Initiation au lâcher-prise

Aujourd’hui je vais vous parler d’une notion assez complexe : le lâcher-prise.

Dans un précédent article, je vous disais que vaincre l’angoisse est impossible, et que vous devez l’accepter. J’insistais sur le fait que le meilleur moyen pour se débarrasser de ce problème, c’est le lâcher-prise.

Et certains d’entre vous m’ont d’ailleurs posé la question, et à juste titre :

« Ok j’aimerais bien lâcher prise! Mais comment je fais? »

lacher prise

 

Et bien tout d’abord, la bonne question pour aborder le lacher prise serait plutôt :

« Comment je fais…pour ne pas faire? »

Car lâcher prise, en fait, c’est abandonner son emprise.
C’est accepter ses imperfections, et accepter de « perdre le contrôle ».
C’est « perdre le contrôle », mais dans le sens « choisir de ne plus contrôler ».

Pourquoi je vous parle de « lâcher prise » aujourd’hui?

Car pas plus tard qu’hier, j’ai été mis à l’épreuve :)

J’ai dû mettre cette notion en pratique. Je souhaite ici partager avec vous ce que j’ai retiré de mon expérience, qui j’espère vous aidera à lâcher prise dans le futur.

Certains d’entre vous l’ont peut-être vu :

Hier, le site ne fonctionnait pas. Aucunes des pages ne répondaient.

Je souhaitais améliorer la performance du site pour que les pages se chargent plus vite (et ainsi améliorer le confort du visiteur). Après quelques bidouillages, je décide de faire une pause et je vais boire un café. Je reviens devant mon ordi, retourne sur le site pour voir les changements, et là, CATASTROPHE :

Plus aucune page ne répondait.

Erreur 404. La page n’a pas été trouvée sur le serveur

Et ceci pour toutes les pages du site ! (sauf la page d’accueil…)

Autant vous dire que là, j’ai bien ressenti cette montée d’adrénaline et les symptômes désagréables de l’angoisse dont je vous parlais dans l’article précédent.

…3 mois et demi de travail…énormément de temps passé…d’énergie dépensée…

J’étais partagé entre

  • Une grande angoisse (est-ce que ce que j’ai fait est irréparable? Est-ce que tout ce que j’ai fait est réduit à néant?)
  • De la tristesse (tout ça pour rien)
  • De la colère, contre moi-même (Mais quel abruti! Qu’est-ce qui t’a pris??!! Tu n’y connais rien en web et tu te prends pour super geek à essayer d’aller changer des codes par-ci par-là!!…)

Mais il y avait aussi

  • Cette petite voix dans ma tête qui me répétait un proverbe tibétain que j’avais partagé avec vous sur la page facebook

Si un problème a une solution, alors il est inutile de s’en inquiéter; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien.

 

Et à partir de ce moment là, tout a changé.

Je me suis calmé, et j’ai commencé à retrouver ma sérénité. Je me suis arrêté et me suis demandé:

1 – Quelles sont les choses pour lesquelles je ne peux rien faire?

  • Pour le moment, je ne peux rien faire contre le fait que mon site ne marche pas. Des gens vont venir sur mon site, qui ne marche pas, et je ne peux rien faire contre cela. JE L’ACCEPTE. J’accepte que cela se produise.
  • Mauvais timing, j’avais envoyé un mail la veille pour prévenir les abonnés de la publication de 2 nouveaux articles… J’ACCEPTE la possibilité qu’un bon nombre d’abonnés ouvre leur mail, clique sur le lien, et tombe sur la page d’erreur.
  • Peut-être que mon site ne remarchera plus jamais. Je ne peux pas être sûr que je vais trouver une solution. JE L’ACCEPTE. J’accepte que potentiellement, je devrais tout recommencer. Ce n’est vraiment pas une idée qui m’enchantait, mais si je voulais trouver une solution, je devais d’abord accepter, que peut-être, je n’en trouverais pas.

2 – Puis, une fois ces choses acceptées, je me suis attaqué à la partie résolution :

  • Qu’est-ce que JE PEUX faire pour résoudre ce problème?
  • Quelles sont les choses qui sont en mon pouvoir afin de résoudre cette situation?

