Une petite lueur d’espoir…

Comme vous le savez peut-être, chacun peut s’il le souhaite laisser un commentaire à la fin de chaque article. J’en profite d’ailleurs pour vous dire que tous vos commentaires me font très plaisir et je vous en remercie.

De temps en temps, certains de ces commentaires sont tout simplement exceptionnels !

C’est d’ailleurs aussi pour cela que je vous conseille de ne pas juste lire les articles … mais aussi tous les commentaires qui les suivent, car certains de ces messages ont parfois autant de valeur si ce n’est plus que l’article en question !

C’est justement le cas d’un commentaire que j’ai reçu d’Elise et que j’ai pour une fois décidé de mettre en avant (Elise tient d’ailleurs également un blog pour ceux qui s’y intéressent et qui s’intitule Voyage au coeur de l’humain.)

Bon je dois avouer que le premier paragraphe est assez flatteur en ce qui me concerne :) … mais j’ai surtout trouvé toute la suite de  son  message très inspirante et très juste, et ça m’a beaucoup parlé.

J’espère que ça vous parlera également. En tout cas je ne l’aurais pas mieux dit !

 

 

Bonjour Sébastien, je continue comme prévu de parcourir ton site en détails, je lis chaque article et chaque commentaire.

Tu me fais penser à un David servant Schreiber qui était un homme simple et pourtant profondément intelligent et qui avait un très grand cœur. Comme toi, de par sa popularité, il a aidé des milliers de gens sur la voie de la guérison, de leur cheminement aussi, il avait le même espoir, la même flamme communicatrice dont a tant besoin l’humanité!

Quant aux milliers de personnes qui lisent ce site et qui donc, quelque part ressentent une grande souffrance, je voudrais leur dire qu’ils ne sont pas fous, faibles ou malades, bien au contraire!

Cette sensibilité est un trésor.

lueur d'espoirLeur souffrance les amène à enfin prendre soin d’eux-mêmes, à se pencher sur l’essentiel de l’humain, c’est-à-dire son cœur, sa raison de vivre, le sens de leur vie et ce qu’ils veulent en faire.

Qu’ils sachent (et ton site est là pour leur rappeler et maintenir leur flamme) que oui, les douleurs et les angoisses intolérables pourront cesser (et tant de personnes sont là pour en témoigner!) pour peu qu’ils gardent “la foi”, qu’ils s’accrochent à ce désir qui se fait sentir, si timide au début mais qui va grandir.

Un désir de vivre autrement, au plus près de soi-même, au plus près des autres, quelque part, plus vrai; une vérité à trouver en soi-même, sa vérité et pas celle d’un autre.

Qu’ils sachent que ce n’est pas seulement l’arrêt de la douleur ou la fin de la dépression qui les attend mais quelque chose d’autrement plus fort, plus intense, plus merveilleux, le retour à la Vie.

Un retour à la vie comme une petite lueur, une petite flamme qui se ravive, qui fait baisser d’un degré la douleur, qui donne envie de lire, de voyager, de rencontrer, d’aimer comme jamais, de créer, de construire, de partager.

Cette réalité-là est accessible à tout être humain, certes, non sans efforts et une bonne dose de courage et de patience!

Je finirai par une citation d’un grand psychiatre de l’humain extraite d’un livre essentiel à celui qui souffre de dépression: l’expérience dépressive d’Yves Prigent :

~ Winicott prétend qu’ils n’ont pas assez de santé pour tomber malades, pour oser être à terre. Si on se déprime, si on craque c’est que l’adulte n’a pas tout à fait étouffé l’enfant, c’est que le désir se sent capable de prendre le pouvoir, à sa manière, par un coup de faiblesse. ~

Bonne chance à tous dans ce merveilleux cheminement vers votre être.
Merci à toi Sébastien.

cadeau-500

40 réponses à “Une petite lueur d’espoir…”

  1. jessica 6 mai 2013 at 14 h 25 min #

    Bonjour Sébastien, cela fait maintenant 4 mois que j’ai ces angoisses inexpliquées mais grâce à ton blog j’arrive un peu mieux à les gérer. Je remercie toi et les personnes comme Elise qui me redonne l’espoir quand j’ai l’impression de retomber dans ce sentiment horrible…
    Merci.

