Être serein grâce à la gratitude

Ceci est un article invité de mon ami Jonathan que j’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui sur Vers une vie sereine. Il nous propose un superbe article sur la gratitude, une attitude qui peut vraiment vous rendre plus serein.

Je suis Jonathan Rigottier du blog Méditer pour être heureux sur lequel vous pouvez me retrouver pour découvrir de nombreux articles sur la méditation, la spiritualité et le développement personnel. Je remercie tout d’abord Sébastien pour la publication de cet article « Être serein grâce à la gratitude ».

J’ai vu là une excellente opportunité de pouvoir partager mes récentes découvertes et tout ce que cela m’apporte. J’ai tout simplement réalisé que TOUT, ABSOLUMENT TOUT vient de notre mental. C’est un piège de chercher les solutions dans le monde extérieur d’un problème qui vient de notre esprit, de l’intérieur de nous-mêmes.

J’aurais pu vous parler dans cet article de diététique, de sport. Vous obtiendrez sans doute certains bénéfices en faisant cela mais si votre mode de pensée est négatif et reste identique, cela ne changera rien au niveau de votre sérénité et de votre bien-être au quotidien.

Pour être heureux et épanoui au quotidien : changez votre façon de percevoir les choses. La réalité est ultimement neutre mais notre esprit va souvent se focaliser sur les points négatifs et assez peu sur tout ce qui va, ce que l’on a. Je ne dis pas cela dans le sens de faire culpabiliser mais dans l’état d’esprit d’un appel au changement. C’est une habitude bien normale comme notre société baigne dans cette façon de voir les choses.

Ma grande découverte de ses derniers mois est de développer en soi des pensées positives qui entraîneront des émotions positives qui à leur tour donneront des actes positifs et constructifs. Pour vous en rendre compte, chaque fois que vous faites un acte avec amour, avec la volonté de bien faire, vous êtes animés d’émotions et de pensées positives. Si l’émotion est négative, ça sera la paralysie et la procrastination assurée.

 

Comment faire pour cultiver cet état d’être ?

Ma réponse à cela est d’entretenir la compassion à l’égard des autres et la gratitude pour tout ce qui nous est offert au quotidien. On est habitué dans notre culture à être focalisé sur ce que l’on n’a pas sans voir tout ce que l’on a. Il ne s’agit pas de se raconter des histoires mais de simplement regarder la réalité sous un angle différent. Au lieu de regarder les nouvelles à la télévision relatant les catastrophes dans le monde, regardez par exemple un film marrant ou une vidéo inspirante. Les 2 reflètent un certain regard sur le monde mais l’impact sur votre état d’esprit, vos pensées et émotions, sera très différent. Je n’ai plus accès à la télévision française, je ne connais pas les nouvelles comme je vis au Japon et ma vie ne s’est pas écroulée pour autant bien au contraire.

La gratitude est une pratique très puissante qui peut beaucoup transformer notre existence. Si vous manquez d’argent par exemple, au lieu de vous sentir mal à l’idée de recevoir votre solde bancaire, remerciez pour ce que vous avez en banque même si ce n’est pas beaucoup.

 

 

Je me souviens d’un exemple de Matthieu Ricard dans son livre Plaidoyer pour le bonheur. Il parlait des chauffeurs de Tuc Tuc (sorte de tricycle qui sert de taxi) qui tout au long de leur vie vivent au jour le jour avec jamais plus de quelques euros en poche. Cela ne les empêche pas de rigoler, de chanter, d’avoir une famille et de passer un bon moment avec des amis. Si vous avez l’occasion de voyager dans un pays « pauvre », vous pourrez vous en rendre compte. Donc remerciez pour tout ce que vous avez déjà car beaucoup ont bien moins que vous.

Le fait d’être satisfait procurera des pensées positives qui amèneront des émotions positives, lesquelles vous donneront l’énergie pour créer ce que vous voulez et révéler votre potentiel. C’est d’ailleurs ce que je fais avec cet article. Si j’étais en train de le rédiger avec l’état d’esprit, « Qu’est-ce que je peux bien écrire pour que ce soit génial ? » « Est-ce que cela va convenir à Sébastien ? » « Qu’est-ce que lui ou ses lecteurs vont en penser ? » blablablabla. Je serais à ce moment-là habité par un sentiment de peur, la peur de ne pas être parfait et voilà la procrastination pointe le bout de son nez !

En écrivant cet article, je remercie Sébastien du fond du cœur d’avoir pensé à moi pour participer à ce projet. Les idées affluent car je sais que cela va parler à certaines personnes et entrer en résonance avec elles donc je suis ravi. Aider certaines personnes me comble déjà de bonheur et me donne l’énergie de relire l’article tout en le peaufinant.