J’ai donc commencé à revenir en arrière. J’ai défait tout ce que j’avais fait. J’ai commencé à envoyer des mails, à écrire des messages sur des forums, à appeler quelques contacts, rechercher des solutions sur internet…

Bref, j’ai consacré mon énergie à faire ce que je pouvais faire, au lieu de la perdre à m’inquiéter pour des choses hors de mon contrôle.

 

lacher prise

Lâcher prise

Au bout de quelques heures, j’ai considéré que j’avais fait tout ce qui était en mon pouvoir sur cette journée. Le mieux que je puisse faire pour le moment était de prendre du moment pour moi, pour lâcher prise, et passer à autre chose.

Je suis allé faire un tour, et je me suis donc appliqué à lâcher prise, à abandonner le contrôle. J’ai utilisé des exercices de respiration, des exercices de pleine conscience (pour vivre dans le présent)…

Je me suis dit « j’ai fait ce que je pouvais, maintenant je lâche, et je laisse faire« . Je n’ai plus le contrôle, donc comme le disait ce sage tibétain, inutile de s’en inquiéter. Cela ne changerait rien.

En rentrant chez moi, je me suis lancé sur un autre projet, jusqu’à même oublier que mon site ne marchait plus : ça c’est du lâcher prise! Bon j’admets, ça ne durait pas plus de 2 secondes :) mais tout de même !

 

La fin de l’histoire

Et finalement, en début de soirée, j’ai refait une tentative. Et là : un miracle. Tout re-fonctionne. Plus de problème…comme s’il n’y avait rien eu.

Je ne sais pas qui a résolu mon problème, mais sûrement une des 20 personnes à qui j’ai envoyé un mail…

Enfin, le principal étant que vous puissiez être là maintenant en train de lire cet article ! Et comprendre la façon dont j’ai lâché prise… Enfin, au moins la façon dont j’ai essayé.

Je vous avoue que ça n’a pas été pour autant la journée la plus sereine que j’ai connu :), mais pourtant je pense que je m’en suis pas trop mal sorti.

Si cette phrase n’avait pas ressurgi, j’aurais sans doute eu beaucoup plus d’angoisses, d’anxiété, d’appréhension et de dialogue interne.

Retenez-la bien, peut-être qu’un jour elle vous aidera vous aussi :

 

Si un problème a une solution, alors il est inutile de s’en inquiéter; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien.

Proverbe du Tibet

 

Quand un problème se présente, agissez là où vous avez du contrôle, et lâchez prise sur le reste.

Lisez aussi cet article « Lacher prise » sur le site psychologie.com

Pour vous aider à lâcher prise, lisez aussi :

Cet article explique comment accepter ses angoisses, au lieu de les combattre, et pourquoi cela change tout !

 

Cet article vous ré-apprend à respirer correctement. Cette technique peut vous apporter énormément de détente et de sérénité.

 

Ce livre est une introduction à la pleine conscience. C’est LE livre pour vivre serein au quotidien.

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :) Merci!

cadeau-500

51 réponses à “Initiation au lâcher-prise”

  1. Sarah D 24 mai 2012 at 17 h 06 min #

    Belle leçon de vie. Accepter, se recentrer, demander de l’aide puis faire confiance.

  2. Régis de Moment Présent 24 mai 2012 at 22 h 34 min #

    Bonjour,

    Bravo pour ton article!

    Si tu aimes ce sujet , je te conseille le livre de la la méthode SEDONA

    @+

    • Sébastien 30 mai 2012 at 12 h 24 min #

      Merci Regis,
      En ce qui concerne la méthode Sedona, je ne l’ai pas encore lu.. Mais ça ne saurait tarder :)
      A bientôt !