  2. sébastien livingston 6 mai 2013 at 14 h 35 min #

    Très beau texte ! Il est effectivement très inspirant. Merci à tous pour vos blog qui sont des sources de réconfort !

  3. fernandes 6 mai 2013 at 14 h 47 min #

    Bonjour sebastien
    ca fait tellement longtemps que je souffre de depression et crises d angoisses je connais deroxat xanax seroplex, apres ma 2eme tentative d arreter tout ces medicaments et en fesant des recherches sur le net que je suis tombé sur ton blog pour moi c’est comme la lummiere au fond d’un grand tunnel noir je lis chaque article et chaque article me donne un peut d espoir et mantenant je me dis que je peux y arriver et pour cela je voulais te dire merci, mantenant je sais que je serais capable de vivre sans etre depandente des medicaments et je sais que je ne suis pa seule,merci de tout mon coeur
    licelia

    • Sebastien
      Sebastien 17 mai 2013 at 11 h 28 min #

      Bonjour Licelia,
      Merci pour ton commentaire, et bon courage à toi pour la suite !
      Sébastien

      • fernandes 17 mai 2013 at 19 h 07 min #

        Sebastien
        j aimerais que tu me dise comment ta reussi a te debarasser de tout les angoisses a sortir de la depression depuis 2mois j prend plus de traitement car aussi mon compagnon me disait k j ete pas moi meme mais anesthesié par les medoc mais controler tout cela j sais que demande un grand travail sur soit alor que j fais des crises au travail la fatigue a pris le dessus j commence a manger de moins en moins a nouveau vertiges,j aimerais que tu me dises comment tu as supporter tout cela,des fois j pense a reprendre l traitement a nouveau mais au meme temps j veut y arriver

        • Sebastien
          Sebastien 24 mai 2013 at 15 h 14 min #

          Je te conseille de prendre du temps pour fouiller les articles du blog, et petit à petit commencer à suivre les conseils et pratiquer les exercices.
          Il y a beaucoup de ressources pour t’aider sur ce blog, tant au travers des articles que des commentaires.
          En tout cas tu as la volonté, les outils maintenant il faut passer à la pratiquer et accepter que cela prenne un peu de temps :)
          Bon courage !

          • fernandes 24 mai 2013 at 17 h 24 min #

            J suis consciente que ca mettra du temps deja je me suis rendu compte que je respire pas par l ventre mai par le torax,depuis j essaye de reapprendre a respirer,ce une vrai lutte pour redevenir soit meme,j m appercoit que le corps et l esprit son en desaccord,il y a une enorme fatigue physique qui s installe,mais j ai des moments ou j me sens bien malgre tout j sais que j ai encore du chemin a faire,le pouvoir du moment present un livre qui haide bq,les crises d angoisse sont legerement moin fortes car j pratique la respiration abdominale et ca soulage vraiment tout en fesant un grande effort pour rester consciente sur ce qui mon corps me transmet lors d une crise,mais j ai encore du chemin a faire mais j y croit j y croit que un jours tout ca sera que un mauvais souvenir
            merci a toi

  4. arnim 6 mai 2013 at 14 h 58 min #

    bonjour tout le monde
    je te remercie sebastien pour ce blog car le moins qu’il pourrait m’apporter c’est une étincelle d’espoir et en ce moment je n’ai besoin que de cela ….car je sais que la petite étincelle grandira petit à petit me menant à la fin du tunnel…. je sais que tout le monde ici me comprendra… on est pas seul dans notre solitude…et si on écrit ici c’est justement pour dire qu’on a cette foi qu’un jour on fera notre retour à la vie; à nous mêmes et à ceux que nous aimons et qui chaque jour nous aide à continuer le combat… et à tous ceux; comme moi; croient au soleil qui finira par nous éblouir je dédie ces citations:
    – » il faut être allé au fond de la douleur humaine; en avoir découvert les étranges capacités pour pouvoir saluer… ce qui vaut la peine de vivre » André Breton
    – » chaque malheur; petit ou grand est l’occasion de se découvrir; de se redéfinir pour mieux habiter sa vie et l’aimer » David le Breton prof de sociologie psychologies magazine Juin 2012
    soyons forts pour habiter et aimer la vie!