 

Nous sommes tous comme une graine qui ne demande qu’à grandir pour produire ses fruits qui à leur tour produiront de nouvelles graines qui produiront de nouveaux fruits etc… Nous avons en nous un potentiel énorme comme cette petite graine. Le moment où j’ai réalisé cela, une grande part du chemin était déjà faite. Bien sûr, il faudra réunir certaines conditions comme pour la graine qui a besoin pour grandir d’une bonne terre, d’eau, et d’ensoleillement.

Le potentiel est là mais tant que l’on ne réunit pas les conditions intérieures pour cela, les choses n’avancent pas comme pour la graine si elle n’a pas les bons nutriments. Tant qu’on doute de ses potentialités, on va chercher à se protéger, à se créer des remparts. Ce que l’on va faire en réalité, c’est créer les murs de sa prison intérieure. Ces murs se retrouveront dans notre parcours de vie avec tout ce que l’on savait possible et que l’on n’a pas fait. Ce qui est un immense gâchis pour soi et pour les autres et assurément pas la voie qui amènera à la sérénité.

La recette du bonheur, du bien-être, de la sérénité, etc. est terriblement simple. Soyez heureux, amusez-vous et dans cet état d’esprit votre potentiel pourra se révéler. Les gens autour de vous en profiteront et vous également. Réaliser cela peut prendre un certain temps mais pas forcément et ensuite au lieu de l’impression de manque, de tensions négatives dans votre vie. Ce sera l’abondance !

 

Un point que j’aimerais évoquer car il me semble très important : on parle beaucoup dans le développement personnel du fait d’agir. J’ai longtemps cru à cela en me disant que le monde n’est pas fait de pensées mais de gestes et d’actions concrètes. Cela n’est seulement qu’en partie vrai. Lorsque l’on est en état de repos, de calme intérieur, notre cerveau a tout le loisir de trier, de mettre de l’ordre dans la multitude d’information contenue dans notre cerveau. Dans ces moments de calme, on est très ouvert à la créativité, aux nouvelles idées.

J’aime bien cet exemple d’Olivier Roland pour illustrer : si vous passez votre journée à pousser la tour Eiffel, vous serez épuisé, vous aurez fait beaucoup d’effort mais rien n’aura bougé. En prenant le temps de réfléchir et de méditer, quand le temps de l’action viendra, on sera alors beaucoup plus productif en faisant ce qu’il convient sans agir comme un robot mécanique.

La paix de notre esprit permet de nous guider vers les réponses qui nous manquent. On possède en nous les informations que l’on n’a pas besoin d’aller chercher à l’extérieur.

Voici l’exemple de la clé pour éclaircir les choses que je reprends d’un de mes articles. Repensez à la dernière fois que vous aviez perdu vos clés. Si vous vous agitez dans tous les sens en remuant de fond en comble la pièce, c’est la meilleure façon de passer à côté de l’endroit où elles sont. À l’inverse, en restant calme et en se concentrant sur les clés, il y a de forte chance que « boom » directement une image mentale arrive à votre conscience en vous rappelant où elles sont. Il ne faut pas oublier que notre cerveau emmagasine à chaque seconde plusieurs milliards d’informations à travers nos 5 sens et que l’immense majorité est inutilisée. En faisant de la place dans son esprit, on permet à la solution d’apparaître.

 

 

 

À chaque fois qu’on est tendu ou dans un état d’esprit négatif, c’est la même chose au niveau intérieur lorsque vous remuez la pièce dans tous les sens comme avec l’exemple de la clé. Rien ne peut venir et c’est la page blanche assurée si vous souhaitez écrire un article.

Pour conclure avec cet article, voici concrètement ce que je vous propose de faire pour transformer votre vie et être plus serein au quotidien :

– Chaque matin en vous levant, pensez à toutes les choses que vous avez dans votre vie. Si vous avez un toit, remerciez. Si vous avez de quoi manger, remerciez. Si on vous aime, remerciez cette (ces) personne (s) au lieu de ne voir que ses (leurs) défauts. Si vous avez des amis, remerciez. Ensuite si vous sortez, que vous prenez votre voiture, remerciez pour cette commodité.  Si vous savourez un bon film, remerciez les gens qui ont participé et fait ce film pour l’agréable moment qu’ils nous font passer.

Cela ne semblera pas très naturel au départ car nous sommes très habitués à voir les choses d’un point de vue différent mais essayez pendant une semaine. Si c’est trop difficile, contentez-vous de 10 minutes le matin au réveil mais essayez. Je ne vous demande surtout pas de me croire ou de trouver cela très bien.  Le meilleur cadeau que vous puissiez vous faire et faire aux autres est d’essayer cela. Je n’ai rien à vous prouver donc essayez et voyez par vous-même comment vous vous sentez et comment se déroule votre vie en faisant cet exercice.

À vous de jouer maintenant !

(Sur le même sujet, je vous conseille aussi l’article Des pensées positives? Ok , mais elles se cachent où les choses positives?)