  3. Cédric 25 mai 2012 at 17 h 31 min #

    Bonjour Sébastien,

    Bravo pour ton article. On comprends bien au travers ton expérience l’importance du lâcher prise. En effet lorsque nous sommes aux prises avec une difficulté nous avons tendance à en surajouter. Nous nous débattons avec le problème, essayant avec acharnement de le résoudre.
    Nous en payons parfois le prix. Alors qu’il est plus judicieux de faire le constat comme tu le décris si bien en se disant dans un premier temps que nous n’avons pas la possibilité d’agir sur certains points. Dans un second temps de se demander sur quoi nous pouvons agir pour améliorer la situation.

    CA demande déjà d’acquérir un certain détachement.

    Je suis très heureux de découvrir ton blog ;(

    A Bientôt
    Cédric

    • Sébastien 30 mai 2012 at 12 h 29 min #

      Bonjour Cedric, et bienvenue sur ce blog
      Oui ce n’est pas tant le problème, mais notre propre perception de ce problème qui souvent est le problème……..:) je vous laisse méditer la dessus !
      A bientôt

  4. Dorian 27 mai 2012 at 18 h 43 min #

    Bonjour,

    Bonne attitude que tu as adoptée ici. Le tout est de ne pas s’emporter dans ces cas-là. L’informatique en fait souvent qu’à sa tête. Quand tout va bien c’est génial et quand on commence à avoir des soucis tout s’enchaîne. Pourtant, la solution est parfois toute bête.

    A bientôt.
    Dorian

  5. Randalline 28 mai 2012 at 21 h 20 min #

    Bonjour Sébastien,
    Je suis surprise qu’à ton âge tu en sois arrivé là et t’en félicite sincèrement.
    A 55 ans, j’arrive à peine à lâcher prise sur toute une vie de souffrances, déprime chronique, angoisses, etc… la fin du tunnel arrive mais quelle galère depuis 2008 pour m’en sortir !!!
    De cette phrase citée dans ton article je vais en faire un leitmotiv qui me permettra de ne pas trop rechuter à la moindre épreuve ou du moins de remonter très vite, comme tu l’as si bien fait lors de ton problème informatique.
    C’est génial de vouloir aider, continue sur cette voie, qui ne peut que t’apporter du bonheur, tu le mérites, ne serait-ce que pour le chemin parcouru qui t’a amené à « guérir » de tes angoisses (c’est un combat de tous les jours que tu as gagné).

    Si un problème a une solution, alors il est inutile de s’en inquiéter ; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien.

    Tu donnes et tu reçois.

    A bientôt
    Randalline

    • Sébastien 28 mai 2012 at 22 h 52 min #

      Bonjour Randalline, et bienvenue ici :)
      Je suis assez jeune en effet, mais cela ne m’empêche pas d’avoir vécu des années difficiles.
      En tout cas je suis content que la fin du tunnel sois proche pour toi.
      Et ensuite de ces années difficiles tu pourras en faire une grande force!
      Sébastien

  6. Benedicte 28 mai 2012 at 21 h 48 min #

    Comme quoi on arrive à s’en sortir, ça fait plaisir de se dire qu’il y a des solutions à l’angoisse. Au problème que tu as rencontré aussi, heureusement ;)

    • Sébastien 28 mai 2012 at 22 h 56 min #

      Oui heureusement :) car sinon tu ne pourrais pas être sur ce blog là maintenant, car le site ne marcherait plus !

  7. Madeleine Lamarre 28 mai 2012 at 21 h 50 min #

    Bonjour Sébastien, bel exemple de lâcher prise que cet article.

    C’est dans les situations de crise que l’on peut vraiment voir comment nous maîtrisons une situation et là je n’ai pas écris contrôlons la situation. Pour moi, il y a une énorme différence entre les deux.

    Reconnaître et accepter l’émotion qui est présente lors d’une situation de crise est la clé du succès. Tu as très bien réussi les deux.

    J’aime bien ce que tu écris sur ton blog. Bravo!

    • Sébastien 28 mai 2012 at 23 h 01 min #

      Bonjour Madeleine,
      Cette expérience était une bonne façon de mettre en pratique le lacher prise.
      Et j’avoue que ce n’étais pas simple pour autant.
      Mais je suis fier de la façon dont j’ai maitrisé la situation, et accepté mon absence de contrôle.
      A bientôt

  8. abdel de trai_anxiété 28 mai 2012 at 21 h 51 min #

    Salut Sébastien,

    je n’ai qu’une seule chose à te dire, c’est : bravo, à ta place beaucoup de personnes vont mettre tout le blâme sur eux même.