    • Sebastien
      Sebastien 17 mai 2013 at 11 h 30 min #

      J’aime beaucoup ces 2 citations !
      Merci pour ce partage.

  5. audrey 6 mai 2013 at 16 h 41 min #

    Bonjour a tous,
    En parcourant les sites de long en large comme pas mal d’entres vous je suis tombé sur le site de sebastien qui m’a appris ce qu’été les symptomes de la crise d’angoisse au bout de 14ans il été temps que je sache…. oui merci aux professionnels de la santé…bref….hein!!!!!
    Et je suis tombé aussi sur le site de Geert un flamant belge qui est expert dans les crises d’angoisses puisqu’il en fait pendant pret de 14ans donc il sait prit en main comme nous tous psy, medecins, medocs…..bref et toujours rien alors il a cherché et il a suivi un programme aux etats unis et maintenant il a son site comme sebastien le petit plus de Geert c’est qu’il en fait aujourd’hui une aide plus poussé, un programme de 15semaines, j’en suis moi meme a la 2ème semaine et je ressens deja un changement mais bon pour le moment c’est pas enorme car sebastien m’a deja expliqué les symptomes et ça c’est l’explication de la premiere session.
    Voila son site est sans angoisse.com
    Ne perdez pas espoirs car tant que votre coeur s’ emballe c’est que vous etes vivants ;-p
    Bon courage a vous tous…..

    • Eliah 6 mai 2013 at 17 h 38 min #

      J’ai accompli le programme de Geert et les résultats pour moi n’ont pas été au Rdv et j’ai pourtant respecte tous « les devoirs » jusqu’à la semaine 15.

      Aujourd’hui et après 16 ans de « lutte » avec l’agoraphobie j’ai réalisé qu’il faut retrouver l’enfant blesse qui est en chacun de nous et le laisser s’exprimer (même si cela sous-entend lâcher-prise et que c’est ce qu’on ne veut surtout pas !!!).
      Rien ne peut arriver de grave en se laissant aller à ressentir ses émotions plutôt que de vivre dans l’evitement pour ne pas se retrouver face à ses malaises et souffrir quotidiennement d’angoisses anticipatoires.

      Nous autres angoisses avons passé bcp de TPS a nous inquiéter pour les autres (qui ne nous le rendrons pas forcément un jour!) délaissant notre propre souffrance.
      Aujourd’hui, n’est-il pas légitime de réconforter l’enfant que vous étiez et qui a souffert sans que vous lui prêtiez attention?

      Aujourd’hui ses symptômes (attaques de panique) ne sont que l’alerte et l’intérêt qu’il souhaite qu’on lui porte.

      Pensez d’abord à vous et vous verrez que cela ira mieux.

      Merci a ce site et à Sébastien qui si jeune à déjà compris l’essentiel.

      Péage a tous

  6. Laurence 6 mai 2013 at 17 h 01 min #

    Bonjour à tous,
    d’abord, elle m’a fait pleurer Elise, avec son texte, en plein dans le mille!
    ensuite, merci à toi Sébastien, ce que tu fais c’est fantastique!
    Troisièmement, je suis moi-même en lutte depuis 15 ans et en ce moment, c’est encore un creux de vague mais je viens de trouver une super thérapeute ( qui me soigne en hypnose notamment)
    Finalement, je connais le site de Geert, il a fait un travail extraordinaire et il est super.C’est juste moi qui n’ai pas eu la volonté? le courage? de mener sa méthode jusqu’au bout.
    Courage à tous et tenons-nous par la main!

    • Elise 20 mai 2013 at 12 h 23 min #

      Merci Laurence, je crois qu’il est important d’oser changer de thérapeute quand on se retrouve bloqué depuis des années.
      Se faire confiance, ne pas hésiter à changer tant que le changement positif n’est pas advenu!

