Vers une vie sereine

A 20 ans j’ai dû faire face à de sévères crises d’angoisses, et cela de façon assez régulière. Mon esprit bouillonnait d’idées négatives, parfois assez sombres. À certaines périodes, l’intérieur de mon esprit ressemblait à un torrent de pensées négatives contre lesquelles je luttais, et plus je voulais stopper ces pensées plus elles s’intensifiaient, plus je résistais plus celles-ci me submergeaient.

Vivre avec cette angoisse devenait compliqué. Je ne vais pas vous parler des symptômes de l’angoisse car vous avez bien assez de sites internet à votre disposition pour vous les détailler.

De toute façon, si vous êtes là en train de me lire, vous savez de quoi je parle. Et si vous êtes là pour aider quelqu’un, imaginez-vous la plus grosse peur que vous ayez jamais eu, mais en continu (je détaille plus précisément dans cet article). C’est à quelque chose près ce que je vivais. Je voyais le danger partout.

J’ai donc cherché des solutions partout: chez des docteurs, des psys, dans les médecines alternatives, dans les livres de développement personnel, les livres de psychologie, de santé, des livres sur l’angoisse…

dépréssion, angoisses anxiété, crise d'angoisse

Puis un jour, je me suis entre autres intéressé au bouddhisme et à la méditation. Au détour d’un livre, j’ai appris quelque chose qui allait bouleverser ma vie :

Pour stopper ce flot incessant de pensées négatives, il ne faut pas lutter contre elles ni leurs résister mais plutôt s’appliquer à accepter, observer et apprivoiser ces pensées. L’objectif étant de ne plus s’identifier à ces pensées mais à se positionner dans un rôle d’observateur de celles-ci (je parle de pensée mais tout cela est valable aussi pour une émotion).

La méditation m’a ainsi permis d’apprivoiser ces pensées, ces émotions négatives et de les « regarder passer » au lieu de lutter contre elles. Depuis je médite chaque jour, de plus en plus, et je suis serein face à mes émotions. Je ne prends ni anti-dépresseur, ni anxiolitique et je sais gérer une émotion ou une pensée néfaste quand elle se présente. Cela vous paraît peut-être un peu trop simple pour être réel. Mais peut-être pas, et je vous conseille fortement d’envisager la méditation.

Dans le prochain article je vous expliquerais comment méditer pour que vous puissiez commencer dès maintenant.

cadeau-500

, ,

18 réponses à “Vers une vie sereine”

  1. Sebastien
    Sébastien 26 janvier 2012 at 15 h 50 min #

    Naturellement, tous vos commentaires sont les bienvenus :)

    • GUILLAUME 16 janvier 2013 at 11 h 58 min #

      C’est indéniable que la méditation aide beaucoup et rapidement nous pouvons constater des améliorations. L’intérêt est de s’entraîner tous les jours, surtout quand tout va bien pour que lorsque nous sommes angoissés, nous trouvons dans la méditation un refuge.

      Un livre précieux que je conseille « Méditez jour après jour » de Christophe André. Ce livre aborde la respiration, le corps, la conscience de l’instant présent, faire face à la souffrance, la méditation, stabiliser ses émotions, la paix de l’esprit et du coeur,. De plus, il y a un CD qui accompagne la méditation et qui peut être utile aux débutants.
      Petite citation : « L’esprit et le corps sont-ils séparés, et si oui, lequel vaut-il mieux choisir » De Woody Allen

  2. Emmanuel 15 mars 2012 at 20 h 39 min #

    Juste: Bravo Seb !

  3. Pierre 14 avril 2012 at 17 h 23 min #

    Merci Sébastien pour ce partage d’expérience

    J’espère que ton article donnera envie à ceux qui hésitent encore de se mettre à la méditation.

    Pierre

  4. Axel 23 avril 2012 at 19 h 20 min #

    Merci pour ce partage , j’ai 16 ans et je subit de forte crise d’angoisse qui provoque des phobie d’impulsion , ma mere pratique regulierement la meditation , et depuis une semaine je my suis mis aussi et j’essaye de pensee positivement et le resultat est impressionant ! je suis sortie du cercle vicieux d’avoir peur d’avoir peur et tout le reste , je relativise enormement et ne donne plus autant d’importance a mes idée negative qu’avant , voir meme mieux des fois je rumine et bizarrement je narrive pas a penser au chose negative comme si jarrivais a les bloquer enfin bref que de bonne choses meme si le chemin est encore long !! MERCI !!