    Il n’est pas toujours évident de contrôler sa colère, surtout pour ton cas, car on va perdre des mois de travail. Mais ce n’est pas la fin du monde.

    Avec cette expérience, tu as montré aux gens qu’il est possible de lâcher prise, et se concentrer sur la résolution et accepter les problèmes de la vie.

    Amicalement
    Abdel

  9. DONGUY Anne 29 mai 2012 at 8 h 39 min #

    Super ton article Sébastien! et effectivement, ça sent le vécu…J’aime la philosophie du proverbe tibétain.
    Avant de pratiquer la relaxation sous auto hypnose et maintenant la méditation, j’étais moi aussi une « pile électrique » qui bouillonnait en permanence pour rien…Ces pratiques ont changé ma vie et mon rapport au monde.

  10. Cécile 29 mai 2012 at 11 h 19 min #

    Merci pour cet article qui nous montre que lâcher prise ce n’est pas facile mais que c’est tout de même possible malgré des situations difficile à gérer.
    Si je peux me permettre j’aimerais rajouter que pour beaucoup de gens « lâcher-prise » signifie de tout laisser tomber et de ne plus rien contrôler du tout. Pour moi lâcher-prise c’est faire tout ce qu’on peut pour trouver une solution (comme tu l’as si bien fait cette journée là) et si jamais il n’y a pas de solutions, qu’on a fait tout ce qu’on a pu pour changer la situation alors à ce moment là laisser tomber le contrôle et passer à autre chose. C’est effectivement inutile de se « torturer » l’esprit si on ne peut rien changer mais il ne faut pas pour autant se dire que c’est perdu d’avance et ne rien tenter. Les solutions ne tombent pas du ciel toutes seules, il faut quand même vouloir que ça s’arrange et mettre en place tout ce que l’on peut.
    Cécile

  11. flower 29 mai 2012 at 14 h 40 min #

    Bonjour Sébastien ,
    Je viens de découvrir ton site qui me semble intéressant au plaisir de le découvrir :-)
    Merci

  12. Jonathan 30 mai 2012 at 12 h 35 min #

    Salut Sébastien,

    Je rejoins tout le monde, bravo pour ton attitude. Et cette leçon t’aura permis d’apprendre, tu ne vas plus retoucher le code html maintenant ;) J’ai eu un problème similaire, c’était à cause d’un plugin, un truc coché qu’il fallait décoché. Et comme toi, c’est à « froid » que la solution est venu.
    Cette évènement est même dans le fond « une bonne chose » pour t’avoir fait grandir ;)
    Bravo pour ton évolution ;) A+

  13. Renaud 10 juin 2012 at 12 h 40 min #

    Il est clair que lacher prise au bon moment permet d’y voir plus clair. Mais lacher prise, il faut le pouvoir car il faut avoir un certain recul sur les choses et donc avoir d’une certaine façon « la main » sur son angoisse. Quand j’étais dans ma période de crises d’angoisse il m’aurait été impossible de « lacher prise ». Je l’explique d’ailleurs dans mon dernier billet, celui que vous trouvez en lien juste après.

  14. Coccinelle 22 juin 2012 at 18 h 43 min #

    Bonsoir Sébastien,
    Je suis heureuse d’avoir découvert ton blog en faisant une recherche sur le lâcher-prise ! Merci pour tout ce que tu m’apprends, j’ai 46 ans et suis en plein brouillard, beaucoup de pensées négatives alors que je pensais avoir bien avancé et tout compris !!!

    • Sébastien 2 juillet 2012 at 23 h 12 min #

      Bonjour Coccinelle,
      Et bienvenue ! Je suis moi aussi content que vous ayez trouvé ce blog ;)
      A très bientôt,
      Sébastien

  15. Stéphane - Créateur de Sérénité 26 juillet 2012 at 12 h 04 min #

    Bonjour Sébastien,

    Quel article ! Oui vraiment on sent que c’est du vécu.