  7. Ludothoms 6 mai 2013 at 17 h 05 min #

    Bonjour,
    Je remercie infiniment et de tout coeur Sébastien pour son blog, depuis de nombreuse années je souffrais de spasmophilie, de dépression, d’agressivité, de mal être… en faite tous les symptômes qui inflige à votre être une existence pénible et malheureusement chaque jours. Depuis la lecteur et la relecture de ton blog, ma vie est complètement différente tout en étant beaucoup plus présent à ce que je fait et en ne pensent moins au mauvaise choses. Je pratique la respiration consciente plusieurs fois par jours ainsi que d’autres méthodes et exercices méditative et respiratoire, cela m’aide énormément. Chaque ouvrages dont vous faite l’éloge sur ce présent blog, j’essais de me le procurer, ainsi ma bibliothèque na jamais été aussi garnis en livres sur tous les sujets traitants  » d’une vie plus sereine », le bouddhiste est devenu dans ma vie très présente.
    Sa fait maintenant plusieurs mois que je connais votre blog, vu que cela à profondément changé mon existence, je me devait de vous envoyer ce message de sympathique et de remerciement.
    Merci de tout mon coeur Sébastien.

    Ludothoms

    • Sebastien
      Sebastien 17 mai 2013 at 11 h 42 min #

      Un grand merci pour votre message qui me touche beaucoup.
      Excellente continuation à vous, et je pense que plus rien de peut vous arrêter maintenant :)

    • angel 3 août 2013 at 23 h 35 min #

      Bonjour
      Je lis vos commentaires et je me demande comment vous faites pour etre ouvert d esprit, a juste lire des textes et vous sentir bien ? Aujourd hui je souffre de crises d angoise depuis plus de 5 ans . Je connais les moment ou elles peuvent venir c est toujours pour les mm choses, sous la douches, en mangeant , en étant seul et j en passe . J ai été sous anti depresseur pendant plus de 2 ans. Suivi une thérapie qui n abouti a rien . J ai une barre de fer ds le ventre du matin au soir. Difficulté a respirer tt les jours . Aujourd’hui je sais plus quoi faire mais prête a tout pour sortir de se calver .
      aidez moi

  8. Jonathan 6 mai 2013 at 18 h 41 min #

    Bonjour Élise,

    Je partage tout à fait ton commentaire comme je me retrouve dedans. La sensibilité est un bel avantage quand on a les outils pour l’utiliser afin de s’ouvrir au monde.
    Comme toi, je voudrais dire à toutes les personnes qui souffrent que le changement est possible, qu’une vie plus agréable est possible. Le cheminement se fait progressivement et le voyage en vaut la peine. La dimension du coeur, de la compassion envers soi-même est très importante pour avancer. Au final, c’est même un cadeau d’avoir vécu cela, car sinon nous n’aurions pas autant grandi.

    Merci à toi pour ce beau commentaire ;)

  9. Maxime 6 mai 2013 at 18 h 50 min #

    C’est juste exactement ce que je ressent. On arrive à se dire : rien ne vaut la Vie. Alors qu’il y a à peine 5 mois, je n’étais pas du tout de cette optique. Encore une fois merci pour tes articles Sébastien ! Tous les jours cela m’aide énormément, et je vis enfin. Et merci à Elise aussi alors ;)

  10. Claudia etc 6 mai 2013 at 20 h 50 min #

    C’est juste magnifique!!! Et tout à fait ce par quoi je passe en ce moment…Les mots sont justes et forts! Merci

  11. Anne-Marie 6 mai 2013 at 21 h 27 min #

    Bonjour Sébastien,

    Il a bien longtemps que je ne suis venue sur ton blog, je le regrette mais quand on est au bord du précipice c’est difficile de se concentrer sur quoi que ce soit… ou de s’intéresser à quelque chose, mis à part le travail qui prend tout ton temps, tes forces…

    Je suis bien contente d’être là ce soir pour lire ton article, plus précisèment le commentaire d’Elise qui fait du bien.

    Merci Elise et merci à toi aussi Sébastien ; ça remonte un peu le moral et surtout, je confirme, ça laisse une lueur d’espoir, comme les phrases ci-dessous que je recopie car elles sont essentielles :

    « Un retour à la vie comme une petite lueur, une petite flamme qui se ravive, qui fait baisser d’un degré la douleur, qui donne envie de lire, de voyager, de rencontrer, d’aimer comme jamais, de créer, de construire, de partager.
    Cette réalité-là est accessible à tout être humain, certes, non sans efforts et une bonne dose de courage et de patience ! »

    Voilà, j’attends encore cette envie qui a disparu depuis si longtemps, mais je ne désespère pas, il me reste encore du courage et un peu de patience !
    Même si à 56 ans je me sens « finie », si vieille et lasse.

