le sais, j’ai l’impression que je pars me faire couper la tête !

    Déferlements de malaises, attaques, maux de ventre sont mon lot quotidien.

    Je suis sous anti-dépresseurs depuis 20 ans avec plusieurs tentatives de sevrages avortées et mon psy m’a conseillé d’augmenter le dosage quand il a vu dans quel état de stress je suis (j’ai perdu beaucoup de poids), ce que je refuse de faire de peur de « je ne sais pas quoi? ». J’avoue que même en sachant depuis des années ce que sont les attaques et ce qui les fait vivre, lorsque je médite cela me prend la journée puisque j’en ai plusieurs fois par jour et cela m’épuise.

    Je me demande si d’être focalisée sur les moyens de réduire l’angoisse n’accentue pas les choses puisque nous avons « la tête » dedans tout le temps.

    J’ai peur et même si je sais que c’est ce qui nourrit l’angoisse, je n’arrive pas à ne pas « être attentive » à la prochaine attaque.

    Lorsque l’on se sent crevée faut-il se reposer ou est-ce un cercle vicieux et une façon de trop s’écouter ?

    Quoi qu’il en soit, merci Sébastien pour ce blog qui illumine nos journées.

    • Blandine 2 mai 2014 at 11 h 46 min #

      Je suis touchée par ton témoignage Géraldine, car je vis un peu la même souffrance concernant les attaques de panique intempestives.

      De mon côté, ces attaques m’assaillent dès l’endormissement, ce qui me fait passer des nuits blanches.

      Je prends également un anti-dépresseur qui m’a été prescrit pour « trouble d’anxiété généralisée », et à chaque tentative de sevrage, vlan, rebelote, je suis prise de violentes crises d’angoisse que ni la raison ni les exercices de détente ne peuvent canaliser.

      Et bien sûr, le corps médical qui regarde avec des yeux d’étonnement comme si on le faisait exprès d’être dans cet état… .

      Je pense, à près maintes réflexions, que ce qui manque en France, ce sont des groupes d’aide au sevrage (ça existe bien pour la toxicomanie et pour l’alcool). En effet, on est seul face à cela, et les personnes qui ne vivent pas cet enfer ne peuvent pas comprendre, voire elles peuvent même nous enfoncer.

      Bravo à toi pour toutes tes tentatives de sevrage : je trouve que tu as beaucoup de volonté et de courage, et j’ai envie de te dire de continuer, à ton rythme, comme toi tu le sens.

      Je pense que la parole est libératrice du sentiment de honte et de culpabilité lorsque l’on prend ce type de traitement.

      Encore bravo à toi dans ce combat et continues!!!

  39. florence 21 juin 2014 at 14 h 32 min #

    bonjour je n’en peut plus depuis plus de deux ans je ne peut plus partir tellement car j’ai de très très fortes angoisses pour reprendre le train ou pour parcourir un long trajet en voiture je ne peut même pas prendre la nationale ni l’autoroute!mes trajets sont tous anticipés de manière à ce que je ne puisse prendre que les petites routes.
    Je ne sais plus quoi faire c’est pour cela que je me rends ici dans l’espoir que vous m’aidiez à trouver une solution et vous demander si vous pensez que je pourrai guérrir un jour?

    • Sebastien
      Sebastien 16 novembre 2014 at 19 h 47 min #

      Bonjour Florence, je comprends ce que vous pouvez ressentir car c’est quelque chose que j’ai vécu. Cela dit aujourd’hui j’en suis libéré, donc cela répond déjà à votre question : oui des solutions existent et vous pouvez en sortir. En ce qui concerne les solutions, il y a bien sûr tout ce que j’ai déjà partagé sur ce blog, cela dit je suis actuellement en train de créer une solution spécifiquement pour les problèmes d’angoisse car cela intéresse manifestement de nombreuses personnes. Je vous tiens au courant au travers de la newsletter du blog.