 

cadeau-500

,

8 réponses à “Être serein grâce à la gratitude”

  1. Eco du Tam Tam 10 octobre 2012 at 15 h 08 min #

    Je suis tout à fait d’accord, c’est un état d’esprit qui fait beaucoup de bien. On finit par se trouver chanceux, et probablement par être chanceux !

    Pendant plusieurs mois je gardais un petit objet dans la poche pour me rappeler d’être reconnaissant. A chaque fois que je mettais les mains dans ma poche ou que je transférais le contenu de mes poches dans un autre pantalon, je trouvais l’objet et je me rappelais d’être reconnaissant pour ce que j’avais.

  2. Barbara 11 octobre 2012 at 10 h 20 min #

    Bonjour !
    Suite à un article de Sébastien, qui parlait justement de gratitude, j’ai commencé à le faire… A chaque fois qu’un début d’idée négative arrive ( quand j’en suis consciente bien sur ) je m’efforce de me concentrer sur ce que j’ai et de me sentir reconnaissante de l’avoir… Je trouve cette méthode plutôt efficace et, même si le résultat semble long à obtenir, j’en ressens déjà les bienfaits et j’en suis reconnaissante !
    :)

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 12 h 40 min #

      Merci Barbara pour ton témoignage :)
      Comme tu le souligne, cela prends un peu de temps pour ressentir les bienfaits de cette gratitude mais cela vaut vraiment le coup à long terme. Continue ;)

  3. Cédric 11 octobre 2012 at 20 h 32 min #

    Bonjour Jonathan et Sébastien,

    Merci à vous pour cet article !
    Depuis que j’ai entamé une démarche de développement personnel et que je pratique la méditation, mon regard sur la vie a changé.Je n’envie plus les autres, je n’ai pas besoin d’obtenir telle ou telle chose absolument. J’ai l’esprit plus tranquille et je confirme que tout fini par arriver naturellement. En fait c’est simple, en étant conscient de tout ce que nous avons de positif dans nos vies et en reconnaissant que nous avons des capacités et que nous avons droit au bonheur nous amenons par cet état d’esprit toujours plus de joie, de réussite… Pour finir je propose aussi d’avoir de la gratitude pour soi et pour ses parents. C’est très important surtout quand on a un passé douloureux. Cela permet de faire le deuil de certaines douleurs. Nos parents et nous-même sont les personnes que nous connaissons finalement le mieux. C’est grâce à nos parents que nous sommes ici aujourd’hui et grâce à nous aussi.

    amicalement,

    Cédric(seconnaitre)

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 12 h 38 min #

      Salut Cedric,
      Tu as raison de recommander d’avoir de la gratitude pour ses parents. Je pense aussi que cela peut aider à petit à petit faire le deuil de certaines douleurs et ainsi dénouer certains noeuds.
      Je pense personnellement que je devrais le faire plus souvent ;)
      Merci pour ce conseil.
      Amicalement,

  4. THEODORE 15 octobre 2012 at 16 h 58 min #

    J’ai beaucopu aimé cet article, qui commence tout doucement , mais qui peu à peu fait des révélations fortes.
    L’exemple sur les clés perdues est très édifiant. Il rejoint en moi, une vielle expérience dot profiteront bcp.
    Merci pour tous les conseils et partage.
    Théodore

  5. Brice 8 novembre 2012 at 14 h 32 min #

    Bonjour Jonathan,

    Moi, je te remercie chaleureusement pour ce bel article, qui a dit que la méditation rendait mou ?

    Je trouve que tu communiques vigoureusement un bel exemple d’action réfléchi. J’aime la méditation également et il est vrai que si il y a bien quelque chose que je prend l’habitude de faire avant de m’asseoir le matin c’est de remercier pour tout ce que j’ai.

    On est tellement plus heureux lorsque l’on apprends à se contenter de toute les merveilleuses choses que l’on a déjà.

    J’aime également souhaiter beaucoup de bonheur, de compréhension et de détermination pour moi, mes proches et les personnes qui ne m’aiment pas. Je fais l’effort (car il en faut) de cultiver ces pensées au petit matin pour qu’elles m’accompagnent et m’aident dans mes défis du quotidien.

    Merci pour ce très bel article.

    Brice.

    • Sebastien
      Sebastien 6 février 2013 at 12 h 44 min #

      Salut Brice,
      C’est vrai qu’on devient plus heureux quand on arrive à se contenter de ce qu’on a déjà. Cela demande de la pratique, de l’effort, mais ça paye ;)
      Et j’aime ton conseil de souhaiter du bonheur pour les personnes autour de soi, même pour celles qui ne t’aiment pas. Au moins toi de ton côté, tu deviens en paix avec ces personnes, et la relation aura donc beaucoup plus de chance de s’améliorer.
      Au plaisir,

Laisser un commentaire