    Bien belle soirée

    Anne-Marie

    • Elise 20 mai 2013 at 12 h 05 min #

      Merci Anne-Marie, tes mots me font chaud au coeur.
      Belle et douce journée à toi

  12. Zazou 7 mai 2013 at 10 h 14 min #

    Bonjour Sébastien, et bonjour à tous,

    effectivement le commentaire d’Élise (merci à elle, vraiment) est très juste!
    C’est vrai que passée l’étape de l’acceptation (même si par moment on revient en arrière), je trouve qu’une porte s’ouvre. Personnellement, au début je n’y croyais pas, parce qu’on a forcément du mal à accepter, mais finalement j’ai aperçu cette porte. Aujourd’hui, grâce à un cheminement marqué par la patience, des « reculs », je vois ma dépression comme une chance. Je suis passée de « c’est totalement injuste, je n’ai pas mérité cela, pourquoi moi? » à « Ahhh enfin je vais pouvoir me retrouver moi-même, et donc mieux apprécier le monde et les autres, et faire plein de choses ». Oui, c’est une sorte d’ouverture sur l’humain; et le mieux, c’est qu’on est tellement plus libre de le considérer comme on le souhaite réellement, en accord avec nous-même!

    On perd l’envie, on touche le fond, mais pour mieux prendre l’impulsion que l’on souhaite; le champ de l’espoir s’élargit! alors que, paradoxe, il s’était franchement rétréci… Je trouve cela assez passionnant, et, effectivement Elise, c’est bien là la caractéristique de l’humain!
    Moi aussi, à ceux qui disent que les dépressifs se complaisent dans leur malheur, à ceux qui souffrent d’être vus comme des « faibles », j’ai envie de leur expliquer cela, et de leur dire que les aider et lutter c’est non seulement les sauver mais en plus c’est leur permettre de s’offrir la plus belle chose qui soit: une vie juste et pleine de joies, une véritable énergie pour le futur.

    Merci Élise, merci Sebastien. La dépression n’est absolument pas une « faiblesse », c’est une force, à condition que l’on n’enfonce pas la personne et que celle-ci prenne conscience des transformations qu’elle peut opérer grâce à sa maladie. Et vos articles, commentaires vont totalement dans ce sens, bien sûr.
    Courage à tous!

  13. Valérie 7 mai 2013 at 10 h 46 min #

    Bonjour Sébastien et bonjour à tous,
    oui, ce texte est vraiment très beau, merci à Elise pour cette lueur d’espoir.
    Je voudrai partager avec vous mon expérience de la semaine dernière. J’ai réussi à conduire toute seule sur une distance moyenne sans avoir de crise d’angoisse ! J’ai pleuré de joie tellement j’étais contente. J’ai eu un sentiment de bien être, je me suis senti vivante, ça faisait très très longtemps que je n’avais pas ressenti cela. Une porte s’ouvre après tant d’années de souffrance !
    Valérie

    • Sebastien
      Sebastien 17 mai 2013 at 11 h 47 min #

      Bravo Valérie !
      Je sais à quel point ça a pu être difficile et donc à quel point c’est une victoire pour vous.
      Merci de l’avoir partagé :)

  14. muriel 7 mai 2013 at 11 h 36 min #

    Merci Sébastien et merci Elise, tous ces articles me redonnent du baume au cœur pour avancer car que sont durs les reculs !!! j’ai l’impression de perdre à chaque fois ce que j’ai appris et de souffrir peut-être davantage ; puis j’essaie d’accepter, je reprends tous mes efforts et je remonte tout doucement… 3 ans c’est long mais c’est vrai qu’on se rapproche tout doucement de soi, on se transforme et on avance et c’est un beau chemin, douloureux mais beau quand même.
    Merci pour ces partages et courage à tous
    Muriel

  15. barbara 7 mai 2013 at 17 h 04 min #

    Très juste !

    La souffrance appelle à prendre soin de soi même… A se retrouver, s’écouter, se respecter et enfin s’aimer !
    Je commence à peine à toucher cette paix et joie intérieure après des années de dépression et des mois de réel travail sur moi ( j’entends par là prendre soin de moi par plusieurs méthodes dénichées sur ton blog ) et l’envie et le désir de continuer sur cette voie et de trouver le bonheur est bien là, profonde et intense, et je compte bien ne pas la lâcher ! :)

    Merci pour l’article !