  40. Vani 20 août 2014 at 3 h 15 min #

    Hello tout le monde,
    J’ai commencer a avoir des problèmes d’angoisse stress anxiété il y a 7 ans donc j’avais 20 ans.
    Avant cela j’étais dans les espoirs Belge d’athlétisme donc sport de haut niveau.
    J’ai tout laisser tomber et je suis rester enfermé chez moi pendant +- 2ans.
    Heureusement j’étais chez mes parents donc je n’avais pas de responsabilité.
    J’ai fais le tour des hôpitaux, tous les examens possible sans jamais rien trouver.
    J’ai donc commencer la sophrologie ainsi que des visites chez un psy qui pratique notamment l’EMDR.
    Je n’ai jamais accepter de prendre des anxiolytiques ou antidépresseur mais je prenais des produits naturelle comme le millepertuis, la valériane, l aubépine et la passiflore.
    Je faisais de la méditation guidée et j’allais faire de la marche pendant minimum 30 min par jour même si c’était juste le tour de la maison car comme je l ai dis plus haut, je n osais plus sortir de chez moi, je développais des peurs,des phobies,…mais je me disais que je voulais m en sortir car j’avais quand même perdu 2ans déjà.
    Étant croyant, cela ma aussi bcp aidé car bcp de texte dans ma religion parle sur le fait de garder espoir, être endurant lorsque nous avons une épreuve,…
    Maintenant cela fait 7ans et j’habite avec mon amie, je fais du sport encore tous les jours ( pas de compétition mais j’ai repris un bon niveau). Je sors sans problème, je conduis, je mange dehors, bref j’ai repris une vie casi normal a 80%.
    Je veux juste vous dire chers amis, que nous sommes tout à fait normaux, et dans la majorité des cas, le problème vient du fait que nous sommes trop dirigé dans nos têtes.
    Déjà très jeunes je pensais de trop, tjr peur d’être malade ou autre, et récemment j’ai remarqué que lorsque je faisais quelque chose ( aller au sauna ou au Spa) et que j’avais un peu de stress, j’essayais de vivre la chose avec mon corps plutôt que mon esprit, quand je faisais du sport, j’essayais de ressentir mes pas sur le sol, mes muscles se contracté et se relâché, réguler ma respiration,… Au lieu de penser avec mon esprit ce us il pourrait m’arriver ou je ne sais pas quoi.
    En tout cas gardez toujours espoir et ne perdez pas confiance en vous, si vous avez ces signaux qui sont certe désagréable, c est que votre corps réagi bien vu qu’il vous préviens qu’il faut changer qq. chose ou réagir à qq. Chose.
    Ne stagnez pas car le corps est constitué de 70% d’eau et comme vous le savez déjà, lorsqu on va dans un parc ou il y a un petit étang avec de l’eau qui ne bouge pas(eau stagnante) elle ne sent pas bon et elle est pourri. Tandis que l.eau qui bouge se nettoie toute seul.
    Signé: un petit Belge :-)

    • Sebastien
      Sebastien 16 novembre 2014 at 22 h 01 min #

      Un grand merci à toi pour le récit de ton expérience. C’est un super témoignage qui va en aider plus d’un !
      Tu donnes de très bon conseils et résumes pas mal de points importants. Très bonne continuation à toi ;)

  41. Aline - Inspiré et Créé 19 septembre 2014 at 12 h 51 min #

    Bravo pour ce super blog, te lire est vrament captivant, tu parles d’humain à humain , pas comme certains blogs qui sont impersonnels et qui ne donnent nullement envie de lire…
    Bref, je suis devenu anxieuse depuis quelques années. Cela a empiré lorsque je suis devenue insomniaque pendant un an en 2012, ma situation professionnelle me mettait la pression car je travaille à mon compte.
    Bon, cette période insomniaque a cessé sauf que ça a laissé quelques sequelles dans mon mental. Disons qu’à chaque fois que j’ai un rendez-vous, j’ai peur de mal dormir et d’y aller en mode zombie à ce rendez-vous, c’est juste de la fatigue, mais bon, y aller en étant pas dans un bon état, c’est pas terrible…
    Donc voilà, le fait d’avoir peur de mal dormir fait que je dors mal… En ce début d’année, je n’avais plus du tout peur! Mais depuis mai, eh bien, c’est revenu… Après bon, il est vrai aussi que je suis en train de lancer un nouveau projet pro alors peut-être que c’est ça qui me fait devenir anxieuse et qui fait que cette peur de pas dormir m’est revenue…
    Surtout que ce projet avance lentement et je souhaitais qu’il avance plus vite… Bref, faut que je me calme!