    Ps : desole pour les fautes d’orthographes!

    • Sebastien
      Sébastien 23 avril 2012 at 20 h 03 min #

      Bonjour Axel, et un grand merci pour ton commentaire!
      J’espere qu’il donnera envie à d’autres de commencer à pratiquer la méditation!
      Quand on voit tous les bienfaits que cela a eu avec toi, et rapidement en plus, ce serait dommage de passer à coté.
      Peux tu nous dire combien de temps tu médites par jours? et comment tu t-y prends?…cela interessera surement beaucoup de personnes
      En tout cas moi ça m’interesse :)
      Merci à toi pour le partage
      A bientôt

  5. Laurie 24 mai 2012 at 12 h 53 min #

    Bonjour à tous,
    je viens de prendre mon premier « cours » de méditation dans un centre Bouddhiste hier soir car je suis dans le même cas que tu l’étais sébastien. Depuis mon adolescence j’ai des pensées négatives et je passe par des périodes de fortes déprimes. Je fais également depuis 2,3 ans des crises d’angoisses qui se sont bien sur intensifiées avec le temps. j’ai consulté médecins généralistes, acupuncteur, psychologue et je fais même actuellement de la sophrologie de groupe. Même si tout cela m’aide et me permet de comprendre ce qui me rend malheureuse je ne ressent généralement qu’un bien être passagé qui s’estompe assez rapidement et que je n’arrive pas à conserver. Mais hier lors de ce moment de méditation je me suis sentie très calme et très détendue et je me suis sentie très en phase avec les enseignements que l’on nous prodiguait. Les personnes que j’ai rencontrée cherchent vraiment à faire partager leur bien être aux autres et ça fait du bien dans notre société où, je le trouve, on ne s’intéresse pas tellement au bien être des autres.

    Ce long commentaire pour dire que j’ai hate d’y retourner et que je vais pratiquer chez moi en espérant autant de résultats que toi sébastien et un plus grand bien être au jour le jour ainsi que me libérer des sentiments négatifs que peuvent être l’envie, la jalousie et toutes ces choses qui nous bouffent la vie sans raison.

    Merci pour ton témoignage!

    • Sebastien
      Sebastien 24 mai 2012 at 18 h 07 min #

      Merci Laurie pour ce beau témoignage.
      J’espère que cela donnera envie à d’autres de se mettre à la méditation.
      Et n’oublie pas te continuer à pratiquer, même quand tu vas mieux.
      A bientôt :)
      Sébastien

  6. Loys 25 juillet 2012 at 1 h 13 min #

    Bonjour Sébastien , tout d’abord je voudrais te remercier pour tout tes précieux conseils et articles , je suis un danseur de 18 ans et mon problème ce sont les crises d’hyperventilation , j’ai ai eu étant plus jeune mais cela avait disparu avec les années , récemment ( il y a quelque mois ) suite à une période assez stressante : gros casting avec de grand enjeux , spectacle en préparation , tournant dans la vie , ces crises sont tout d’un coup réapparues , après plusieurs mois difficile ( car ces crises m’empêchaient de pratiquer ma passion ) je suis tombé sur ton site , et je me suis rendu compte d’une chose .. Je respirais extrêmement mal , tes articles sur la respiration abdominale et complète ont changé mon quotidien !
    Désormais dés que je sens l’angoisse montée je réalise quelques respirations plus profonde et la boule dans la gorge et cette sensation de paniquer s’envole ..
    Le fait d’accepter ces angoisses m’aide beaucoup également et permet de relativiser. Je sais que cela prendra du temps car durant ces mois la peur de la crise s’est installée et ne sera pas si facile à faire disparaître.
    Néanmoins maintenant je me sens plus serein et j’ai beaucoup moins peur de ces crises qui me gachaient la vie , alors même si je n’ai pas fini mon travail pour atteindre la sérénité que j’avais avant je te remercie mille fois de m’avoir permis de prendre ce raccourci pour y parvenir ..