    • vanoo 9 mai 2013 at 18 h 59 min #

      « La souffrance appelle à prendre soin de soi même… A se retrouver, s’écouter, se respecter et enfin s’aimer ! »

      Très belle phrase, qui résume bien les choses. S’aimer, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, c’est parfois difficile. Mais c’est l’une des clés du bonheur. Merci à toi pour cette belle phrase et bien entendu à ce superbe commentaire d’Elise, qui nous rappelle qu’il y a toujours une lueur d’espoir et qu’il faut s’accrocher. Et bien entendu, merci à Sebastien pour ce partage ;)

  16. Priscillia 8 mai 2013 at 12 h 43 min #

    Très beau texte ! Merci de nous le faire partager.

  17. Pascal 8 mai 2013 at 15 h 45 min #

    Bonjour à tous,

    A ce jour, j’ai fait 3 dépressions nerveuses graves. je suis dans la 3ème.
    Je souffre de crises de paniques anxieuses. je prends du temesta et du Solian depuis 1992.
    Je me bats. Je travaille comme fonctionnaire à la Ville de Paris et j’ai un deuxième métier, artiste-peintre-dessinateur, sur galerieparis .com / la galerie / Plazanet.
    Je souffre pratiquement continuellement de poussées anxieuses et de découragement. C’est dur.
    J’ai besoin d’être soutenu par un repère pour développer ma vie malgré mes angoisses.
    Je remercie énormément Sébastien qui m’a amené à acheter une fontaine d’appartement qui me fait du bien.
    Je parle beaucoup car la parole guérit, je le crois.
    Je suis sûr que le travail que fait Sébastien est formidable et je vous salue tous très amicalement.
    Je vous envoie à tous ma gentillesse sincère.

    Pascal

  18. marie claude 8 mai 2013 at 16 h 02 min #

    bonjour sebastien tu nous aide beaucoup par tes conseil on a tout ce qui nous faut ^pour nous en sortir

  19. Marc 9 mai 2013 at 11 h 53 min #

    Merci pour cette article Sébastien. Ce que dit cette dame est tellement vrai et je dois dire que j’avais presque les larme aux yeux en le lisant. Merci encore pour ce que tu fais Sébastien. Le fait de lire sur ton blog me redonne le courage d’avancer dans ma vie! A bientôt!

  20. Emilie 9 mai 2013 at 20 h 37 min #

    Bonjour, j ai découvert votre blog hier soir et pour la première foi depuis plusieurs semaines je me suis endormi sereinement ! Je peux vous dire que cela relève de l exceptionnel pour moi ! Comment exprimer ce que je ressent, en fait j ai honte ! honte d être comme je suis en ce moment, moi qui suis toujours celle que l ont appel quand ça va mal ! et bien « JE » vais mal ! mais comment le faire comprendre aux autres, je n y arrive pas! j ai continuellement l impression que je vais mourir !! j en suis venu a attendre, le moindre symptôme et je me dit que la fin est proche ! je sais que non mais au plus profond de moi je n en suis pas convaincu et ça me ronge !!!

    • Sebastien
      Sebastien 17 mai 2013 at 12 h 02 min #

      Bonjour Emilie, et merci pour votre commentaire.
      C’est super si ce blog vous aide à être plus sereine !
      Parfois il faut savoir arrêter de vouloir plaire aux autres et prendre un peu du temps pour soi. Et tant pis s’ils ne le comprennent pas pour le moment, ils le comprendront plus tard. On ne peut pas vraiment aider les autres tant qu’on est pas bien soi même.
      Concernant vos symptômes, je vous recommande cet article qui vous permettra peut-être de mieux comprendre d’où ils viennent et pourquoi ils apparaissent : explication des symptômes de l’angoisse

    • Elise 20 mai 2013 at 10 h 29 min #

      Ah oui…. Cette honte à voir, reconnaître notre propre souffrance quand notre plus grande force réside dans le fait de la combattre pour être toujours fort et là pour les autres…
      Se rendre compte en fait que réaliser cette souffrance, prendre soin de soi ne signifie pas perdre cette force.
      « La fin est proche », quelle fin? Ne peut-on pas se tromper sur l’interprétation de ce juste ressenti? Peut-être la fin de quelque chose et le début d’une autre?
      La vie n’est-elle pas cyclique? Quelque chose meurt et autre chose naît.
      La vie est mouvante, faite de cycles de morts et de résurrections.