  42. zizou 23 septembre 2014 at 12 h 27 min #

    bonjour,
    j ai eu la peur de faire du mal à mon fils par exemple  » l etrangler , l etouffer ou le faire tomber par terre  » et cette peur me fais beaucoup angoisssé car on ne peux pas faire du mal à la personne qu on aime le plus au monde qui est nos enfants
    ca me derrange enormement svp dites moi c est quoi la solution

    • Sebastien
      Sebastien 23 septembre 2014 at 17 h 56 min #

      Ce n’est pas grave d’avoir de telles pensées, ce sont vos peurs qui vous provoquent.
      La solution est de faire comme pour n’importe quelle autre peur : l’accepter, l’accueillir, la laisser remonter puis la laisser passer ;)
      Cela demande de détendre son corps, respirer, de rester au contact avec la sensation de votre peur, puis l’accompagner jusqu’à ce qu’elle se dissolve.

  43. Muriel 28 septembre 2014 at 20 h 38 min #

    Bonjour Sébastien,
    C’est marrant car je cherche quelques fois des réponses dues à mes angoisses. Et je tombe sur ton site avec cet article qui me parle car je suis en plein dans ce processus.
    En effet, j’ai eu durant des années des angoisses à passer des nuits entières sur internet car j’avais une peur, c’était qu’un astéroïde me tombe dessus. C’est idiot, je sais mais j’étais tétanisée à cette idée. Et bien sûr la maladie aussi m’angoissait.
    J’ai eu une vie de débauche, à sortir en boîte très régulièrement, je suis tombée dans l’alcool, je fumais et ce, depuis des années. Jusqu’au jour ou ces crises d’angoisses se sont transformées en attaque de panique, c’était terrible ! je croyais que mon cerveau allait déconnecter et que j’allais mourir. J’avais peur aussi de devenir folle. Et personne pour me soulager. J’ai eu la plus grosse peur de ma vie. De ce fait, j’ai essayer de maîtriser cette peur panique au fur et à mesure mais dès que je buvais de l’alcool, le lendemain, je faisais une crise. Mais il se passait quelque chose en moi. J’avais de plus en plus envie de changer pour ne plus avoir ces crises qui me pourrissent la vie quand même.
    Aujourd’hui, j’ai enfin été voir un magnétiseur et j’ai arrêté l’alcool depuis 2 mois. J’ai été courir pour la première fois hier et j’ai envie de continuer, je tente en ce moment d’arrêter de fumer (même si c’est dur) et ce matin, bizarrement, après un cauchemar qui m’a réveillé en tremblant, je pensais que j’allais faire une crise et je me suis mise à pleurer toutes les larmes de mon corps. A la fois pour cette tristesse qui m’envahissait, et à la fois je ressentais de la joie d’être arrivée à où j’en suis car en effet, c’est ce que je désire depuis longtemps mais le fait d’affronter la vie m’effraie probablement et par tous ces abus, mon corps dit stop. J’avoue que j’ai la peur que ça ne s’arrête jamais. Est-ce que cette question est normale à mon stade ? J’aimerai essayer la respiration mais j’ai beaucoup de mal à me concentrer. C’est quand-même un sacré combat. Enfin, en tout cas merci d’avoir donné un sens nouveau et positif à ce grand mal-être. Ton article donne de l’espoir à ceux qui se sentent emprisonnés par cette peur.