    Et honnêtement bravo pour cette leçon de lâcher-prise car parler du lâcher prise est une chose mais l’appliquer lorsqu’un gros pépin arrive, c’est encore autres chose.

    Mais je vois bien que tu as déjà fait un sacré bout de chemin là dessus et franchement je trouve que tu es un exemple pour les jeunes.

    Je ne dis pas cela pour te « brosser dans le sens du poil » mais l’autre jour, une de mes élèves que je vois en cours et qui vient sur mon blog a suivi le lien vers le tien. Et elle m’a dit qu’elle appréciait beaucoup le blog du jeune Sébastien de Vers une Vie Sereine.

    Je sais que les encouragements font toujours plaisir alors je me permets de te le transmettre.

    J’ai vu aussi que Régis du Moment Présent t’a conseillé la lecture de La Méthode Sédona. C’est vraiment LE livre sur l’Art du Lâcher-Prise… d’ailleurs si tu as été voir l’article que j’ai posté sur mon blog pour l’évènement « les 3 livres qui ont changé votre vie » tu as vu que ce livre a vraiment été TRES important dans ma vie.

    Je te souhaite une merveilleuse journée cher ami.

    A bientôt,
    Bien amicalement,
    Stéphane

    • Sébastien 10 août 2012 at 10 h 44 min #

      Bonjour Stéphane,
      Tu as raison, cela fait toujours plaisir d’avoir des encouragements :)
      Alors merci pour les tiens ! Je les reçois avec grand plaisir !
      Sébastien

  16. Lilou 29 août 2012 at 19 h 29 min #

    Bonjour Sébastien !! Je suis contente d’avoir découvert ton blog en faisant une recherche sur l’angoisse. Ton blog est super intéressant et très bien fait. Merci de l’avoir créée et de continuer à l’alimenter.
    Je suis moi aussi anxieuse et angoissée depuis un peu plus d’un an et demi et je cherche des clefs pour vivre mieux. J’ai 27 ans et je compte bien ne pas continuer à être guidée par mes angoisses. Je chemine et espère que tout cela va s’estomper et me permettre d’être plus en accord avec moi même.
    Sur ce bonne soirée!!
    Lilou

    • Sebastien
      Sébastien 30 août 2012 at 16 h 53 min #

      Bonjour Lilou,
      Et bienvenue à toi sur ce site :)

      Je te souhaite un bon cheminement et espère que ce blog
      t’apportera quelques unes de ces clefs

      Et merci pour les compliments !
      A bientôt, Sébastien

  17. juan 1 octobre 2012 at 15 h 50 min #

    Très bon article (et surtout tellement vrai :)).
    Je suis tombé « par hasard » sur ton blog, et je dois dire que j’aime beaucoup!!

    Félicitation continue comme sa

  18. ingrid 7 octobre 2012 at 19 h 52 min #

    Merci Sébastien pour ton blog plein de bons conseils dont j’ai bien besoin (saleté de dépression !).
    Tu devrais en faire une sauvegarde, ce serait vraiment dommage de perdre tout ça, de tout devoir réécrire. Je ne sais pas si il y a des options de sauvegarde dans WordPress, mais tu peux toujours utiliser un « aspirateur de site » (comme httrack par exemple : http://www.httrack.com/page/1/fr/index.html ) pour en faire une copie sur ton ordinateur (en espérant n’en avoir jamais besoin !) et actualiser facilement cette copie après une mise à jour.

    • Sebastien
      Sebastien 11 octobre 2012 at 12 h 08 min #

      Bonjour Ingrid,
      Oui c’est une bonne idée ! Car je ne pense pas que j’aurais le courage de tout ré-écrire.
      Je vais faire sûrement faire une sauvegarde.
      (J’ai déjà fait une sauvegarde de la base de donnée grâce à un plugin mais je sais pas si c’est pareil?)
      Merci pour le lien :)
      Sébastien