    • Sebastien
      Sébastien 25 juillet 2012 at 15 h 15 min #

      Bonjour Loys,
      Je suis vraiment content de lire ton commentaire.
      C’est pour ce genre de résultat que j’ai créé mon blog, alors merci à toi pour ton témoignage.
      Je te souhaite une bonne continuation, et n’oublie pas de pratiquer la respiration abdominale tous les jours, et
      même quand tu as l’impression que ça va mieux. Car c’est le fait de le faire souvent qui te fera respirer correctement à nouveau.
      En tout cas je suis très heureux d’avoir pu d’aider!
      A bientôt,
      Sébastien

  7. jordan 29 août 2012 at 0 h 39 min #

    salut sebastien, je suis actuellement dans cette phase très nefaste, angoisse permanante, peur du trajet, peur des autres, peur en gros de tout et surtout du futur, je me renseigne beaucoup sur la méditation et pense commencer à méditer très bientôt, ceci dit aurait-tu des piste pour m’aider ? des livres qui t’on aider , des exercices etc ? les psy n’ont rien pu faire, ni les médicament même si sa calme sur le moment , sa casse un homme ces choses la , voila je te demande un petit coup de pouce ,
    Merci d’avance ;)

  8. davy 26 septembre 2012 at 19 h 47 min #

    bonjour,
    ton parcours est surprenant , intriguant. j’ai apprécié ce guide de la sérénité. je perçois beaucoup de sagesse et de clairvoyance sur cette page. je vais me régaler!

    tu me motives pour me remettre à la méditation. merci !
    davy

    • Sebastien
      Sebastien 30 septembre 2012 at 16 h 29 min #

      Bonjour Davy,
      Et bienvenu à toi ici.
      Je suis content d’avoir relancé ta motivation pour la méditation.
      Pour être honnête, j’essaye de relancer la mienne en ce moment aussi :)
      Je vais peut-être me relire alors :) Qui sais, si ça a fonctionné pour toi, ça devrait me re motiver aussi non?
      Au plaisir de découvrir ton blog également,
      Sébastien

  9. Cathou 26 janvier 2013 at 18 h 12 min #

    Bjr Sébastien , je viens de tomber sur ton site car je désire débuter la méditation, j’ai le cd de Christophe André qui est très bien fait , et déjà je me sens plus apaisée en découvrant la pleine conscience et le moment présent .
    Ton blog est très agréable, et lire tous ces commentaires de gens qui veulent mieux vivre, être plus serein, moins anxieux donnent envie de s’y mettre, de réfléchir avec des pensées positives.
    Je voudrais avoir votre avis sur le jeûn, lié à la méditation et la randonnée.
    Cela m’attire car des problèmes personnels ( j’ai perdu mon jeune frère brutalement il y a 6 mois) m’ont fait déprimer et prendre du poids. Manger trop et mal devenait une compensation à mon manque affectif , et un état de morosité m’a envahi, ce qui devient difficile à vivre pour mon entourage.
    J’ai envie moi aussi de revivre sereinement, même si les blessures de la vie sont là, j’ai envie d’avancer et de me sentir mieux .
    Merci à toi pour tout ce que tu fais pour aider les gens, tu es très généreux .
    Continue !