    • Sebastien
      Sebastien 29 septembre 2014 at 9 h 56 min #

      Bravo Muriel pour ton cheminement, c’est très courageux d’entreprendre des changements de ce type.
      C’est bien normal de se poser toutes ces questions; il faut les accueillir sans résister comme tu apprends à le faire avec tes émotions.
      Continue comme ça, tu est en train de semer les graines de ta sérénité future…
      …je sens qu’elle arrive ! ;)
      Bonne continuation !

  44. Laura 30 septembre 2014 at 22 h 46 min #

    Bonjour Sebastien,

    C’est au cours d’une bonne grosse crise d’angoisse cette nuit que je tombe sur votre blog. J’adore la comparaison avec le lion. J’y penserai la prochaine fois. Ce n’est pas ma première crise d’angoisse, mais ce n’est jamais une partie de plaisir. L’impression qu’on est seule, que personne ne peut rien pour vous et que notre vie va s’arrêter.
    Je sais que c’est un signal d’alarme : mais pour quoi ? Je ne le sais pas encore. Me dire d’arrêter ce que j’ai fait ou me dire oui, tu as peur, mais continue ?
    J’ai eu l’impression d’oser être moi-meme et voilà que j’ai tellement peur, que je m’en veux finalement d’avoir fait cela.
    Difficile d’y voir clair.
    Merci en tous cas pour tes messages utiles et réconfortants.

    • Sebastien
      Sebastien 4 novembre 2014 at 11 h 30 min #

      Bonjour Laura,
      Fais toi confiance, et continue d’avancer vers là où ça te semble le plus juste…
      …et ce même si ça fait peur.
      Oser être soi-même demande du courage mais ça en vaut la peine ;)

  45. missdiou 5 octobre 2014 at 19 h 24 min #

    bonjour, je suis spasmophile depuis l’âge de 13 ans j’en ai plus de 48 elles c’étaient calmées , là depuis 6 mois ça c’est déclenché pas de la même façon c’est à heures régulières et ce sont des vagues d’angoisse mais controlable en pleine nuit ça me reveille et je transpire que faire?

    • Sebastien
      Sebastien 4 novembre 2014 at 11 h 34 min #

      Bonjour, vous trouverez de nombreuses ressources sur ce blog afin d’apprendre à mieux gérer ces angoisses, et petit à petit les voir disparaitre. Je vous laisse prendre le temps de parcourir les articles et pratiquer les techniques que vous découvrirez. Essayez par exempple « la respiration abdominale », ou encore « l’ancrage »

  46. Julie 7 octobre 2014 at 11 h 35 min #

    Bonjour tous le monde et Sébastien voilà 10 mois que l’angoisse m’a submergé après des événements familiaux douloureux j’ai été a la hauteur pr toutes les choses que je faisais ça me rendait fière de moi alors que je suis quelqu’un qui n’a pas confiance en moi a la base ces événements douloureux et dur sont passés et derrière j’ai déclenché mes premières crises d’angoisses qui se manifestait que la nuit ! … Ensuite il me vaine la peur de mourir et des maladies j’ai été arrêté 2 mois et j’ai repris pas comme avant en étant un peu plus fatigué mais bon j’ai préparé mon mariage et mon achat de maison avec ma lune de miel et pdt mon déménagement ces crises sont revenus, et j’ai fais un malaise en lune de miel car n’arrêtant pas de faire des choses je ne l’alimentait pas beaucoup du au stress, j’ai perdu beaucoup de poids par rapport a tout ça j’essaie de m’en sortir j’ai une très belle vie un mari qui m’epaule mais ces peurs et cette fatigue prennent le dessus malgré tt, je fais de la sophro et je vais commencer le shiatsu …
    L’ennui c’est que tt ce mal être m’apporte des névralgies mal de dos etc…
    Je pense que ça doit être les vannes qui ont lâchés dues a ces 4 années ou j’ai porté beaucoup de choses et essayer de reprendre ma vie speed après ces épisodes n’a pas du m’aider, maintenant j’essaie de me reconstruire doucement c’est difficile et on se sent diminué … Ne jamais perdre espoir car la vie est un cadeau ! Bien a vous tous et a notre combat ! Julie