  21. lyly 16 mai 2013 at 14 h 02 min #

    Bonjour! En tapant « l’instant présent » sur google, je suis arrivée sur ce site. Je cherchais une aide pour revenir dans l instant car aujourd hui j ai plus de mal qu hier et avant hier. Je suis en train de lire « Méditer jour après jour » et bien qu ouverte spirituellement depuis des années, la perspective que m offre ce livre est presque miraculeuse. Je vois aujourd hui clairement de quelle manière mes pensées continues créaient ma vie et l ‘ont créee! En me rendant compte que je ne suis pas dans l instant présent j observe ces pensées et reviens doucement à l instant présent, une quiétude m envahie alors, une paix interieure et une belle energie m anime. Les synchronicités sont de retour! et je m aime d avantage aussi. Merci à tous de partager vos experiences, lorsqu on se reconnait cela fait chaud au coeur. Merci beaucoup

  22. Soisik 16 mai 2013 at 16 h 26 min #

    Je viens de passer un long moment à surfer sur le blog d’Elise et je le recommande à tous. Yves Prigent et Abraham Maslow sont deux auteurs à lire absolument pour mieux comprendre notre mal-être et y trouver remède. Y. Prigent : « L’expérience dépressive » et A.Maslow « l’accomplissement de soi ». Amicalement à tous et merci à toi Sébastien de nous donner l’occasion de communiquer, d’apprendre, d’échanger.

  23. Elise 20 mai 2013 at 10 h 16 min #

    Bonjour à tous,
    un grand, grand, grand, grand, immense merci à Sébastien d’avoir mis en valeur si joliment mon commentaire et mon blog…! Quelle belle, quelle merveilleuse surprise!
    Et encore merci à tous ceux qui partagent leur sensibilité et leur souffrance.
    Faire vivre ce coeur, le partager pour se sentir moins seul et plus confiant, pour faire grandir l’humanité aussi, le respect, la tolérance et l’Amour.
    Et un grand merci à ceux qui sont venus lire mon blog.
    Au plaisir de vous revoir, sur ce site ou le mien et d’échanger sur notre belle sensibilité!

  24. Luc 11 janvier 2014 at 21 h 52 min #

    Bonjour à tous,

    Dans un premier temps, merci pour ce site Sébastien et merci à tous ceux qui partagent leurs témoignages. J’ai découvert ce site après une rupture, lorsque les angoisses étaient devenues trop fortes pour que je ne puisse encore les ignorer. Je me suis ouvert à la méditation, à la respiration, à la lecture (notamment un livre d’Ekart Tolle : vivre l’instant présent). Oh, bien sûr, toutes ces modifications prennent du temps, il faut savoir s’écouter, ne serait-ce qu’un trajet en voiture qui se passe bien, une rencontre, une main tendu par vous ou vers vous. Accepter aussi que certaines fois, tout n’ira pas comme on le souhaite, et par la suite mettre la même énergie dans l’estime de soi lors d’une réussite que celle que l’on aurai mis à nous détruire en cas d’échec. Aujourd’hui, je suis encore sujet aux crises d’angoisses et un peu déprimé mais je n’oublie pas que les temps ont été parfois plus durs et je me réjouis de cette avancée. Je souhaite vous envoyer un message d’espoir, non pas d’une personne qui s’en est sortie définitivement mais d’une personne qui fait confiance à la vie et qui pense encore que demain sera, si on croit fort, plus beau qu’aujourd’hui. Nous sommes, pour la plupart d’entre nous, des empathiques, des sensibles, des gens qui aiment de tout leurs cœurs et le monde dans lequel nous vivons peut parfois être triste ou sombre à nos yeux mais regardons nous, si toutes les personnes de ce site vivaient ensemble, dans le même village, ils s’entraideraient, se tendraient la main pour avancer et construire ensemble un endroit de paix et d’amour. Il reste donc de l’espoir, comme il y en a toujours, dans une fleur qui pousse et transperce le pavé ou dans l’innocence d’un rire d’enfant.

    Luc.

Laisser un commentaire