  10. Lisa 4 avril 2013 at 17 h 26 min #

    Bonjour Sebastien,

    Cela fait maintenant deux semaines que je me voix prise d’assaut par des crises d’angoisses dîtes « aïgues », dès ma première crise d’angoisse je n’ai pas su comment m’auto-gérer..
    J’ai 17 ans et je suis en terminale, je prépare mon bac et je pense, sans vraiment en être sur, que tout repose sur cette étape de ma vie. Seulement il n’y a pas eu une seule journée depuis ces deux semaines ou je n’ai pas fait de crises.
    Le premier jour je me suis contentée d’aller voir l’infirmière de mon lycée qui m’a fait faire un exercice de relaxation et qui m’a « bourré » de médicaments, ça n’a pas eu d’effet car lorsque je suis retournée en cours je me sentais tout aussi mal qu’au cours précédent.
    Le deuxième jour j’avais un examen écrit, je partais plutôt confiante car je connaissais bien mes sujets et je n’avais aucune raison de ne pas réussir cet écrit. A ma grande surprise lorsque je me suis retrouvée devant ma copie, le trou noir, c’est comme si toutes mes connaissances n’avaient jamais été là. Je n’ai pas tenu cinq minutes et l’angoisse était déjà présente et je luttais pour ne pas me laisser envahir.
    J’ai attendu le dernier moment pour demander à sortir car je pensais pouvoir surmonter ça mais en vain.
    Aujourd’hui, et ce depuis jeudi dernier, je n’arrive plus à me comporter de façon « normale » au lycée, dès le matin dans le bus j’angoisse à l’idée de retourner dans ces lieux qui, psychologiquement parlant, sont rattachés à mes crises récentes.
    J’ai tout de même dépensé beaucoup d’argent dans des produits bienfaisants comme les huiles essentielles, la fleur de bach et euphytose. Je n’ai pas l’impression que cela marche mais ça me rassure d’avoir ces produits dans mon sac. Aussi, j’opte indépendamment de ma volonté pour une réaction de « fuite », j’ai manqué beaucoup de cours en ces deux semaines et je constate que lors de ces fuites mon état s’arrange.
    Cela me déprime et mes proches l’ont très vite remarqué car je ne suis pas du tout dépressive alors qu’en ce moment je ne vis que dans l’angoisse, ce qui me plonge dans une sorte de dépression qui saute aux yeux de mon entourage.
    Je me sens à fleur de peau, nauséeuse, la boule au ventre, étranglée par noeud dans ma gorge (comme lorsque l’on pleure), je n’ai plus d’appétit à cause de cette sensation de strangulation causé par l’angoisse constante.
    Je me documente (ce qui m’a permise de tomber sur ton blog qui me donne énormément de courage au fil de mes lectures).
    Évidemment je ne peux pas me laisser faire, mon bac est dans deux mois et à ce jour je me sens complètement incapable de le passer, rien que de me l’imaginer me perturbe les premiers symptômes de la crise.
    Voilà pourquoi j’ai décidé de tout mettre en oeuvre pour épurer mon esprit, changer mon mode de vie et qui sait, soit être en accord avec ce sentiment d’angoisse ou soit réussir à l’éliminer (car cela ne fait que deux semaines et je me dis qu’il n’est pas trop tard pour m’en sortir).

    Tout ça pour en venir à cette question:
    -Comment arrives-tu a prendre du recul sur ce sentiment, à le regarder sans l’associé à ta personne?

    Je ne peux pas méditer lorsque je suis en classe, alors je me demande juste comment est-ce que tu ferais si à ma place tu tenterais de lutter contre cette angoisse au lieu de, comme moi, la fuir (et fuir donc la classe).

    Je m’excuse pour ce très long message, néanmoins j’espère que tu auras le temps de me répondre.
    Je te remercie de partager absolument tout ce que tu vis et sais à propos de cela. Vraiment. Merci beaucoup.

    • Sebastien
      Sebastien 16 avril 2013 at 13 h 25 min #

      Bonjour Lisa,
      Je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir dans ces moments là. Si tu ne l’as pas lu, je te conseille de lire attentivement cet article qui explique en détail tous les symptômes que tu peux ressentir mais aussi pourquoi ils apparaissent.
      Ensuite, je te recommande également cet article pour bien comprendre que « vaincre ton angoisse » n’est pas possible, et qu’il faut donc s’y prendre autrement.
      Et enfin, car ce sentiment ce présente en classe, tu peux essayer de pratiquer les techniques que j’explique dans cet article sur la méditation (car oui on peut méditer partout et tout le temps) ou cette technique pour « observer tes pensées ».
      J’espère que cela t’aidera à apprivoiser tes peurs.
      Bon courage,
      Sébastien

  11. zorg-f 13 avril 2013 at 12 h 20 min #

    bonjour

    heureux de découvrir ce blog. Je me présente je suis médecin âgé de 62 ans, depuis sept ans je vis des troubles anxieux généralisés qui ont entraîné à mon grand regret l’arrêt de mon activité professionnelle.
    En tant que médecin j’ai fait confiance à mes confrères psychiatres, j’ai donc pris des médicaments qui m’ont entraîné dans une spirale infernale, pour être bref, deux tentatives de suicide et quatre hospitalisations.
    J’ai découvert le livre de Christophe André, et la méditation. Dommage que je ne l’ai pas fait plus tôt. Le problème pour moi est de trouver un groupe de méditation, car faire cela tout seul est difficile.
    J’habite en Vendée, peut-être quelqu’un pourrait me donner une adresse.
    Pour terminer je constate que de plus en plus les patients atteints de dépression se tournent vers les techniques comme l’hypnose ou la méditation lorsqu’ils ont constaté à leurs dépens les ravages de la chimie, pour ceux qui ont encore assez d’esprit pour ça.

Laisser un commentaire