    • Sebastien
      Sebastien 4 novembre 2014 at 11 h 24 min #

      Bonjour Julie, oui la vie est un cadeau ;)
      Profitez-en, et bonne route dans votre reconstruction.
      Amicalement,
      Sébastien

  47. nataly 11 novembre 2014 at 12 h 32 min #

    Bonjour,
    Je vous ai vu sur un replay et je suis allée voir votre site, je ne sais pas encore si vos techniques vont m’aider mais votre site deja me montre que je ne suis pas seule à vivre ça et aussi que des méthodes autres que les médicaments existent.
    mes crises gâchent tout, cela m’empêche même de réaliser mon rêve avoir un enfant et mon compagnon perd patience, je le comprends…
    Agir je crois que c’est la clé que vous me donnez! J’espère qu’elle ouvrira une porte qui me libérera de mes tensions merci sébastien

    • Sebastien
      Sebastien 11 novembre 2014 at 20 h 20 min #

      Bonjour Nathalie,
      Bienvenue à vous sur ce site, et j’espère moi aussi qu’il vous aidera à réaliser votre rêve ;)
      N’hésitez pas à prendre le temps de bien le fouiller car il y a de nombreuses ressources un peu partout.
      Je vous souhaite plein de belles choses,
      A très bientôt,
      Sébastien

  48. helene 15 février 2015 at 3 h 40 min #

    Bonsoir ou bonjour,
    petite insomnie du matin. je ne me plains pas ai dormi quelques heures d’affilée quand même ;).
    Merci pour ce texte très pertinent.
    Personnellement, j’ai fait des crises d’angoisse durant des années sans jamais bien savoir de quoi il s’agissait ( un malaise, une peur intense, le blocage complet…)
    Et puis, il y a deux ans, une série de très grosses angoisses au travail ( que j’aimais mais qui était très stressant, très énergivore) m’ont fait comprendre d’un coup, exactement comme tu le dis : » il est temps d’arrêter ».
    C’est ce que j’ai fais : arrêt de travail, repos complet pour me soigner et depuis je me reconstruis lentement un mode de vie qui me convienne.
    Ce qui est dingue, je trouve, c’est que parmi les nombreuses personnes que j’ai vu, médecins, infirmières CMP, psychiatres, personne n’a jamais su me tenir ce discours simple… Il a fallu le trouver seule. Si à vingt ans, on m’avait mis sur la piste ( expliqué déjà ce qu’il m’arrivait !) que de temps gagné. Et c’est malheureusement, c’est également pour de nombreux autres aspects de la santé (j’ai appris seule à gérer mes douleurs chroniques…)
    Encore aujourd’hui, je crois que c’est le seul site où je vois cela écrit noir sur blanc, sans euphémisme, détours, entourloupes. Alors merci. Merci pour ceux qui pourront gagner du temps dans leur vie, en voyant combien il est temps d’arrêter,d e changer ce qui ne va pas) en vous lisant.
    Depuis peu, je me rends compte que la meilleure solution à mes angoisses reste l’action, même petite. Mais faut-il encore avoir pris le temps de se demander sincèrement si ce que nous avons nous convient.

  49. Laurence 25 avril 2015 at 15 h 44 min #

    Bonjour Sébastien!
    Est-ce que tu as été confronté à la chose suivante: alors que tout va bien dans ta vie, tu cherches des trucs pour angoisser parce que tu es tellement habitué à être mal que ça t’angoisse que tout aille bien!
    Et que tu te dis que tu ne mérites pas ce bonheur et donc tu te punis, plus ou moins consciemment. C’est un cauchemar! Dans mon cas, tout va enfin bien pour moi mais pas pour ma mère alcoolique et donc c’est comme si je m’interdisais d’aller bien, comme si je devais continuer à souffrir avec elle…

Laisser un commentaire