      • Nathalie 7 février 2013 at 23 h 17 min #

        Je rejoins cette discussion car je suis webmaster, et je peux confirmer ce que dit Ingrid : il existe des plugins dans WordPress pour effectuer des sauvegardes de ta base de donnees, certains hebergeurs permettent également d’automatiser cette tâche. C’est tres précieux, crois-moi, car ta bdd contient absolument tout le contenu de ton blog : articles, categories, commentaires et adresses email de tes abonnés, tout !
        Maintenant, étant abonnée à ta newsletter depuis décembre dernier, je ne m’étais pas encore posée pour découvrir ton blog. Je crains fort que mon travail sur moi-même et sur le lâcher-prise ne commence par là justement : prendre le temps de m’occuper de moi, de mes angoisses que je trimballe depuis mes 15 ans (j’en ai 42) et qui m’accompagnent comme de vieilles copines. Les regarder en face et leur dire « les filles, tout est fini entre nous ». Et lire ton blog ;-)

        • Sebastien
          Sebastien 20 mars 2013 at 11 h 28 min #

          Merci Nathalie pour ton message.
          J’ai en effet mis en place cette sauvegarde automatique car ce serait vraiment dommage de tout perdre :)
          Et je crois pas que j’aurais le courage de tout ré-écrire !
          En tout cas j’espère que tu prends un peu de temps pour prendre soin de toi et t’occuper de toi car c’est vraiment essentiel… Et crois moi, ce n’est pas du temps de perdu bien au contraire.
          Bonne découverte du blog ;)
          Sébastien

  19. Anonyme 12 novembre 2012 at 23 h 19 min #

    Bonsoir Sebastien, merci pour votre blog… J’aimerai pouvoir arrivé à lacher prise… Mais j’ai 44 ans sans enfants, mais 4 gros chiens et un chat comme compagnie… Le bilan de ma vie à 42 ans un cancer du sein, chimio rayon, séparation de mon conjoint, dépression et perte d’emploi, finances au plus mal… Comment me relever et croire en la vie… Merci pour votre réponse… Coco

    • Sebastien
      Sebastien 14 novembre 2012 at 15 h 31 min #

      Bonjour Coco,
      Je comprends que la vie puisse parfois paraitre très difficile. Et souvent les choses difficiles s’accumulent les unes après les autres.
      Mais je veux vous redonner espoir : rien n’est toujours tout noir. On peut renverser cela et vivre une vie sereine même après tout ça.
      Par contre ça ne vient malheureusement pas tout seul, il faut pour cela se remettre en question et travailler sa façon de voir la vie.
      Apprenez à voir du positif dans toute situation soit disant négative, et vous verrez, petit à petit, vous ne verrez plus que du positif, et votre vie s’améliorera. Continuez à chercher, à apprendre, et à appliquer les conseils que vous pouvez trouver et votre vie changera.
      Voici 2 articles qui peuvent déjà vous aider à cela :
      Comment devenir positif et le rester?
      Penser positif? ok, mais il est où le positif?
      En espérant que votre situation s’améliore,
      Sébastien

      • Michel Nguyen 24 février 2013 at 11 h 15 min #

        bonjour
        je n’ai pas les gros problèmes de coco, mais j’ai trop tendance à voir tout en négatif… que le mauvais coté des choses

        je vais vite voir ces liens…

        amitiés à vous2
        Michel

  20. Nicole (youbanic) 11 janvier 2013 at 18 h 14 min #

    Salut Sébastien!
    Merci beaucoup de partager ton expérience! Je viens seulement de découvrir ton blog par le biais de l’émission le magazine de la santé sur france5, ainsi que ta page facebook, et je sais déjà que je vais y passer beaucoup de temps!
    Le lâcher-prise……il fut un temps où j’y arrivais plus ou moins, mais depuis, la maladie et l’angoisse qui l’accompagne sont arrivées, et certaines fois, c’est la panique totale!

