La recette du bonheur révélée par 200 sages

200 sages nous livrent la recette du bonheur sur un plateau. Ils nous révèlent leurs 5 perles de sagesse, leurs 5 secrets du bonheur.

Cet article est une chronique du livre  » Ce qu’il faut savoir avant de mourir  » de John Izzo

Le titre est choc, je vous l’accorde. Mais sachez qu’il aurait très bien pu s’intituler: « ce qu’il faut savoir pour bien vivre »…

Avez-vous déjà souhaité poser des questions à 10 personnes sages, sereines et heureuses? Alors que pensez-vous de poser des questions à plus de 200 sages âgés de plus de 60 ans? à 235 personnes ayant été désignées par leur entourage comme les personnes les plus sages et les plus sereines qu’elles connaissent? Voulez-vous connaître leur secret du bonheur?

Ce livre vous permet d’entrer en contact avec une bonne partie de la sagesse de ces 235 personnes. « Si vous voulez connaître le secret d’une vie heureuse, posez la question à quelqu’un qui a trouvé le bonheur ».

recette du bonheurL’auteur, John IZZO, est parti du principe que presque chacun d’entre nous connaît une personne sage. Il a donc demandé à 15 000 personnes de lui designer qui était la personne la plus sage et heureuse qu’elle connaissait. Il a reçu plus de 1000 réponses. Il a ensuite fait quelques entretiens préliminaires et a enfin choisi 200 personnes, avec pour seul critère d’être âgé de plus de 60 ans (et heureux naturellement!).

Selon l’auteur, on peut découvrir la recette du bonheur et les clés de la sagesse de la même façon qu’on peut dénicher un bon hôtel sur internet: en s’intéressant aux témoignages.

Quand vous voulez choisir un hôtel ou un produit et que vous avez 200 témoignages avec 200 fois la note de 20/20, vous foncez. Ici, ces 235 personnes nous livrent des clés de sagesse pour une vie heureuse, en donnant à ces « secrets du bonheur » des notes de 22/20 :-) alors je pense que l’on aurait plutôt intérêt à les écouter.

Selon ces 235 sages, la recette du bonheur, les 5 secrets du bonheur, les 5 « perles de sagesse » qui donnent un sens à la vie, les 5 choses qui comptent vraiment afin de vivre sereinement sont :

Demeurer fidèle à soi-même
Ne laisser aucun regret derrière soi
Devenir amour
Vivre le moment présent
Donner plus que ce que l’on reçoit

Regardons plus précisément ce à quoi ces « perles de sagesse » correspondent:

Recette du bonheur n°1 : Demeurer fidèle à soi-même

« La plus grande tragédie dans la vie, c’est de l’avoir passée tout entière à pêcher pour finalement réaliser que ce n’était pas du poisson que nous cherchions. » Henry David Thoreau

Par demeurer fidèle à soi-même, ces sages nous disent d’écouter notre cœur, de faire ce qui compte pour nous, et d’être la personne que nous voulons être.

L’auteur nous livre une technique pour savoir si on a été fidèle à soi-même pendant une journée : A-t-on une « bonne fatigue » ou une mauvaise fatigue? En prenant conscience de notre « qualité de fatigue » chaque soir, on saura petit à petit ce qui compte pour nous et ce qui nous dévie de notre trajectoire.

Essayez: notez votre état de fatigue une journée où vous n’êtes pas sorti de chez vous, et notez votre état de fatigue une autre journée où vous serez sorti au moins 30 minutes dehors. La différence est très nette.

Quelques questions à se poser régulièrement:
– Est-ce que cette journée a été satisfaisante?
– Aujourd’hui, est-ce que j’ai été la personne que je veux être?
– Est-ce que j’écoute mon cœur en ce moment?

Recette du bonheur n°2 : Ne laisser aucun regret derrière soi

« La conquête de la peur est le début de la sagesse. » Bertrand Russel

Un grand nombre des personnes interviewées soulignent l’importance de prendre des risques pour pouvoir vivre sans regret. Selon Ken, 63 ans,« le pire regret dans la vie est d’être passé à côté de ses rêves ». À l’heure de notre mort, nous ne regretterons certainement pas les moments où nous avons échoué, mais les moments où nous n’avons pas essayé.