    « Si un problème a une solution, alors il est inutile de s’en inquiéter; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien. »

    Je pense que cette phrase ne me quittera plus!!!

    merci beaucoup

    • Sebastien
      Sebastien 12 janvier 2013 at 18 h 38 min #

      Bonjour Nicole,
      Et bienvenue à toi sur ce blog!
      Tu as raison de retenir cette petite phrase.
      Elle m’a aidé de nombreuses fois, et continuera à le faire ;)
      A bientôt,
      Sébastien

  21. Tom 8 février 2013 at 6 h 58 min #

    Tout blogueur a dû se reconnaitre dans cette anecdote lié à un problème technique. Le pire c’est quand on est seul chez soi, on pourrait vite s’entêter à vouloir réparer et au lieu de ça empirer les choses. Prendre un peu de recul, se vider la tête est bien l’une des meilleures solutions.

  22. louna37800 15 février 2013 at 22 h 56 min #

    j’avoue que dans 1 monde qui va toujours de plus en plus vite » lâcher prise  » devrait être pratiqué par tout le monde. Cela éviterai bien des désagréments.
    perso moi qui suis d’1 nature cool je n’aime pas la vie à 100 à l’heure!

    en tout cas dans les articles je m’y retrouve souvent mais pas toujours facile d’appliquer les techniques surtout quand on fait face à des murs qui nous prennent pour des fous !

  23. kamel 19 mars 2013 at 0 h 56 min #

    salut
    je te remerçie beaucoup pour ce blog sébastien c’est vraiment tres bien expliquer

  24. Anonyme 8 avril 2013 at 21 h 36 min #

    Bonjour. Dans ma compréhension des choses, il y a plusieurs formes de lâcher prise. Celui que tu décris est en rapport au vécu d’une situation extérieure.
    J’aime beaucoup le proverbe « Si un problème a une solution, alors il est inutile de s’en inquiéter; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien. » Si la personne y arrive, tant mieux, mais si ‘ll’ n’y arrive pas ? Comment elle fait ? Le lâcher prise n’est plus alors dans le raisonnement et la compréhension de… Nisargadata disait, pour lâcher prise, nous devons savoir ce que nous tenons. Et l) commence un certain art de vivre, une présence, un discernement : s’apercevoir ce que nous tenons ou arrêtons dans notre inconscient. J’y vois une deuxième forme de lâcher prise.
    Ceci dit, j’ai été étonné sur ta phrase :  » Je suis allé faire un tour, et je me suis donc appliqué à lacher prise, à abandonner le controle. J’ai utilisé des exercices de respiration, des exercices de pleine conscience (pour vivre dans le présent)… » mon étonnement est dans le fait d’avoir besoin d’exercice « pour vivre dans le présent » vu que dans ma compréhension, nous ne vivons que dans le présent et qu’il n’y a que la conscience qui nous fait nous en rendre compte.
    Bonnes continuations

    • Sebastien
      Sebastien 16 avril 2013 at 13 h 59 min #

      Oui dans l’idéal c’est vrai on ne devrait pas avoir besoin d’exercices pour vivre dans l’instant présent, vu que c’est le seul moment qui existe réellement…
      …mais quand on a laissé le mental prendre un peu trop de contrôle, alors il est très fort pour nous emmener comme bon lui chante dans le passé ou le futur, et c’est quand même pas mal de pratiquer ces « quelques exercices » afin de réapprivoiser ce mental et ne plus se laisser avoir par ses pièges.

  25. geraldine 29 juillet 2013 at 8 h 19 min #

    Hello
    Moi le lacher prise j essaye depuis 6 mois mais je n y arrive pas. Depuis un gros coup de stress je dors mal alors que j ai toujours bien dormi toute ma vie. Ça fait 6 mois que ça dure et j ai peur de devenir insomniaque vu que je suis anxieuse et que mon sommeil est devenu une obsession. Comment lacher prise? Prendre des antidépresseurs pendant 6 mois pour essayer d’enlever cette angoisse et retrouver un sommeil de qualité?
    Le lâcher prise ce n est pas toujours facile avec nos angoisses interieures

  26. Anonyme 25 août 2013 at 15 h 26 min #

    Bonjour,

    Cela fait quelques jours que j’ai trouvé ce site et il m’est vraiment d’une aide providentielle. Je mets en pratique tous les conseils, pensée positive, ancrage, méditation, relaxation, huiles essentielles, et tout cela m’aide à aller mieux et à avoir moins d’angoisses.