Quelques questions à se poser pour intégrer cette « perle de sagesse »:
– Est-ce que la peur m’a empêché d’accomplir certaines choses aujourd’hui?
– Comment faire preuve de plus de courage la prochaine fois?
– Qu’est-ce que je ferais demain s’il ne me restait plus qu’un mois à vivre?

Recette du bonheur n°3 : Devenir amour

« Une existence sans amour est une vie vide, sans but. » Leo Buscaglia

Devenir amour est un choix conscient. Selon ces sages, l’amour n’est pas juste une émotion. C’est aussi et surtout une attitude. On peut choisir d’être une personne aimante à chaque instant. Aimante d’abord envers nous-même, envers les personnes qui nous entourent, puis dans toute interaction de la vie quotidienne. Chaque personne dont nous croisons le chemin devrait repartir plus heureuse après avoir été en contact avec nous.

Quelques questions pour intégrer cette troisième perle de sagesse:
– Aujourd’hui, ai-je privilégié les choses ou les gens?
– Est-ce que j’ai fait preuve de gentillesse envers les personnes qui m’entourent?
– Est-ce que j’ai fait preuve d’amour envers moi-même ou est-ce que je me suis livré à un monologue intérieur négatif?
– Est-ce que j’ai planté des fleurs ou des mauvaises herbes dans mon esprit?

Recette du bonheur n°4 : Vivre le moment présent

 » Vivez chacun de vos jours comme si c’était le dernier; vous finirez bien par avoir raison. » Leo Buscaglia

recette du bonheurEn termes simples, vivre le moment présent consiste à vivre pleinement chaque instant. Cela consiste, quelle que soit votre activité du moment, à rester dans le présent et ne pas se perdre dans le passé ni à anticiper l’avenir. Cela signifie aussi que le bonheur peut être déjà là, maintenant, si on le choisit. Je vous rassure, il faut parfois une vie pour réellement vivre au présent à 100%.

Pour débuter, je vous conseille de lire « la sérénité de l’instant présent« , un livre simple qui permet de mettre en pratique notre conscience au moment présent dans la vie de tous les jours.

Quelques questions à se poser pour vivre le moment présent:
– Est-ce que j’ai pleinement apprécié tout ce que j’ai fait aujourd’hui?
– Quelles sont les 3 petites choses que j’ai appréciées aujourd’hui?
– Est-ce que j’ai avancé consciemment dans la vie ou est-ce que j’ai couru aveuglement?

Recette du bonheur n°5 : Donner plus que recevoir

« Un individu ne commence réellement à vivre que lorsqu’il s’élève au-dessus des limites étroites de ses préoccupations individuelles pour embrasser celles beaucoup plus vastes de l’humanité toute entière » Martin Luther King

On ne peut pas contrôler l’amour que l’on reçoit, mais on peut contrôler l’amour que l’on donne. C’est donc sur ce dernier que l’on doit se concentrer. En plus, une majorité de ces sages souligne avoir éprouvé des bonheurs plus intenses en donnant qu’en recevant. Nous cherchons le bonheur, et étrangement, »c’est lorsque nous donnons que le bonheur nous trouve ».

Quelques questions à se poser pour intégrer ce « secret du bonheur »:
– Cette semaine, ai-je contribué avec un petit geste à faire de ce monde un meilleur endroit où vivre?
– Me suis-je rappelé aujourd’hui que je fais une différence dans ce monde, même si je n’en ai pas conscience?
– Ai-je été gentil, généreux et charitable cette semaine?

Savoir et agir: la mise en pratique des 5 perles de sagesse

recette du bonheurVous vous attendiez peut-être à découvrir, enfin, le secret du bonheur. Malheureusement, vous vous êtes sûrement rendu compte que vous connaissiez déjà ces « secrets ».