    Néanmoins il y a quelque chose que je n’ai pas encore bien compris, c’est le lâcher prise. Car je m’entraine par ailleurs à la pensée positive, à vivre l’instant présent, et c’est pour moi une façon de lutter contre mon état d’esprit, et donc, ce n’est pas lâcher prise. Pour moi il y a une contradiction à ce niveau, que je voudrais lever pour vraiment comprendre la notion de lâcher prise et aller encore mieux. Pouvez vous m’éclairer à ce sujet?

    • Sebastien
      Sebastien 16 septembre 2013 at 11 h 03 min #

      Bonjour,
      C’est un très bonne question :)
      Pensée positive, l’instant présent…toutes ces choses sont des outils pour accompagner, et non des armes pour lutter. Pour vraiment lâcher prise, ce qui est essentiel, c’est de vraiment comprendre que l’angoisse n’est pas un ennemi. On utilise donc tous ces outils pour accompagner l’émotion mais pas pour lutter contre elle. Donc au préalable, il faut surtout travailler à accepter l’émotion, à l’autoriser voire même l’inviter à rester.
      Elle est inconfortable mais pas dangereuse ;)
      Sébastien

  27. Julie 15 septembre 2013 at 0 h 19 min #

    Lâcher prise ? Cela signifie qu il faut laisser la crise se faire ? Se mettre a trembler a panique ? J ai du mal a comprendre … Merci

    • Sebastien
      Sebastien 7 octobre 2013 at 18 h 46 min #

      Bonjour Julie,
      Si vous acceptez vraiment la panique et que vous vous laissez trembler comme vous dîtes, vous verrez que les tremblements dureront beaucoup moins longtemps qu’avant. Au contraire plus vous résisterez contre les symptômes et plus longtemps ça durera. Essayez ;)

      • Marie-Claude 2 décembre 2013 at 3 h 53 min #

        Effectivement, ça fonctionne même dès le premier essai, et je peux confirmer que les crises dure moins longtemps. En bonus elle reviennent de moins en moins fréquemment. Deux phrases m’aide beaucoup dans ses moments de crises;
        – ce n’est que passager
        – j’ai passer au travers les autres fois.

        Douce et bonne nuit
        Marie

  28. Raiponce 29 septembre 2013 at 10 h 42 min #

    Bonjour :)
    je trouve ce blog formidable et qui m’a beaucoup aidé ces derniers temps. Maintenant bien que je fasse un travail personnel, je n’arrive toujours pas à comprendre « le lâcher prise » cela peut paraître étrange, mais je je ne comprends vraiment pas comment mettre en action mon mental pour lâcher prise.

    L’exemple de Sébastien est pourtant particulièrement explicite ;) Pour les angoisses j’ai parfaitement assimilé et sue mettre en place les techniques pour gérer mes angoisses, mais sur le point que j’évoque, je n’arrive pas a faire le lien dans mon esprit pour être capable de faire la connexion et me soulager de cette situation qui me pèse beaucoup.

    Si vous avez des idées je suis preneuse. Merci à ce blog d’exister et à tous pour vos témoignages.

    Bonne journée :)

    • Sebastien
      Sebastien 7 octobre 2013 at 19 h 23 min #

      « je ne comprends vraiment pas comment mettre en action mon mental pour lâcher prise. »

      C’est justement l’inverse qu’il faut faire : mettre ton mental au repos ;)

      • Raiponce 16 février 2014 at 14 h 45 min #

        Bonjour et merci Sébastien pour votre réponse.

        Bon dimanche

  29. simone 11 janvier 2014 at 16 h 56 min #

    bonjour sebastien j aurais voulu savoir pourquoi le mois d octobre le blog n a plus bouge tes conseils me manque je me connectais tous les jours pour avoir des témoignages qui m encourageais j espere que tu vas reprendre car ca me manque merci et bonne annee

  30. maman 21 février 2015 at 21 h 29 min #

    merveilleuse decouverte que votre blog . merci pour ce que vous faite ça nous aide beaucoup !

Laisser un commentaire