Ce n’est pas « savoir » qui pose problème, mais plutôt de « mettre en pratique ». On sait tous comment avoir un corps sain, mais on mange n’importe quoi. On sait tous que fumer c’est mal mais on le fait quand même. On sait tous que l’on doit prendre soin de nos relations, mais on s’énerve pour un rien.

Heureusement, ce livre donne aussi quelques outils pour mettre en pratique ce que vous allez apprendre. Par exemple, les questions que je vous propose à la fin de chaque chapitre. En se les posant tous les soirs (ou toutes les semaines), cela nous permet de prendre conscience de toutes ces perles de sagesse appliquées au quotidien, ou non, et de rectifier le tir si nécessaire. Même si on se rend compte que l’on n’a pas bien agit, que l’on a échoué encore et encore, c’est pas grave. Ne vous jugez pas. Rappelez-vous la deuxième perle de sagesse: le plus grand regret que l’on peut avoir à la fin de sa vie, ce n’est pas d’avoir échoué, c’est de ne pas avoir essayé ». Alors échouez, échouez, et échouez encore tant que vous essayez. Chaque échec vous rapproche un petit peu plus de la victoire.

Un dernier cadeau

« Même la mort ne fait pas peur à celui qui a vécu avec sagesse » Bouddha

L’auteur affirme que sur les 230 personnes interviewées, presque aucun ne craint la mort. Intégrez dès aujourd’hui ces perles de sagesse et vous ne craindrez bientôt plus la mort, et vous serez heureux!

Je recommande vraiment ce livre à tout le monde. La sagesse contenue dans ce livre est inestimable. Il se lit très rapidement, et les témoignages sont très touchants. Ce livre contient la sagesse extraordinaire de gens qui ont trouvé un sens à la vie. Voilà encore un livre qui peut définitivement vous aider dans votre quête d’une vie plus sereine.

« Ce qu’il faut savoir avant de mourir » sur Amazon

Partagez cet article :) Merci!

cadeau-500

5 réponses à “La recette du bonheur révélée par 200 sages”

  1. jane 6 mai 2012 at 20 h 42 min #

    je trouve que vous etes un peu jeune pour vous lancer dans un guide comme ça…….

    • Sébastien 6 mai 2012 at 23 h 38 min #

      Bonjour Jane,
      Je comprends votre point de vue. Seulement vous devez comprendre qu’ici, ce n’est pas moi qui révèle « ma recette du bonheur » mais 200 personnes agées qui ont été considéré comme « sage » par leur proche, qui ont plus de 60 ans et qui vécu une vie bien remplie.
      Tout ceci a été résumé dans ce livre de « John Izzo », que je recommande vraiment et qui est pleins de sagesse.
      Sébastien

  2. Joëlle 8 mai 2012 at 5 h 36 min #

    Très intéressant. Merci pour cet article.

  3. Nelly 8 mai 2012 at 13 h 31 min #

    Bonjour Sébatien,

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec la Recette 5 : ‘donner plus que recevoir’ car si cela est possible et bénéfique lorsque l’on se sent parfaitement bien, il est aussi absolument nécessaire de penser à soi d’abord (surtout pas d’abnégation comme on le dictait aux femmes il y a encore 50 ans !), contrairement à ce que nous a inculqué notre culture judéo-chrétienne car c’est parce que je ne pensais pas assez à moi (mais aux autres d’abord), que je pense être tombée malade vu que je ne m’écoutais pas assez.

    • Sébastien 8 mai 2012 at 13 h 40 min #

      Bonjour Nelly,
      La recette 5 est : « donner plus que recevoir », mais en aucun cas elle ne veut dire « ne pas penser à soi »
      En fait je suis tout à fait d’accord avec toi : « la première personne à qui l’on doit donner, c’est soi-même »
      Se donner à soi, puis donner aux autres, c’est ce que l’auteur veut dire je pense.
      Et ce que cela signifie aussi, c’est que l’on peut se donner à soi-même certaines choses (amour, écoute…) au lieu d’attendre de les recevoir de quelqu’un d’autre.
      Merci pour ton commentaire :)
      A bientôt,
      Sébastien

Laisser un commentaire